On se moque toujours des Québécois pour leur accent original (il faut entendre par ici « ridicule ») et leurs mots qui changent totalement de sens, mais au fond on les aime bien. Tellement bien qu’on est prêt à admette qu’ils ont des expressions assez cool qu’on a envie de leur piquer. On a fait notre petit marché dans leur langue bizarre (cette phrase est très étrange, en passant).

1. "Tire-toi une bûche"

Signification : « Prends une chaise et assieds-toi »

Exemple : Tire-toi une bûche, Emmanuel, il faut qu’on parle un peu de la situation économique du pays. Et ça craint.

2. "On se calme le pompon"

Signification : On garde son sang froid

Exemple : Les gars, on se calme le pompon. Ça va, on a juste touché un iceberg, mais le Titanic est bien insubmersible, non ?

3. "T'es assis sur ton steak"

Signification : T’es une grosse feignasse

Exemple : Regarde-toi, là, t’es assis sur ton steak toute la journée à regarder les Anges au lieu de te construire un avenir respectable.

Source photo : Giphy

4. "J'ai mon voyage"

Signification : J’en ai assez !

Exemple : C’est bon là, les gilets jaunes et tout ça, j’ai mon voyage.

5. "Être vite sur ses patins"

Signification : Démarrer au quart de tour

Exemple : Toi dès qu’on parle de suppression de l’ISF t’es vite sur tes patins.

6. "L'affaire est ketchup"

Signification : Tout va bien, on a fait tout ce qu’on devait faire

Exemple : L’affaire est ketchup, c’est quand qu’on boit un coup pour fêter ça ?

7. "T'as la fly à l'air"

Signification : T’as oublié de fermer ta braguette

Exemple : Elle était très bien ta présentation devant le chef sur les risques liés à l’implémentation de systèmes procéduraux HL/VP en milieu pluri-ethniques, mais t’avais la fly à l’air.

Source photo : Giphy

8. "Cogner des clous"

Signification : Piquer du nez, somnoler (parce que quand on est assis et qu’on somnole, la tête tombe en avant comme un marteau sur un clou)

Exemple : J’ai passé la journée à cogner des clous hier et j’ai pas réussi à finir mon rapport sur le boulgour dans les spaghetti bolognaise.

9. "Il tombe des peaux de lièvre"

Signification : Il neige à gros flocons

Exemple : Regarde dehors, il tombe des peaux de lièvre, c’est joli. (Oui bon ça va, on peut pas être inspiré tous les jours.)

10. "OPC"

Signification : OPC = « au plus crisse » = « le plus vite possible » = « As Soon As Possible » = « ASAP »

Exemple : Le dossier sur les logiques marchandes relatives aux véhicules de société précolombiens, tu me le remets OPC s’il te plaît.

11. "Le boss des bécosses"

Signification : Le petit chef autoritaire

Exemple : Il est temps qu’on renverse ce boss des bécosses d’Emmanuel Macron.

Source photo : Giphy

12. "Se fendre le cul"

Signification : Se fatiguer, se donner du mal

Exemple : Je me fends le cul depuis dix minutes à t’expliquer des expressions québécoises.

13. "Se faire passer un sapin"

Signification : Se faire avoir, se faire arnaquer

Exemple : Je pense qu’il m’a passé un sapin : le chat qu’il m’a vendu est tout rose et a une queue en tire-bouchon.

14. "Se paqueter la fraise"

Signification : Faire la fête avec excès

Exemple : Avec Michel, on s’est paqueté la fraise, je ne boirai plus jamais de Manzana.

15. "Lâche pas la patate"

Signification : Tiens le coup, tiens bon.

Exemple : Lâche pas la patate, tu l’as presque réussi ton marathon, il ne te reste plus que 38km.

Source photo : Giphy

16. "Péter de la broue"

Signification : Se faire mousser (broue, en québécois, c’est une mousse, au sens de « bière »)

Exemple : Tu l’entends l’autre quand il nous raconte qu’il a croisé Orelsan sur sa trottinette électrique près du canal Saint-Martin, il pète de la broue.

17. "Avoir de la mine dans le crayon"

Signification : Avoir une activité sexuelle intense

Exemple : Mon papa, depuis qu’il est plus avec ma maman, il a de la mine dans le crayon.

18. "En avoir plein son cas' "

(attention, il faut bien prononcer le « s » final, cas’ étant le diminutif de casque)

Signification : Etre au bout du rouleau

Exemple : Ma meuf passe son temps à me montrer des vidéos de petits chiens, j’en ai plein mon cas’.

19. "Parler à travers son chapeau"

Signification : Parler à tort et à travers

Exemple : S’il y a bien un truc que je peux te dire à propos de Jean-Claude, c’est qu’il parle à travers son chapeau dès qu’il en a l’occasion. Ha ha, ce Jean-Claude, il est un peu con quand même.

Source photo : Giphy

20. "Avoir la chienne"

Signification : Avoir la trouille (ou avoir la flemme)

Exemple : T’as la chienne de me rejoindre devant Gare du Nord pour un 1 vs 1 hein ?

Alors, on les adopte ?

Sources : Le Figaro, je-parle-quebecois.com.