D’une longueur de 8 851,8 kilomètres (21 196 km en prenant en compte les portions détruites), la Grande Muraille de Chine est la plus longue construction humaine de tous les temps, mais aussi la première en matière de surface et de masse. Fascinante et spectaculaire, elle fut érigée pour marquer la frontière Nord du pays et demeure aujourd’hui l’un des sites les plus convoités par les touristes. Et forcément, celle-ci a ses petits secrets…

1. On ne peut pas la voir à l’œil nu de la Lune

Et qui mieux que Neil Armstrong, qui a vraiment marché sur la Lune, pour confirmer le caractère erroné de cette croyance populaire, basée sur une affirmation de l’illustrateur américain Robert Ripley ? Il faut préciser que personne n’était allé sur la Lune quand ce dernier se prononça, sans aucune preuve donc.

2. Elle n'est pas si ancienne qu'on peut le croire

Enfin pas telle qu’on la connaît et qu’on la visite. La plus ancienne partie, qui a été construite à partir de la Dynastie Qin, remonte à 221 av J.C., même si des textes mentionnent l’édification de divers murailles plusieurs centaines d’années avant. Quoi qu’il en soit, la muraille qui apparaît sur les cartes postales est sortie de terre pendant le règne de la Dynastie Ming, de 1368 à 1644. On trouve à plusieurs endroits du pays des restes envahis par la végétation ou détruits, qui sont de ce fait beaucoup moins visités par les touristes.

3. Elle ne contient pas des milliers de cadavres

On estime qu’entre 1 et 10 millions de personnes seraient mortes pendant les travaux. On a longtemps affirmé que les corps avaient été « intégrés » à l’édifice mais c’est faux. Tous ont été enterrés à proximité. Pour autant, on continue de parfois appeler la Muraille, le plus grand cimetière du monde.

4. Il y a plusieurs murailles

Le fait que l’on appelle ce spectaculaire monument la Grande Muraille induit en erreur puisqu’il y a en fait plusieurs portions de murs. Des portions construites à diverses périodes de l’Histoire donc…

5. Elle n'a pas arrêté les Mongols

N’étant pas discontinue, la Grande Muraille fut facilement contournée par les armées de Gengis Khan qui conquirent ensuite une grosse partie du Nord de la Chine. Si on considère que c’est pour protéger le pays contre ce genre d’attaque qu’elle fut construire à la base, c’est ballot…

Source photo : Giphy

6. Si on ne trouve pas de restes humains dans la Muraille, on trouve par contre du riz

Enfin, plutôt de la farine de riz, qui fut utilisée pour fabriquer le mortier.

7. On en détruisit des portions pendant la Révolution Culturelle

Considérée comme le symbole du despotisme, la Grande Muraille fut par endroits démantelée au moment de la Révolution Culturelle Chinoise (à partir de 1966) pour permettre la construction de maisons ou encore de porcheries.

8. C'était l'occasion d''inventer la brouette

C’est en effet dans le cadre de la construction de la Grande Muraille que fut mise au point la brouette. Pas con.

9. ... et la poudre à canon

Si il ne s’appuie sur aucune vérité historique, le film La Grande Muraille avec Matt Damon a au moins raison sur un point. À l’époque, les Chinois maîtrisaient la technique pour fabriquer la poudre à canon, qu’ils utilisaient comme moyen de défense sur le mur, en complément des haches, arcs et autres hallebardes.

Source photo : Giphy

10. Le site est menacé, donc magnez-vous d'y aller

Deux organisations (la China Great Wall Society et l’International Friends Of The Great Wall) préservent la Grande Muraille. Ainsi, il a été décidé, de concert avec le gouvernement, que le nombre de touristes annuels ne devait pas excéder les 16 millions. À noter qu’une partie de l’édifice, située dans la province du Gansu, est sévèrement menacée par l’érosion et pourrait disparaître d’ici 20 ans.

Source photo : Giphy

Il ne reste plus qu’à y aller maintenant !