L’heure de l’apéro a sonné, et son lot d’expressions beaufs comme on les aime. Alors on peut juger, on peut se dire que vraiment parler comme des beaufs c’est un peu la lose ultime mais dans le fond est-ce qu’on s’en battrait pas un peu les steaks ? Faire un apéro sans parler la langue de l’apéro, c’est pas vraiment faire un apéro.

1. "T’as une bonne descente j’aimerais pas la faire à vélo”

Degré de beaufitude : 45 %. On est surtout sur une analyse fine et percutante d’un noble sport qui marie mieux que n’importe quel autre sport le guidon à la pédale.

Source photo : Giphy

2. "Santé, mais pas les pieds !"

Degré de beaufitude : 86 %. Un bon jeu de mots comme on les aime qui met en relief notre capacité à jouer avec la langue française.

3. "Eh oh, on est à la bonne franquette hein"

Degré de beaufitude : 30 %. Personnellement, je viens de découvrir que cette expression était beauf, je ne comprends pas pourquoi ni comment.

4. "Tu nous sers la p'tite sœur ?"

Degré de beaufitude : 78 %. Cette expression devrait rentrer au patrimoine mondial des meilleures expressions indispensables au bon déroulement de l’apéro.

Source photo : Giphy

5. "Pastis par temps bleu, pastis merveilleux"

Degré de beaufitude : 50 %. Pastis a sponsorisé les 50 autres pour-cents de cette expression.

6. "Y'a une couille dans le pâté ?"

Degré de beaufitude : 91 %. C’est pas vraiment une expression inhérente à l’apéro à moins qu’on trouve du pâté à grignoter et dans ce cas ça devient une expression de circonstance.

Degré de beaufitude (s’il y a véritablement une couille dans le pâté): 3 %. Ce n’est pas beauf, c’est juste un constat établi dans des termes familiers.

7. "Oh la la on se calme, pas plus haut que le verre"

Degré de beaufitude : 39 %. Bah oui parce que si c’est plus haut que le verre ça déborde, et si ça déborde c’est qu’on en aura moins à boire et faut pas gâcher. En fait ce n’est pas une expression beauf mais une expression empreinte de considérations économiques.

8. "Est-ce qu'il ferait pas soif ?"

Degré de beaufitude : 89 %. Convertir la soif en état comme le chaud ou le froid c’est évidement le point Godwin du beauf. Et on l’aime.

Source photo : Giphy

9. "J'ai le gosier asséché"

Degré de beaufitude : 65 %. Peut-être que cette personne demande juste un verre d’eau et qu’on a simplement mal interprété sa déclaration.

10. "Encore un que les boches n'auront pas"

Degré de beaufitude : 95 %. Beauf et dépassé, mais que voulez-vous c’est dans les vieilles expressions qu’on fait les meilleures soupes.

11. "Je vais vider l'eau des olives" (pour faire pipi)

Degré de beaufitude : 106 %. Merci de ne pas nous dégoûter à vie des olives bordel à cul.

12. "Les mouettes ont pied" (quand ton verre est vide)

Degré de beaufitude : 73 %. Pas si beauf que ça quand on a une passion dévorante pour l’ornithologie.

13. "Japon Japon ! (à la place de "Tchin-tchin")

Degré de beaufitude : 150 %. Le résultat magnifique d’une bonne dose de connaissances géographiques conjuguée à une pointe d’ivresse.

Source photo : Giphy

14. "Tchin tchong" (à la place de "Tchin-tchin")

Degré de beaufitude : 160 %. Le résultat magnifique d’une bonne dose de racisme conjuguée à une pointe d’ivresse.

15. "J'ai les dents du fond qui baignent"

Degré de beaufitude : 99 %. C’est pas tant que c’est une expression de beauf, c’est surtout que l’image donne vraiment la gerbe.

16. "Marié dans l'année !"

Degré de beaufitude : 78 %. Le nombre de fois où on serait marié si on avait du prendre cette expression au pied de la lettre.

17. "Où c'est que t'es garé ?" (pour demander à ton camarade où c'est que c'est qu'il est son verre)

Degré de beaufitude : 97 %. Avec un supplément beauf pour l’usage du « où c’est que » qui vaut 15 % à part entière.

18. "Un sifflard vaut mieux que deux tu l'auras"

Bon OK c’est pas du tout une expression, je viens juste de l’inventer mais je trouve ça assez pertinent donc si vous pouviez faire en sorte qu’un maximum de personnes l’utilisent d’ici l’été prochain ce serait cool, merci.

Source photo : Giphy

PASSION BEAUF.