Toi qui habite le sud de la France, tu as certainement déjà été plusieurs fois en Espagne. Après tout, ce n’est pas si loin, la bière y est fraîche et pas chère du tout. Toi par contre, ami de la moitié nord, c’est une autre paire de manches. Quoi qu’il en soit, si elle n’est peut-être pas aussi exotique pour nous que des contrées lointaines comme l’Amérique centrale, l’Espagne regorge de merveilles et peut s’avérer surprenante quand on y débarque pour la première fois…

1. On en a pour son argent

Si les prix, pour ce qui est de l’essence ou de l’alcool par exemple, ne valent bien sûr pas ceux de la Principauté d’Andorre, le coût de la vie en Espagne est néanmoins encore bien en dessous de celui de la France. Pour un budget équivalent, un touriste pourra s’offrir davantage d’extras en Espagne, y compris dans la capitale ou dans des villes très prisées comme Barcelone (il suffit de savoir chercher au bon endroit), que dans des pays comme l’Angleterre, l’Allemagne ou bien sûr la France.

2. Il fait très chaud

Mais alors vraiment très chaud. On a beau le savoir, il est à peu près impossible de vraiment s’y préparer. Descendre à Madrid en plein mois de juillet équivaut à s’exposer à une canicule qui peut vite s’avérer insupportable. En Andalousie, où le soleil tape dur sur la « cabeza » c’est pire. Il n’est pas rare que le mercure grimpe au-dessus de la barre des 40 degrés, comme à Murcia en juillet 1994, où il a frôlé les 50 (47,2 exactement).

3. Certains coins ressemblent à des décors de westerns

Et pour cause : de très nombreux films, des westerns notamment, furent tournés en Espagne, surtout dans la région d’Almeria, en Andalousie. La mythique trilogie de Sergio Leone avec Clint Eastwood par exemple ou encore Indiana Jones et la Dernière Croisade et Conan le Barbare. Ainsi, traverser ces incroyables paysages en voiture équivaut à s’immerger dans un monde à part. L’Amérique à portée de bagnole pour nous Européens.

4. Les Espagnols mangent tard

Beaucoup de restaurants, dans les grandes villes, accueillent les touristes dès 19h, mais les locaux eux, ne mangent qu’à partir de 21h, voire 22h ou plus tard. En Espagne, on aime se remplir la panse, mais pas du tout à la même heure que chez nous. Quand on déboule le ventre vide avec une horloge interne réglée sur notre rythme de Français, ça peut faire tout drôle, mais on s’habitue vite et on apprend à profiter de l’apéro…

5. Les apéros espagnols sont les meilleurs du monde

Là-bas, l’apéritif est sacré. En Espagne on aime boire, de la bière ou encore de la Sangria bien sûr, mais on aime aussi accompagner le tout d’incroyables tapas, à l’image des multiples plats à base de jambon (fameux) ou encore des patatas bravas. Et puis force est de reconnaître qu’en Espagne, au moment de l’apéro, la convivialité est hyper contagieuse et fait plaisir à voir. Quand le soleil commence à amorcer sa descente vers l’horizon et que la chaleur diminue, les esprits s’éveillent au rythme de la musique, qui se cale sur le va-et-vient des verres et des plateaux bien garnis.

6. L'Espagne n'est pas coincée dans ses traditions

Parfois, on peut avoir de ce pays une image assez poussiéreuse, à l’image de ces poupées de danseuses flamenco qui ornent les devantures des magasins de souvenirs. Le flamenco donc, mais aussi la corrida et tous les autres trucs qui ont bâti une sorte d’image d’Epinal d’une Espagne ancrée dans des traditions parfois désuètes. Il suffit d’y poser le pied pour s’apercevoir que les Espagnols savent aussi aller de l’avant, comme lorsque beaucoup d’entre eux s’élèvent par exemple contre la corrida.

7. L'Espagnol ne parle pas que l'espagnol

En France aussi nous avons nos langues régionales. Mais rien à voir avec les Espagnols. En Catalogne, on parle avant tout catalan et au Pays Basque, on cause le Basque. À Barcelone on trouve beaucoup de signalétiques rédigées en catalan pour la simple et bonne raison que si un touriste pourra toujours échanger en espagnol « classique », la vrai langue communément reconnue et adoptée par les habitants est le catalan (les habitants ne se considèrent d’ailleurs pas comme des Espagnols mais comme des Catalans). Et encore, il ne s’agit que des deux langues les plus connues, car il y en a bien d’autres…

8. On dit souvent « vale »

C’est le mot le plus passe-partout de la langue espagnole. On le cuisine à toutes les sauces. Un mot qui se traduit grossièrement par « OK » et que les autochtones emploient environ 300 fois par jour. Pour faire illusion et bien s’immerger, ne pas hésiter à l’utiliser encore et encore. Ce ne sera jamais assez.

9. Les Espagnols ne mangent pas de la paella à tous les repas

D’origine valencienne, cette spécialité faisant office de carte de visite culinaire de l’Espagne en France (et dans de nombreuses autres nations), n’est pas vraiment considérée par les Espagnols comme un incontournable. À part peut-être à Valence bien sûr, vu que c’est de là qu’elle vient. Partout ailleurs, on préfère varier les plaisirs et se remplir la panse avec des plats comme la tortilla ou les sardines à la plancha…

10. L'Espagne est un livre d'Histoire à ciel ouvert

Il est passionnant de flâner dans les rues de Madrid, Seville ou encore Bilbao (sans parler des petits bleds aussi accueillants que photogéniques). Partir à la découverte de la riche Histoire de ce pays est une aventure en soi, dont il serait dommage de se priver. Surtout qu’en l’occurrence, pour faire écho au premier point de ce top, les musées et autres sites d’intérêt ne sont souvent pas chers du tout.

Viva España !!!

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !