Plongé dans notre univers dont les normes semblent stables, il ne nous paraît pas concevable que d’autres humains autrefois aient pu considérer certaines pratiques que nous réprimons comme tout à fait naturelles. Nous avons tort ; il y’a 35 ans, on guillotinait encore des gens et on fumait dans les avions. Et ouais, les mecs, et toc.

1. Les mariages arrangés

Sa famille a du fric et nous un titre de noblesse mais plus un rond. Bien sûr que si tu vas épouser Hortensia de Mocherie. Que tu le veuilles ou non.

2. La royauté de droit divin

Personne ne remettait trop en cause le fait que le mec était nommé direct par Dieu. Pourtant, ça pose un peu question quand même, un mec nommé par un grand chef que personne n’a jamais vu.

Source photo : Giphy

3. Les exécutions publiques

Et vas-y que c’était un rite de passage que d’emmener ses gosses voir des gens se faire trancher la tête ou immoler par le feu. Je crois qu’aujourd’hui, les parents se prendraient au minimum des drôles de regard.

4. Nommer ses enfants comme leurs grands-parents

Et que ça nous fait des générations de Claude donnant naissance à des générations de François, donnant eux-mêmes naissance à des générations de… C’est de la consanguinité onomastique, les mecs.

Source photo : Giphy

5. La picole non stop

Jusqu’au XIX°, on buvait en moyenne 3 litres de vin par jour. Donc bon. Les comportement à risque, tout ça, tout ça, c’est vrai qu’on vit plus vieux, mais bon.

6. Les gros étaient les mieux vus

Les gros étaient riches. Les grosses étaient riches. Les personnes en surpoids étaient donc considérées comme belles. Va expliquer ça aux gens aujourd’hui, que c’est cool d’avoir du bide.

Source photo : Giphy

7. Le travail des enfants

Jusqu’aux années 20, on ne voyait pas trop le problème à envoyer un gosse de 8 ans à la mine. Après tout, c’est le minimum pour gagner un écu de l’heure.

8. Porter des chapeaux tout le temps

A quel moment les gens ont-ils considéré qu’il fallait arrêter de porter des chapeaux d’un coup, après avoir passé toute une vie à en porter ? A quel moment a-t-on commencé à considérer les gens qui portaient des chapeaux comme des tocards ou des fans de Craig David ?

Source photo : Giphy

9. Ne jamais avoir voyagé en dehors des 50 km qui entourent son village

Dans Les années, Annie Ernaux décrit bien comment la plupart des gens nés dans les petites villes n’étaient jamais allé plus loin que le bourg le plus proche avant la libération. Paris, c’était le bout du monde. On ne connaissait rien du monde.

10. Les filles de 14 ans enceintes

Aujourd’hui, une fille de 14 ans est considérée comme une enfant ; jusqu’au XVIII°, il n’était pas rare qu’elle ait sa première fille à cet âge là. Oui c’est flippant.

Source photo : Giphy

11. Porter des corsets horribles

Une nana qui s’auto-empêcherait de respirer en se coinçant dans un affreux corset passerait aujourd’hui au choix pour une imitatrice d’Arielle Dombasle ou pour une fan de Marilyn Manson. Au XVII°, elle passait dans la rue et on lui disait bonjour madame.

12. L'aristocratie

Même si, aujourd’hui, l’aristocratie de naissance a laissé la place à une forme d’aristocratie économique, l’idée que l’on puisse transmettre un titre de noblesse qui ouvre des portes un peu partout est simplement dénuée de sens.

Source photo : Giphy

13. Fumer dans l'avion

Ce n’est que dans les années 90 que les derniers vols fumeurs ont disparu. Avant, un Paris-Sydney devait ressembler à une très très longue virée dans la brume odorante.

14. Chier n'importe où

Avant le tout à l’égout, il fallait bien chier tous les jours. Jusque tard, on faisait ça dans les coins, derrière l’escalier, quoi, ou dans la rue, en baissant son froc. Aujourd’hui, c’est inconcevable.

Source photo : Giphy

15. Brûler des sorcières

Sorcière ! Sorcière ! MEURS ! MEURS !

Les temps changent.

Source : Reddit

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :