C’est samedi, c’est l’Instant Sesque et aujourd’hui on va vous parler d’un sujet TRÈS IMPORTANT. Étymologiquement la masturbation vient de « main » et « souiller », et l’onanisme fait référence au péché d’Onan dans la Bible. Autant dire qu’on était mal barré pour considérer un jour cet acte comme quelque chose de pacifique et plein de bon sens. Notre salut à tous passera par les joies de la branlette. Pourtant si du côté des garçons le sujet est plutôt admis, les filles ne jouissent pas d’une même liberté d’expression et c’est pas juste.

1. Plus on se masturbe, plus on jouit

Le calcul est vite fait. Quand on se masturbe, peu de chances qu’on n’arrive pas à nos fins. Et à force de se masturber, on jouit mieux aussi lors de rapports sexuels. C’est tout bénef’ les meufs.

2. Elle est largement répandue

Les chiffres changent d’un pays à l’autre et en fonction de l’âge et du tabou persistant qui empêche parfois de l’avouer, mais en moyenne 75 % des femmes adultes déclarent se masturber. Et on peut s’en féliciter ça veut dire qu’au moins 75 % des femmes ont connu une fois dans leur vie un orgasme. Youpi.

Source photo : Giphy

3. Les filles ne pensent pas forcément à leur mec (ni leur meuf)

Bah oui, si vous pensez que les types se masturbent sur n’importe qui et n’importe quoi, vous ne croyez quand même pas que les filles vont s’amuser à se masturber sur les textos de leur partenaire. Non, nous aussi on a le droit d’imaginer des trucs très sales et de kiffer.

4. Au XIXème on pensait que la masturbation féminine était la cause de crises d’hystérie

Les femmes prises en flagrant du lit (pardon pour ce jeu de mots douteux) se retrouvaient en camisole et l’académie de médecine recommandait même leur excision. T’as intérêt à me le rendre mon polochon sinon tu vas voir à quoi ça ressemble une vraie crise d’hystérie.

Source photo : Giphy

5. Ce n’est pas parce qu’on est en couple qu’on se masturbe pas

Oui, tout le monde est logé à la même enseigne, les filles se masturbent autant que les mecs et même en couple, voire plus.

6. Les filles ne se caressent pas sensuellement avec douceur comme dans un film érotique

Ça ressemble plutôt à une performance de tecktonik revisitée ou à un mix de DJ. Parce que contre toute attente notre film ne ressemble pas à un film érotique RTL2.

Source photo : Giphy

7. La grande majorité des orgasmes obtenus lors de la masturbation se passent de pénétration vaginale

A se demander à quoi ça sert le reste du temps.

8. On ne se masturbe pas pour combler un manque affectif

Contrairement à ce que dit ce super site plein de pépites en matière de conseils sur la sexualité sponsorisé par la ligue des frustrés du cul de France, la masturbation c’est juste un plaisir comme un autre et ça n’a rien à voir avec le fait de baiser ou non par ailleurs.

Source photo : Giphy

9. Plus les femmes sont diplômées plus elles se masturbent

C’est même une enquête de l’Inserm qui le dit. En revanche l’enquête ne précise pas si c’est parce qu’on se masturbe qu’on a des bonnes notes ou si c’est l’inverse.

Source photo : Giphy

10. Plus on a eu de partenaires sexuels plus on est portés sur la masturbation

C’est la même étude Inserm qui le dit. Mais bon ce n’est pas une règle absolue, disons que l’appétit vient en mangeant.

11. La plupart des filles arrivent à l’orgasme en moins de 30 secondes

Tout est une question de doigté et de savoir-faire manuel. Et parfois il suffit de trouver une poignée de porte excitante et bim voilà banco. Mais rassurez-vous messieurs, un jour vous aussi vous arriverez au même doigté.

Source photo : Giphy

12. C’est mieux qu’un joint

La masturbation libère des endorphines (chez les hommes aussi) ce qui a le mérite de donner lieu à une relaxation express, c’est même un très bon anti-douleur. C’est pas pour rien que beaucoup de femmes déclarent se masturber pour se détendre ou pour mieux dormir.

Source photo : Giphy

Bref le plaisir solitaire y’a que ça de vrai.