Ça y est ! Tu as mangé des pâtes pendant 3 ans, tu as sacrifié ta vie sociale, tes amis, vendu ta console et quelques organes plus ou moins utiles, mais ça en valait la peine ! Tu as ton billet pour l’Australie et c’est certain, ça va être génial. À condition d’éviter certains pièges et de respecter quelques règles.

1. Rouler de nuit

Sauf si tu es assis à la place passager dans la voiture d’un autochtone (qui sera au mieux équipée d’un avertisseur à ultra-sons) et que tu n’as pas vraiment le choix. Car la nuit, sur les routes australiennes, les probabilités de se manger un animal sont plutôt élevées. Les kangourous par exemple, particulièrement nombreux, adorent traverser sans regarder à droite ni à gauche.

2. Partir les poches vides

Prévoir un budget minimum. Et en Australie, minimum = confortable. On parle ici de l’un des pays les plus chers du monde. Il ne faut donc pas s’y pointer avec son sac à dos, une banane et une bouteille d’eau en espérant que ça suffira pour faire le tour du pays.

Source photo : Giphy

3. Se baigner n'importe où et n'importe quand

Au Cap d’Agde, se mettre à l’eau quand le drapeau est rouge où dans une zone qui n’est pas surveillée, est bien déconseillé mais quand même beaucoup moins risqué qu’en Australie. Une nation qui abrite le plus grand nombre d’espèces dont le seul but est de vous tuer dès que vous posez le pied hors de l’avion. Sur terre mais aussi dans l’eau. Alors on se baigne oui, mais là où c’est surveillé seulement. Car les courants marins sont également très dangereux.

4. Négliger la « registration » pour son véhicule

En Australie, on appelle ça la Rego. Il s’agit plus ou moins de l’équivalent de notre défunte vignette, qui atteste que les vans et autres voitures peuvent rouler. En cas de projet de road trip et donc d’achat de véhicule, il est indispensable de se mettre en règle. Ce n’est pas gratuit et c’est compliqué (les formalités changent suivant les états) mais c’est toujours préférable à ce qui pourrait se produire en cas de contrôle.

5. Trop boire de goon

Le goon, c’est du vin bon marché. Un truc vendu en cubi, comme notre bonne vieille vinasse, mais en pire. Quand on n’a pas une thune et qu’on veut boire local, c’est généralement l’un des premiers trucs qu’on consomme. Attention, le goon est synonyme d’atroces gueules de bois. Et tant qu’on y est, évitez aussi de manger trop de Vegemite. Surtout parce que c’est dégueulasse…

Source photo : Giphy


6. Ne pas prendre d'assurance santé

Parce que l’addition peut vite s’avérer monumentale en cas de problème. Sans forcément que le problème soit grave. Imaginez par exemple vous faire une entorse en plein trek dans le bush. Ne pas souscrire à une assurance santé peut alors vite rimer avec dépenser tout son budget en frais médicaux et rentrer plus tôt que prévu.

7. Escalader Uluru

Situé au centre de l’Australie, ce gros monticule qui culmine quasiment à 350 mètres d’altitude voit tous les ans de nombreux touristes entamer son ascension. Ce qui n’est pas vraiment difficile, mais ce qui n’empêche pas non plus les blessures de s’y multiplier (et les décès par crise cardiaque) également. Ce qui nous ramène aux frais de santé super élevés. En plus, le site est sacré et chercher à se payer le point de vue qu’il propose est particulièrement mal perçu par les locaux.

8. Demander à un Australien s'il descend de taulards

Il y a longtemps, l’Australie, c’était un peu la prison à ciel ouvert de Sa Majesté la Reine, qui envoyait les repris de justice loin de la mère patrie. Forcément aujourd’hui, beaucoup pensent que tous les Australiens descendent de ces criminels divers et variés. Ce qu’il faut savoir, c’est que seulement 2% de ces prisonniers étaient de vrais meurtriers, alors que les 98% restant étaient en réalité plus pauvres qu’autre chose. Et puis de toute façon, on estime que seulement 22% de la population actuelle descend effectivement de ces colons un peu particuliers. Poser la question à un type dans la rue peut alors rapidement être mal interprété. Voir alors le point sur l’assurance santé.

Source photo : Giphy

9. Acheter de l'électronique

Du genre carte mémoire pour téléphone ou appareil photo ou équipements plus importants. En Australie, ces trucs valent une fortune. Le mieux est donc de prévoir suffisamment de cartes mémoire avant de partir histoire de pouvoir prendre un maximum de photos sans avoir à vendre un rein pour acheter une nouvelle carte.

10. Multiplier les vols intérieurs

Les spécialistes conseillent en général de ne pas prévoir plus de deux vols intérieurs durant les voyages et de bien prendre garde à ce que ces derniers couvrent chacun au moins 800 bornes. Sinon, ça ne vaut pas le coup. Il est de tout façon vivement conseillé de privilégier la voiture pour découvrir la vraie Australie.

Dernier conseil : ne pas se limiter à Sydney et Melbourne. L’Australie, c’est aussi et surtout la nature et les grands espaces. Et en plus, en dehors des villes, c’est moins cher !

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !