haddock-insulte

montage photo : Aix-pression

Outre son accent sexy et son physique avantageux, le Français est connu dans le monde entier pour sa forte propension à jurer. Mais savez-vous vraiment ce que vous dites quand vous traitez votre grand-mère de salope ou votre fils d'enfoiré ? Permettez-nous d'en douter. Heureusement, grâce à nous, vous pourrez désormais insulter votre proche en toute connaissance de cause.

  1. Salope
    Apparu au XVIIe siècle, salope était à l'origine la contraction de "sale" et "huppe", la huppe étant une espèce d'oiseau connue pour l'odeur nauséabonde qui s'échappe de son nid. Pour votre gouverne, à l'époque on disait d'ailleurs "salouppe", une prononciation que nous aimerions beaucoup réhabiliter.
  2. Enfoiré
    Nous avons là affaire à un dérivé de foire qui, en Ancien Français, voulait dire diarrhée. En gros un enfoiré est donc une bonne grosse chiasse. Une insulte comme on les aime en somme.
  3. Con
    Comme vous le savez sans doute déjà, le con désigne dans un langage un peu vintage les organes génitaux externes de la femme, le clito quoi. Quand vous traitez quelqu'un de con, vous le traitez donc en quelque sorte de "tête de clito", soit l'équivalent féminin du très classique "tête de bite".
  4. Pignouf
    Figurez-vous les amis, qu'un pignouf était autrefois un apprenti cordonnier. De là à savoir comment on est passé d'apprenti cordonnier à "individu mal élevé, grossier et sans finesse", c'est une autre histoire. Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas très flatteur pour nos camarades cordonniers.
  5. Garce
    Eh oui, mesdames et messieurs : avant d'être une insulte, le mot garce était tout simplement la version féminine de "gars". Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que le terme a été transformé pour devenir un synonyme de "salouppe". Et c'est bien dommage.
  6. Plouc
    Dérivé du terme breton "Plou" qui signifie "Paroisse", le terme de plouc était jadis utilisé pour désigner les paysans bretons ou les gens d'origine bretonne. Et à l'époque déjà, ce n'était pas un terme très très flatteur (Bretons du monde entier, révoltez-vous!).
  7. Pute
    Comme salope, pute désigne, si l'on s'en tient à son étymologie, une personne dégageant une forte odeur corporelle. En effet, pute vient du latin putere ("puer") et putidus ("fétide, puant") qui a donné en ancien français "put" qui voulait juste dire "sale". Là encore on insinue que toutes les putes ont une hygiène douteuse, ce qui est assez peu cordial.
  8. Pédé
    Outre le fait qu'il n'est pas très sympa de stigmatiser une préférence sexuelle pour en faire une insulte, c'est encore moins sympa quand on sait que "pédé" est le diminutif de pédéraste qui est lui-même le terme exact pour désigner un pédophile. En effet, à l'origine, le terme pédophile désignait simplement quelqu'un qui aime les enfants sans pour autant qu'il y ait de connotation sexuelle et le pédéraste était un pédophile.
  9. Naze
    Si l'insulte est aujourd'hui pas bien méchante, naze est tout de même l'apocope du mot d'argot nazi (ou nasi) qui désignait les personnes souffrant de la syphilis au XIXe siècle. La prochaine fois qu'un bachi-bouzouk vous bousculera dans le métro, traitez-le donc de nazi, ça devrait faire son petit effet.
  10. Buse
    Depuis le XVIe, la buse est considérée comme un oiseau particulièrement stupide, notamment parce que sa tête reste toute figée quand il est en vole ce qui lui donne l'air de manquer de vivacité. Pour certains, cette réputation est également due au fait que les fauconniers n'arrivaient pas à les dresser et en avaient donc logiquement déduit que ce n'était pas eux le problème, mais le piaf, trop stupide pour comprendre leurs ordres.

Maintenant, vous insulterez en sachant. Cliquez bande de salouppes.

Ce top existe aussi en vidéo ! (Et c'est plutôt pas mal)

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :