Pourquoi se déplacer pour aller faire des escape games dans la vraie vie quand, depuis qu’Internet est Internet, il est possible de jouer à de pareils jeux directement, gratuitement, sur son ordi ou en téléchargeant une application ? Je vous pose la question. Non en vrai je vous ai choisi des jeux absolument géniaux tous pour que vous puissiez vous amuser au lieu de bosser au bureau.

1. Cube Escape : Case 23

Deux jeunes néerlandais ont créé un univers absolument dément et extrêmement riche, celui de Rusty Lake, un endroit imaginaire où des choses étranges se passent. Avec une forte inspiration Twin Peaks, ils ont développé dans ce cadre différentes intrigues, dont l’une concerne l’agent Dale Vandermeer qui doit mener une enquête sur la mort d’une femme et sur ses propres origines. Le premier chapitre de cette enquête est donc Cube Escape : Case 23, l’un des meilleurs de la série mais dans cette série tout est absolument génial.

Crédits photo : Rusty Lake

2. Vortex point

Cette fois-ci, c’est un studio israélien, Carmel Games, qui est à l’origine de toute une série de jeux en ligne à l’univers assez cohérent : des jeunes intrépides façon héros de film d’horreur confrontés à des situations aux limites du fantastique dans des villes, des centres commerciaux, des endroits inquiétants. Et surtout de l’humour et de la légèreté. Du teenmovie d’horreur à jouer. Vortex Point, dont ils ont sorti une dizaine d’épisodes, raconte l’histoire de trois chasseurs de paranormal qui doivent enquêter sur des phénomènes bah… paranormaux.

Crédits photo : Carmel games

3. Submachine

Pareil : il existe facilement une dizaine d’épisodes de Submachine jouables. Toujours le même univers un peu glauque au fond des égouts ou dans des endroits étranges et déserts. Le graphisme est top. C’est à Mateusz Skutnik que l’on doit le développement de cette série devenue classique absolu du genre.

Crédits photo : Mateusz Skutnik

4. The mother of bird men

Jo99 développe des point and click très complexes dans un univers graphique proche de la calavera mexicaine : un peu Diego Rivera, un peu patchwork. C’est très beau et les aventures de Miss Libellule dans la mer, les temples mayas et la jungle ont le mérite d’offrir de belles heures de jeu devant soi.

Crédits photo : Jo99

5. Cube Escape : Birthday

Encore Rusty Lake. En 1966, le petit Dale s’apprête à fêter son anniversaire avec sa mère, son père et son grand-père. Tout y est : cadeaux, gâteaux… Jusqu’à ce qu’un lapin armé d’une mitraillette arrive pour tuer tout le monde. Comment revenir en arrière ? C’est l’enjeu de ce Cube Escape absolument génial.

Crédits photo : Rusty Lake

6. Rusty Lake : Paradox

Le dernier né du studio, en deux parties, l’une gratuite et l’autre payante. C’est probablement le meilleur depuis le début en ce qu’il apporte une vraie cohérence scénaristique à l’ensemble de l’univers que nos deux amis ont créé, mais le mieux est sans doute d’y jouer après avoir joué à tous les autres déjà existant. A noter que le jeu a été accompagné d’un court-métrage disponible sur YouTube.

7. Nekra Psaria

Ca veut dire poisson mort en grec et c’est vraiment ce que c’est. Un univers ultra-glauque, où des gens avec des trous se promènent près de maisons qui fondent comme dans un cauchemars dont on voudrait surtout ne jamais se réveiller. Oui c’est antinomique, et alors ? Il existe trois épisodes.

Crédits photo : Neksa Psaria

9. Cube Escape : The Mill

Promis après j’arrête avec Rusty Lake, mais pour vous donner une idée d’à quel point j’aime ce que ces mecs font, sachez que c’est l’univers que je trouve le plus proche de ce que je rêve de voir au cinéma depuis la sortie de Blue Velvet. C’est vous dire. The Mill est un chef d’oeuvre d’intelligence dans ses énigmes et son ambiance. Et essayez les autres aussi : Theatre, bien sûr, mais aussi les payant Paradise et Rotts, et Seasons et… Tout.

Crédits photo : Rusty Lake

10. Mu Complex

Alors malheureusement, Mu Complex est devenu payant. Mais ce jeu en deux parties n’en demeure pas moins absolument génial : vous y incarnez un genre de hacker qui doit infiltrer un réseau d’ordinateurs de bureau pour la bonne cause, apparemment, dans une ambiance d’espionnage tout à fait dingue et en tapant des commandes. Quatre bonnes heures de bonheur.

Crédits photo : Mu_Complex

Et merci aux Jeux Chronophages de Libé qui m’ont permis pendant des années de baisser ma productivité.