PAS-BRANLER-PAS-BRANLER
Crédits photo (creative commons) : Topito

Vous en avez marre qu'on vous traite de "branleur" et d'organiser votre emploi du temps par rapport à votre pote popol ? Un top qui vous donne 10 bonnes raisons d'arrêter ce passe-temps chronophage qui vous gâche peut-être la vie sans que vous le sachiez, malgré les apparences.

  1. C'est un bon moyen de faire des économies
    Un abonnement premium sur Pornhub, du lubrifiant, des tonnes et des tonnes de rouleau de sopalin, etc. Coupez le budget branlette et vous partirez aux Caraïbes dans l'année.
  2. Vous gagnerez un temps précieux
    Enfin peut-être pas pour les éjaculateurs précoces... Mais imaginez que ce temps pourra être utilisé plus sagement à accomplir quelque chose de concret comme l'origami, le sudoku ou écrire un top (par exemple hein).
  3. Vous n'aurez plus ce sourire gêné dès que quelqu'un fera une blague à ce sujet
    "Ben dis donc Gilou, t'es sourd comme un pot ! Arrête donc de t'astiquer le poireau" "- Il m'arrive effectivement de frictionner mes poireaux avant de les cuisiner, mais je ne pense pas que ça ait un quelconque effet sur la qualité de mon audition, votre point, Monsieur, n'a donc pas de sens". Vous l'avez bien mouché le mec. Vous vous en sortez bien sur ce coup-là.
  4. Vos bras seront mieux proportionnés
    C'est vrai qu'à force de vous peler le jonc, vous avez choppé l'effet Rafael Nadal du bras gauche. Sauf que vous, vous êtes champion de pénis, ce qui est quand même un poil différent.
  5. Vous vous laissez une chance de devenir un être cultivé
    Réagir au quart de tour pendant les dîners dès qu'on entend les noms Bree Olson, Ana Polina ou Manuel Ferrara ne vous aide surement pas à passer pour quelqu'un de raffiné. En arrêtant de vous tripoter, vous finirez par oublier tous ces gens, et vous vous concentrerez sur des sujets bien plus respectables. Il faut bien avouer que vos exposés sur "la diabolisation de double pénétration en occident", à table, avec votre belle famille, n'était pas du meilleur effet.
  6. Vous ne craindrez plus que quelqu'un emprunte votre ordinateur
    Vous avez beau utiliser la navigation privée, nettoyer votre historique régulièrement, avoir quatre adresses email, vous n'êtes jamais sûr d'avoir tout cleané. Par conséquent, chaque fois qu'un étranger touche à votre machine, vous suez à grosses gouttes. Épargnez-vous ce stress inutile et savourez en regardant leurs têtes étonnées quand ils tombent sur "Yves Calvi" et pas "Youporn" en pressant la touche Y.
  7. La masturbation excessive favoriserait l'éjaculation précoce
    A ce qu'on dit. Et ça, ça ferait presque flipper. Passer son temps à s'entraîner à la force du poignet pour faillir le jour J c'est plutôt dommage.
  8. Vous avez accepté le fait que ne vous ne battrez jamais le record de masturbation de 10 heures du japonais Masonobu
    Longtemps vous vous êtes entrainé avec ce record en tête, mais vous avez compris qu'il est inaccessible.
  9. Vous gardez vos nageurs au chaud pour le moment opportun
    Chaque fois que vous pratiquez l'onanisme, c'est une future génération toute entière qui finit dans un rouleau de Sopalin. Si ça se trouve, le nouveau Zizou est tranquillement en train de nager dans vos burnes, et vous, vous voulez qu'il finisse son destin dans un mouchoir au fond d'une corbeille. Vous n'avez pas honte ?
  10. Vous êtes vieux, il est temps de "raccrocher les glands"
    Vous avez eu une belle carrière c'est indéniable, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Luxation du frein, tendinite au poignet autant de blessures qui peuvent arriver à n'importe qui, surtout en fin de course. Allez partez tant qu'il est en encore temps, champion !

Convaincu ?