Ça y est le verdict est tombé, c’est cuit pour ta pomme, à 0.2 point près, pas de bac pour toi cette année. Tout d’abord, rassure-toi c’est pas bien grave. Repiquer à 18 piges et se retrouver avec des gens de 17 piges ne revient pas à être un vieux avec des jeunes, j’te rassure entre 17 et 18 ans, l’appréhension du monde est sensiblement la même. Toutefois, si tu en as marre du bac et que tu veux prendre tes ailes à ton cou, voici quelques solutions qui s’offrent à toi.

1. Passer un certificat de qualification professionnelle ou une formation en alternance

L’avantage avec ce type de formation c’est que tu peux commencer à rentrer dans la vie active assez vite pendant que tes potes seront coincés dans une filière en sciences humaines pendant 8 ans avant d’enquiller sur 20 ans de chômage.

2. Faire une école de théâtre ou d'art

Eh oui, non pas que les artistes ne soient pas des lumières mais effectivement devenir acteur ou artiste peintre (ou artiste de ce que tu veux d’ailleurs) ne nécessite pas forcément d’avoir bac +2 (ni d’une école d’ailleurs). Si tu te sens donc une fibre artistique, c’est le moment de tâter ton talent et de t’essayer dans divers cours de théâtre privés ou publics. Faute de connaître par cœur les verbes irréguliers en anglais, tu n’auras qu’à apprendre les répliques de Phèdre et ça ira.

3. Passer un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports (BP JEPS)

Tout comme l’art, le sport peut lui aussi t’offrir une voie alternative, sans bac, avec ce brevet encadré pas le ministère des sports. La formation dure 18 mois et est accessible dès 18 ans et tu auras un sacré petit boule en prime après avoir mis un pied dans les 25 spécialités proposées.

4. Faire une certification en droit

Ce diplôme peut être passé dès l’âge de 17 ans et te délivre des bases juridiques qui te permettront de rejoindre ensuite une filière supérieure de droit comme tout le monde. En revanche ça demande un sacré boulot donc si tu n’as rien fichu pour le bac, ne t’avise pas de faire la même chose sinon tu auras du mal à tenir jusqu’au bout.

Source photo : Giphy

5. Passer un diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU)

Cette formation s’adresse plutôt aux personnes qui ont abandonné leurs études et souhaitent les reprendre, c’est pour cela qu’elle n’est accessible qu’à partir de 24 ans (ou 20 ans si tu as déjà travaillé 2 ans). En fait on la considère plus comme une deuxième chance qu’une option de rattrapage pour les recalés au bac.

6. Tenter un concours de la fonction publique

Il y a de quoi faire dans cette voie puisque la fonction publique te donne accès à 100 concours recouvrant pas mal de domaines différents. Certes, il y a certaines formations qui nécessitent un brevet au préalable, mais on part du principe que tu ne t’es fait/e recaler QUE au bac et que tu as eu le brevet les doigts dans le nez. Finger in the nose comme disent nos amis les Américains.

7. Te lancer sur un service civique

Accessible entre 16 et 25, c’est franchement un des meilleurs plans qui existent et c’est bien dommage qu’on n’en profite pas plus. Cette formation te permet de travailler en France ou à l’étranger dans le domaine de ton choix, une sorte de stage amélioré puisque tu es mieux payé et qu’il t’ouvre des possibilités considérables.

Source photo : Giphy

8. Faire une formation paramédicale ou sociale

Un peu comme les formations sportives il existe d’autres domaines de formations proposés par l’Etat, en l’occurrence la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale.

9. Passer ton BAFA et passer ta vie en colo

Globalement de nombreuses formations pour le tourisme, l’animation et l’hôtellerie sont accessibles sans bac. Le BAFA fait partie des diplômes les plus connus parce que la moitié de tes potes l’ont déjà passé pour se financer leurs vacances en bossant tout l’été avec des morveux hystériques. Bon, dit comme ça, ça fait pas rêver mais en vrai c’est un diplôme qui te permet de trouver du travail facilement et parfois même de voyager aux frais de la reine. YAY.

10. Les MOOC

Les « MOOC » ou « FUN » en français sont des formations en ligne. Elles sont diverses et variées et consistent à suivre tous les jours ou toutes les semaines selon la formule, un professeur qui délivrera son cours en vidéo suivi d’une fiche résumée et d’un quiz pour s’assurer que tu as bien tout capté. C’est un bon moyen d’apprendre des choses totalement différentes de ton parcours, bref de se cultiver gratuitement comme si tu traînais sur les bancs de la fac. Ça dépend ensuite des formations mais certaines peuvent être diplômantes si ton assiduité a été exemplaire. Et c’est bien le problème, on a beau être motivé les premiers jours, il est difficile de persister sur toute la durée.

Source photo : Giphy

Finalement, le bac c’est pour les nazes.

Sources :

La voix de l’étudiant

Orientation Education

ONISEP