Glandes sudoripares. J’adore ce mot, alors je vais le répéter. Glandes sudoripares. Glandes sudoripares. A bien y regarder, en fait, c’est pas un mot, ce sont deux mots. Mais sudoripare tout seul, ça claque pas. Et glande tout seul ça vaut rien. Comme quoi l’union fait la force.

1. Elle détoxifie l'organisme

Toute la journée, on accumule des toxines, de la pollution, de la merde. Et qui c’est qui s’occupe de dégager toutes ces merdes façon circulez y’a rien à voir ? C’est la transpi yes yes. La transpirara. La transpiration, la seule, l’unique.

Source photo : Giphy

2. Elle embellit le teint

La transpiration nettoie les pores. Ce qui est toujours positif pour dégager les points noirs et soigner les boutons. Raison pour laquelle, d’ailleurs, on a souvent une plus belle peau en été qu’en hiver, parce qu’il fait chaud et qu’on transpire.

3. La transpiration atténue le stress

Pourquoi sue-t-on quand on est stressé ? Tout simplement parce la transpiration permet de réguler le stress. C’est très chiant quand on est une personne angoissée de transpirer à balle, mais sans la transpiration, on serait carrément intenable de stress et probablement très pénibles pour notre entourage.

4. La transpiration bénéficie à la circulation sanguine

De manière générale, faire du sport améliore la circulation sanguine. Et la transpiration n’y est pas pour rien. Des études menées dans des spa ont montré que les personnes qui se rendaient régulièrement dans des petites cabanes en bois surchauffées avec des Suédois nus avaient une meilleure circulation sanguine que les autres. Et ce n’était pas lié aux Suédois nus.

Source photo : Giphy

5. Elle permet l'élimination des bactéries pathogènes et des virus

Toxine, on a dit, mais virus aussi. Transpirer est très bon quand on a de la fièvre parce que les pores dégagent aussi des agents pathogènes. On se purge par la sueur. Qui pourrait être le titre d’un très très très très mauvais film.

6. Plus on transpire, plus on est en bonne santé

Du moins quand on transpire en raison d’un effort. Quand on souffre d’hypersuadation, c’est autre chose. Mais plusieurs études ont montré que les personnes bien portantes transpiraient davantage que les malades pendant l’effort. Elles transpirent également beaucoup plus rapidement, dès le début de l’effort. Perso, je transpire rien qu’à penser à faire un effort.

7. Elle participe à la thermorégulation du corps

37,5° que c’est la température de l’organisme. Dès que la chaleur change dans l’organisme, on transpire pour assurer que tout reste en vie et opérationnel. Ce qui explique pourquoi la bouffe épicée nous fait suer comme des gorets : les épices font augmenter la température du corps et hop c’est parti pour le front humide.

Source photo : Giphy

8. Elle tue aussi les bactéries qui ne peuvent pas survivre à plus de 37 degrés

Yessai tu verrais ce qu’elle leur a mis, aux bactéries, la transpi, c’est qui qui domine ?

9. Elle permet de libérer des phéromones

Les glandes apocrines, qui libèrent une partie de la transpiration, sont celles par lesquelles nos aisselles puent. Mais ces glandes libèrent également, avec la sueur, des phéromones qui font qu’on est trop sexy for your shirt et qu’on a envie des gens, parfois, nus contre nous.

Source photo : Giphy

10. Elle permet de savoir que vous n'avez pas envie de dire bonjour à cette personne

Parce que cette personne a TOUJOURS les mains moites. Pratique pour faire du tri dans sa vie.

Transpirez, et mangez en tous, ceci est ma sueur.