La langue française a du mal à suivre les évolutions de la société, on le savait déjà et il faut toujours attendre beaucoup trop longtemps pour que les académiciens se mettent à la page sur les usages courants de la langue. On savait aussi que la langue française était sexiste et à ce sujet, c’est au tour du dictionnaire le Larousse dans sa version numérique de passer au scanner… Résultat des courses : on y trouve une flopée de définitions savoureusement sexistes qui ont été relevées en quelques jours entre autre par @PépiteSexiste ou encore nos copains de Brain. Si quelques définitions ont déjà été modifiées comme « Présidente : femme de président » (preuve en est que le Larousse a su être réactif), il reste quelques définitions pour le moins gênantes…

1.

2.

3.

4. En revanche...

5.

6. En revanche...

7. Exploitant ou exploitante peut-être ?

8.

9.

10. Et tout ceux qui ont été corrigés dans la foulée...

Alors bien sûr on nous dira que ces définitions se justifient historiquement. Mais ça fait un certain nombre d’années qu’on achète du pain à la boulangère (parce qu’elle le fabrique) et qu’on appelle des femmes au combat des guerrières (au même titre que des « guerriers »). Ça mériterait un petit coup de dépoussiérage tout ça parce que ça ressemble tout bonnement à une belle preuve de sexisme ordinaire.