Le cinéma, déjà de base, ça raconte n’importe quoi parce que c’est que de la fiction avec des fausses histoires et des faux gens qui jouent des rôles de personnes qui n’existent le plus souvent même pas dans la vraie vie. Abusay. Alors forcément dans la série des clichés véhiculés par le septième art, les femmes en prennent pour leur grade. On vous avait déjà parlé des clichés sexistes mais là on a voulu vous montrer plus particulièrement qu’en ce qui concerne le sexe féminin, il y a pas mal d’erreurs d’interprétation de la part de nos cinéastes.

1. Non, les femmes n'ont pas un orgasme lors d'un qweekie de 2 secondes

La plupart des scènes de sexe à Hollywood donne l’impression qu’une bonne partie de jambe en l’air se solde toujours par un orgasme simultané entre l’homme et la femme, et qu’un clin d’œil peut s’ensuivre d’une petite pétée tranquillou entre deux portes tout habillés de 35 secondes et que ça suffit amplement pour prendre son pied. Alors non en fait le sexe n’est pas si rapide à exécuter dans de bonnes conditions. En tout cas il y a peu de chances qu’il permette un véritable orgasme féminin.

Source photo : Giphy

2. Non, les femmes ne perdent pas les eaux avant d'accoucher

Autre erreur des films qui tendent à nous montrer que l’accouchement d’une femme s’annonce systématiquement par la perte de leurs eaux. Que ce soit dans Friends (qui a quand même un peu honte des fluides et évite de nous montrer quoique ce soit de bizarre qui s’écoulerait entre les jambes de Rachel), Sex and the City, ou plus récemment dans The Quiet Place… En réalité, seulement 15 % des femmes font l’expérience de la perte des eaux avant de rentrer en période de travail. Et si le cas échéant ça se produit, ce n’est pas une flaque de flotte mais plus un filet de liquide amniotique.

3. Non, les contractions à l'accouchement ne durent pas juste quelques minutes

Globalement les scènes d’accouchement au ciné nous entretiennent collectivement dans un mensonge et rares sont les films qui nous montreront du caca, des péridurales, des bébés plein de sang sur la tronche et des mères au teint jaune semi-évanouies dans une mini piaule d’hôpital. Alors question mytho, on n’en est pas à une connerie près mais c’est vrai que sur l’histoire des contractions, on est sur l’autoroute du n’importe quoi. Alors breaking news, les contractions ça dure généralement plusieurs heures.

4. Non, la pilule du lendemain n'est pas une méthode d'avortement

C’est une erreur qu’on a pu croiser à plusieurs reprises notamment dans The Walking Dead quand Lori-pire-personnage-ever-de-lhistoire-des-séries trouve rien de mieux déjà que de tomber enceinte de ce tocard de Rick dans un monde post-acopalyptique peuplé de zombies, mais en plus, contre l’avis de son keum (qui trouve rien de mieux que de forcer sa meuf à garder l’enfant parce que quand même la vie c’est plus fort que tout), elle tente de se faire avorter en ingurgitant un paquet de pilules du lendemain volées en pharmacie. Alors OK je veux bien qu’on soit dans une fiction, que les personnages soient un peu chamboulés, mais sont-ils stupides au point de penser que ça puisse marcher ?

5. Non, les femmes ne saignent pas après avoir perdu leur virginité

OK ça peut arriver mais c’est surtout une légende entretenue par le cinéma. C’est important de le préciser d’autant plus que quand deux jeunes gens font du sesque pour la première fois, on s’attendra bêtement à ce que la fille saigne et si ce n’est pas le cas, bouh la vilaine ça voudra dire qu’elle a menti. EN fait on croit que le déchirement de l’hymen cause forcément un saignement mais si l’hymen n’est pas situé sur un vaisseau sanguin, ça n’arrivera pas.

Source photo : Giphy

6. Non, les femmes ne sont pas toutes infirmières ou instits

Au cinéma c’est simple les femmes ont pas beaucoup de choix de carrière. Soit instit, soit infirmière. Et puis si elles ont un peu de pouvoir à la rigueur elles peuvent bosser dans l’édition, la mode ou être journaliste. Il y a peu de chance qu’on croise dune entraîneuse de foot, une mécanicienne ou une informaticienne. Alors je veux bien que dans la vie ce soit des secteurs moins fréquentés par les femmes mais est-ce que ça changerait pas un peu les choses justement de montrer les femmes dans d’autres métiers que ceux dans lesquels on est déjà habitués à les voir ?

7. Non, les femmes ne sont pas de petites choses fragiles nécessitant la protection d'un homme fort

Ça fait partie des clichés sexistes que nous donne à voir le cinéma hollywoodien. Des filles qui se blottissent contre les hommes, bien plus à même de pouffer ou de crier que leurs homologues masculins. Alors non, là encore le cinéma nous sert des bonnes grosses tartines de conneries, les femmes ne sont pas plus câlines, plus douces, plus pleurnicheuses que les hommes.

8. Non, les femmes ne se battent pas mieux dans une tenue ultra moulante avec un décolleté pas farouche

Scarlett Johansson a pourtant l’air de bien se débrouiller entre sa tenue de Veuve Noire, celle de Ghost in the Shell, ou de Lucy. Mais bon en fait soyons honnêtes deux minutes, c’est absolument pas pratique de casser des culs avec une combi en latex.

Source photo : Giphy

9. Non, les femmes ne sont pas toujours bien épilées, bien coiffées, bien fringuées

Mais le truc vraiment important à rappeler c’est que même si des femmes ne font pas tout ça, ça n’en fait pas non plus des Bridget Jones en puissance. En fait c’est possible de se respecter sans passer huit ans devant sa glace et d’avoir des poils au cul tout en se maquillant ou l’inverse. Bref, les femmes sont pas soit des androïdes, soit grosse déglingos qui se prennent jamais soin d’elles.

Source photo : Giphy

10. Non, le shopping n'est pas une raison de vivre

Et à ce sujet Sex and the city a fait beaucoup de mal à la gent féminine.

Source photo : Giphy

Source : Cracked