Le coronavirus et le confinement ont pris une place tellement grande dans nos vies, dans nos médias et dans nos conversations, que tout ce qui s’est passé juste avant semble dater d’il y a fort fort longtemps. Pourtant, le début 2020 c’est très proche. De votre gueule de bois du Nouvel An jusqu’à il y a quelques semaines, plein d’événements et d’affaires ont fait grand bruit. Rappelez-vous.

1. Les sextos de Griveaux

L’affaire dite de la « bite à Griveaux » a résonné comme un gros coup de tonnerre sur les élections municipales à Paris : le candidat LREM avait été contraint de quitter la course à la mairie à cause des vidéos de son sexe qui circulaient sur la toile. Et qui l’avait remplacé ? Agnès Buzyn, qui avait démissionné de sa fonction de Ministre de la Santé alors qu’elle savait très bien, comme elle l’a avoué plus tard, que la situation allait dégénérer avec le coronavirus. Ne l’oublions jamais. N’oublions pas non plus que le revenge porn est interdit par la loi.

2. Les incendies en Australie

En janvier 2020, les incendies continuaient de ravager le pays, provoquant ainsi un véritable désastre écologique. Les photos avant/après de l’incendie en Australie témoignent de la violence de la catastrophe, et pourtant, aujourd’hui, il faut avouer que plus personne n’y pense. Pourtant, il faudra probablement des décennies pour que tout redevienne comme avant.

3. La troisième guerre mondiale de Trump

Le 3 janvier, par ordre de Donald Trump, les USA ont abattu le général iranien Qassem Soleimani. Pour justifier cette action, les Américains ont déclaré que le général représentait une menace imminente pour leur pays. Seulement, ça n’a pas du tout été du goût de l’Iran, qui a promis de venger Soleimani. C’est comme ça que l’année 2020 a démarré, sous la menace d’un énorme conflit au Moyen-Orient, voire d’une guerre mondiale. Le covid-19 a peut-être rendu l’info lointaine, mais on n’est pas sûr que les Iraniens aient pour autant perdu leur désir de vengeance.

4. Les violences policières la veille de la Journée internationale des droits des femmes

Le samedi 7 mars au soir, une marche féministe composée quasi-exclusivement de femmes s’est tenue dans les rues de Paris pour lutter contre les violences faites aux femmes. Cette manifestation pacifiste aurait pu se dérouler normalement si les forces de l’ordre n’avaient pas décidé de provoquer les participantes et de les charger sans raison. De nombreuses vidéos des violences policières ont circulé, mais, comme toujours, on a vite oublié. Ah oui, pardon, les violences policières n’existent pas

5. Polanski aux Césars

Continuons sur le thème des violences faites aux femmes, et rappelons que le 28 février dernier, Roman Polanski, accusé de multiples agressions sexuels et viols, a été sacré meilleur réalisateur aux Césars. Le temps semble s’être écoulé à toute vitesse depuis, mais pas la colère.

6. La mort de Kobe Bryant

Le 26 janvier dernier, Kobe Bryant est mort dans un accident d’hélicoptère avec, notamment, l’une de ses filles. Si on n’a pas oublié le drame, on l’aurait cru beaucoup plus lointain.

7. La Grèce a désigné sa première femme présidente

On n’a pas beaucoup parlé d’Ekateríni Sakellaropoúlou, et c’est bien dommage, puisque ce n’est pas tous les jours qu’un pays place une femme à sa tête. Après, il faut savoir que la fonction de Président de la République est plutôt symbolique en Grèce, mais c’est déjà un pas en avant. L’élection, c’était le 22 janvier 2020. On dirait que c’était il y a plus de six mois.

8. Le Prince Harry a quitté la famille royale

Ça s’est passé le 8 janvier dernier, et c’est vrai qu’à part les Anglais et nos magazines people, ça n’a pas intéressé grand monde. Le jour-même, on était déjà passé à autre chose, alors aujourd’hui…

9. L'affaire Mila

Le 18 janvier 2020, Mila, une lycéenne, prenait la parole sur les réseaux pour insulter l’Islam. Une action pas bien maligne, mais pas illégale non plus, puisque le blasphème est autorisé en France. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur la colère qu’elle avait provoquée, qui s’est traduit en centaines de menaces de mort à son encontre. Une réaction disproportionnée quand on sait qu’ignorer le message de Mila aurait suffi à le rendre inutile.

10. Vitaa et Slimane ont obtenu une Victoire de la musique

Pour leur chanson en duo Ça va, ça vient, Vitaa & Slimane ont reçu la Victoire de la chanson originale de l’année le 14 février 2020. A vrai dire, l’info nous paraissait déjà lointaine le lendemain.

Vous savez qui n’a même plus le temps de penser à tout ça ? Les parents en confinement avec leurs enfants.