Pour vous donner une idée, un œil humain normal lit en moyenne 200 à 300 mots à la minute. Mais certains sont super forts et parviennent à atteindre des records en lisant 4000 mots à la minute. Ce sont les champions du monde de la lecture rapide et ils nous foutent grave le seum à lire des pavés de plusieurs centaines de pages en une vingtaine de minutes en ayant tout compris de surcroît.

1. Ne pas lire dans sa tête comme si on lisait à voix haute

Cette technique de la subvocalisation est largement répandue et elle explique pourquoi on lit si lentement. En fait tes yeux photographient les mots un à un ce qui ralentit ta lecture fortement. Certains conseillent même de fredonner en lisant pour être sûr que sa lecture n’impliquent à aucun moment les cordes vocales (même en silence).

Source photo : Giphy

2. Te placer dans un environnement calme et bien éclairé pour favoriser sa concentration

Pour être un pro de la lecture rapide, il faut un peu de patience et beaucoup de concentration. Dans une première phase d’entraînement il t’est donc conseillé de choisir un environnement favorable à ces conditions plutôt que dans un métro bondé, sans lumière alors que tu as 48 de fièvre.

3. Se forcer d'abord à fixer le regard tous les 5 mots

En moyenne pour un lecteur lambda, nos yeux se fixent entre 6 et 10 fois sur chaque ligne. C’est beaucoup trop. Pour réduire ces « pauses » oculaires, tu peux donc progressivement t’habituer à arrêter ton regard d’abord tous les trois mots, puis tous les 5 mots etc. Petit à petit ton cerveau sera habitué à photographier l’ensemble des mots et à en comprendre le sens d’une coup d’œil.

4. Plus on lit vite, mieux on comprend

On croit bêtement qu’en lisant plus vite on va réduire notre taux de compréhension d’un texte or il semble que ce soit totalement l’inverse. Au contraire, en lisant plus vite, notre cerveau est capable de synthétiser davantage et donc d’améliorer le taux de compréhension.

5. Il faut accepter dans un premier temps de régresser avant de progresser

La lecture rapide ne s’improvise pas avec un claquement de doigt (quoique, pas loin, en quelques jours tu peux déjà doubler ta vitesse). Il faut s’entraîner. Or, quand on intègre des nouvelles méthodes de lecture, notre cerveau pense trop à ces méthodes et on perd en compréhension. C’est normal, pas de panique. il faut juste s’entraîner suffisamment pour que ces méthodes de lecture deviennent naturelles.

Source photo : Giphy

6. Faut pas hésiter à utiliser son doigt dans un premier temps

Ça fout un peu la honte OK mais en fait c’est vachement utile. Faut savoir que quand on lit, nos yeux vagabondent, ils se barrent dans tous les sens et c’est comme ça que tu perds le fil et la concentration et qu’à la fin d’une phrase de Proust tu ne sais plus de quoi ça causait au début. Alors pour t’entraîner n’hésite pas à t’aider d’un guide de lecture. Ton doigt, un stylo, une baguette, une poutre, tout ce que tu veux. En suivant le mouvement de l’objet tu vas forcer tes yeux à se fixer moins souvent et donc à lire plus vite.

7. Pour un texte à lire sur un écran, faute de doigt ou de baguette on peut simplement souligner le texte

Par exemple, basons-nous sur les paroles de « Tu veux mon zizi » de Francky Vincent :

Viens ce soir dans ma demeure Tu auras toute ma chaleur Viens ce soir dans ma cabane Tu ne connaîtras pas la panne Viens ce soir dans ma bicoque Toi la poule et moi le coq.

Maintenant, essaie de lire cette même phrase sans lire les mots mais juste en suivant du regard le soulignement :

Viens ce soir dans ma demeure Tu auras toute ma chaleur Viens ce soir dans ma cabane Tu ne connaîtras pas la panne Viens ce soir dans ma bicoque Toi la poule et moi le coq

Bon bah normalement tu devrais la lire plus vite. Si c’est pas le cas c’est que tu es trop nul.

8. Commence à lire un paragraphe à partir du 4ème ou du 5ème mot

Encore une fois, il faut faire confiance à ton cerveau et sa capacité à photographier l’ensemble des mots. En commençant au 5ème mot, il aura donc enregistré tout seul les premiers mots du paragraphe sans t’avoir fait perdre de temps. De la même façon tu peux normalement te passer de balayer la dernière ligne de la page de que ton cerveau aura de toute façon intégré à sa lecture.

9. Il ne sert à rien de revenir en arrière quand on n'a pas bien compris un passage

Ce n’est pas toujours conscient mais nos yeux font souvent des retours en arrière sur certains mots quand on n’a pas compris une phrase ou un passage. Alors on va te faire gagner beaucoup de temps : ça sert à rien. Tu comprendras davantage en allant de l’avant dans ta lecture qu’en piétinant huit ans sur le même passage.

10. S'entraîner sur des sites en ligne

D’abord tu peux déjà évaluer ta rapidité de lecture actuelle sur ce site. Ensuite, le site Zap Reader permet de copier coller un texte et de choisir sa vitesse de lecture. L’exercice est un peu tronqué parce que les mots sont projetés un à un ce qui ne permet pas d’avoir une lecture naturelle comme en lisant un livre mais c’est un bon moyen de s’habituer à lire plus vite. Tu peux aussi choper des applis comme La lecture rapide ou Spritz.

Source photo : Giphy

Et sinon on vous recommande cette vidéo de notre copain Fabien Olicard qui nous a grandement aidé pour l’écriture de ce top….Un top qu’on a écrit en moins de 2 minutes, vu que maintenant on sait lire vite mais on sait aussi écrire super vite. 150 mots à la seconde. J’ai les doigts en sang mais je gagne beaucoup de temps.

Sources : Nicolas Beretti, Wiki How