L’Australie n’en finit pas de brûler depuis le mois de septembre et c’est pas près de s’arrêter. Les images du pays en feu sont terrifiantes et témoignent du réchauffement climatique à l’oeuvre, même si le Premier Ministre Australien s’obstine encore à le nier. Les flammes qui ravagent du pays ont évidemment des conséquences sur le pays, elle sont parfois surprenantes mais surtout peu réjouissantes.

1. 84 000 km² ont été détruit par les flammes en 4 mois, l'équivalent de deux fois la Belgique

C’est aussi l’équivalent de quatre fois le Pays de Galles et de treize fois la taille moyenne d’un département français. Pour vous faire une idée, les incendies en Californie de 2018 ont brûlé 1,8 million d’hectares, soit près de cinq fois moins de surface, tandis que les incendies qui ont frappé la forêt amazonienne à l’été 2019 ont consumé 900 000 hectares, soit une étendue neuf fois inférieure.

2. 500 millions d'animaux ont été tués sans compter les insectes, les chauves-souris et les grenouilles

30% de la population des koalas a péri dans les flammes. Les incendies auront des effets profonds et durables sur l’écosystème du sud de l’Australie. La reconstruction des populations d’espèces va être un défi sur le long terme, et certaines sont particulièrement menacées comme le dasyorne brun, un petit oiseau qui vit dans des zones fortement touchées par les incendies (baie de Jervis, Mallacoota…) et dont les capacités de vols sont très limitées.

3. Des snipers vont abattre 10 000 dromadaires sauvages en raison de la sécheresse

Première nouvelle : il y a des dromadaires en Australie. Deuxième nouvelle : c’est le pays comptant la plus vaste population de dromadaires sauvages au monde, après leur introduction dans les années 1840 par les colons. Troisième nouvelle : ils sont si nombreux et en quête d’eau qu’ils menacent de s’approprier des réserves importantes voir de les souiller. En effet en mourant près d’elles, leur cadavre risquerait de les contaminer alors que ces réserves sont très précieuses en ce moment. C’est la raison pour laquelle l’état a décidé de massacrer ces pauvres bêtes qui, elles, n’ont rien demandé à personne.

5. La fumée des incendies est parvenue jusqu'en Argentine et au Chili, soit à 12 000 km de l'Australie

Pour l’instant ces nuages de fumée se trouvent à 6 000 m d’altitude au dessus des deux pays et ne devraient pas descendre plus bas, mais quand même ça fait bien bien flipper.

6. La fonte des glaciers en Nouvelle-Zélande va s’accélérer à cause de la fumée qui s'y dépose

Des gigantesques nuages de fumée et de cendres ont traversé la mer de Tasman (séparant l’Australie du Sud-Est et la Nouvelle-Zélande) donnant une teinte brunâtre à certains glaciers de Nouvelle-Zélande. Or, en prenant cette couleur, la surface des glaciers renvoie moins de lumière solaire et se réchauffe. Cela peut potentiellement accélérer leur fonte alors que le réchauffement climatique est déjà à l’œuvre en ce sens.

7. Le cassican flûteur, un oiseau de la région de Sydney, entend tellement souvent les sirènes des pompiers qu'il est capable de reproduire leur son

8. La ville de Mallacoota a dû être entièrement évacuée de ses habitants

La marine australienne a évacué des centaines de personnes de la ville de Mallacoota, particulièrement cernée par les incendies. Les habitants n’ont pu emporter que quelques effets personnels (évidemment très peu) et leurs animaux de compagnie. Mais cette ville n’est pas la seule concernée, les régions les plus exposées sont priées d’être évacuées, soit une zone d’environ 300 kilomètres le long de la côte. C’est ainsi la plus importante opération d’évacuation jamais lancée dans la région.

Ce top m’a donné autant de joie de vivre qu’un épisode de l’Effondrement.

Sources : Charente Libre, BRUT, France Info, Futura Sciences, Ouest-France , Le Monde