Alors que le général iranien Qasem Soleimani vient d’être buté par une frappe américaine, tout le monde crie à la Troisième Guerre Mondiale et… pendant ce temps là l’Australie est sous les feux de la rampe. Mais littéralement. Incendiée de partout depuis septembre, les feux ne semblent pas faiblir et le bilan est de plus en plus dramatique. Donc à ceux qui pensent que c’est bientôt la Troisième Guerre Mondiale, je vous réponds plutôt que c’est la fin du monde.

1. La surface détruite par les incendies est équivalente à 7 fois un département français

Imaginez un peu, c’est plus de 5 millions d’hectares qui sont partis en flammes. En équivalence géographique on parle aussi 1.5 fois de la Belgique ou deux fois les pays de Galles, ou même l’équivalent du Costa-Rica ! Bref toutes les comparaisons sont bonnes à prendre pour prendre conscience de l’ampleur de la situation.

2. Ça dure depuis septembre

Les incendies ne sont pas arrivés juste pour les fêtes de Noël, ils étaient bien installés avant. Et comme les températures ont grimpé jusqu’à 50 degrés, ça n’a pas arrangé le bordel.

3. Au moins 18 personnes sont déjà décédées depuis le mois de septembre

Et à ce jour 17 autres personnes sont déclarées disparues donc il y a fort à parier que le bilan s’alourdisse…

5. A côté, les derniers incendies en Amazonie et en Californie c'est un peu du pipi de chat

Comme le montre l’infographie ci-dessous, on est confronté à une série d’incendies encore plus dramatique…

6. Les images de l'Australie ont clairement un petit goût d'Apocalypse

7. Plus de 480 millions d'animaux ont péri dans les flammes depuis septembre

Dont 8000 marsupiaux ! Les images d’animaux en détresse en train de fuir la fumée et de quémander de la flotte aux humains dans les parages ont de quoi tordre le bide. Kangourous, koalas, reptiles, oiseaux… c’est l’enfer pour tous.

8. On peut voir les fumées depuis le ciel en avion

9. Le 31 décembre des milliers de personnes dormaient sur les plages pour fuir les feux

200 kilomètres de plages devenues des espaces de refuges pour fuir les incendies.

10. Toute cette horreur est un exemple en bonne et due forme des conséquences que peut avoir le dérèglement climatique

Et si tout se passe bien, ce type d’événements devrait se répandre et se répéter. Surtout quand on sait que le premier ministre australien Scott Morrison a renouvelé son soutien pour l’industrie du charbon… Dans ces conditions, l’avenir donne envie !

11. C'est ultra flippant... mais ce n'est pas la première fois

L’Australie est déjà une grande habituée des incendies et des périodes de sécheresse. A l’heure actuelle, même devant l’ampleur des dégâts, il semble trop tôt pour estimer si cette année c’est plus grave que d’habitude. En revanche on peut clairement affirmer que le réchauffement climatique n’arrange pas les choses.

12. Une énorme évacuation est en cours en prévision du "mega fire"

Avec un joli pic de chaleur attendu pour demain, il vaut mieux mettre un maximum de monde à l’abri. C’est comme ça que toute la zone sud est de l’Australie a été déclarée en situation « extrême », d’où la mise en place d’une des plus grandes évacuations qui ait jamais été faite dans la région.

13. Incendie + vent = TORNADE DE FEU

Et non ce n’est pas une technique de combat de Dragon Ball Z.

Offusquons-nous en fumant en terrasse chauffée devant ce paysage délabré.

Source : Future Science, RTBF, LCI