Par bien des aspects, Séville est une ville unique en son genre. Moins fréquentée que Barcelone, elle est néanmoins appréciée des touristes du monde entier, qui viennent y profiter d’un patrimoine très généreux, qui raconte l’histoire passionnante de la ville. Entre modernité et passé, Séville l’insaisissable, regorge de trésors. Il y a ceux qui se méritent et ceux qui s’offrent sans résistance. Voici une sélection qui permet de découvrir la perle de l’Andalousie…

1. L'Alcazar

Alors oui, l’Alcazar est de toute beauté. Un joyau de l’architecture mudéjar qui sert en partie de résidence à la famille royale espagnole. Un site classé à l’UNESCO dont la construction remonte à 844, qui encourage l’émerveillement le plus total… Bon, c’est bien beau tout ça, mais s’il faut aller à l’Alcazar, c’est aussi et surtout car Game Of Thrones y a été tournée. Le Palais de Dorne, c’est précisément ici. On est d’accord que c’est le plus important non ?

2. Le Parque de Maria Luisa

L’endroit idéal pour se poser et respirer le parfum des fleurs en dégustant des churros après avoir bourlingué dans le barrio Santa Cruz. Un parc relativement grand, riche en statues remarquables et autres monuments, mais aussi en plantes de tous genres et en animaux. On peut notamment y retrouver ces petits perroquets verts qui pullulent également à Barcelone.

3. Assister à un spectacle de flamenco

La base ! Mais encore faut-il savoir où aller pour ne pas se retrouver devant un truc naze et hors de prix. Direction La Carboneria, dans le Barrio Santa Cruz, le centre névralgique de Séville ! Un endroit typique, accueillant, où les spectacles de flamenco sont gratuits et où les consommations sont payantes. Mais ça, on est d’accord, c’est normal non ? Quoi qu’il en soit, le flamenco espagnol, le vrai, est ici !

View this post on Instagram

#ole #flamenco #spain #sevilla

A post shared by Paola Lorenzana (@paolalorenzana) on

4. La Plaza de España

Initié en 1914, le projet de super place pour l’Exposition ibéro-américaine de 1929 donne naissance à la Plaza de España, qui à ce jour, est l’une des plus belles de toute l’Europe. Sa forme est censée représenter l’Espagne accueillant ses anciennes colonies. On y trouve rien de moins qu’un canal, quatre ponts et un palais. Non franchement, c’est la grande classe !

6. Aller voir Christophe Colomb

Même si au fond, nul besoin de prétexte pour visiter la superbe cathédrale de Séville. Construite de 1402 à 1507, inscrite à l’UNESCO, c’est l’une des plus grandes cathédrales catholiques de la planète. Un édifice incontournable dans lequel repose Christophe Colomb, le célèbre explorateur. Le problème, c’est qu’il semblerait que le corps qui se trouve à Séville ne soit pas celui de Christophe Colomb mais de quelqu’un de sa famille. Les restes de Colomb qui auraient peut-être été découverts dans une mystérieuse boite en 1877 à Saint-Domingue et qui aujourd’hui, se trouvent dans le Phare de Colomb, un monument en République Dominicaine qui célèbre la découverte du Nouveau Monde.

7. Chercher de l'ombre au Metropol Parasol

Séville, c’est un peu la ville de toutes les audaces. Et en cela, le Metropol Parasol s’impose comme un excellent exemple ! C’est en 2005 que débutent les travaux, après que Jürgen Mayer, un architecte allemand ait présenté un projet à la ville qui souhaitait réhabiliter la place de l’Encarnación. 6 ans plus tard, en 2011, le Metropol Parasol fut terminé. Une gigantesque structure en bois hyper originale et spectaculaire, de 150 mètres sur 75 mètres pour une hauteur de 28 mètres.

8. Admirer les peintures du Hospital de los Venerables

Dans cet ancien hôpital, magnifiquement restauré, vous pourrez admirer une collection de peintures d’artistes sévillans de l’âge d’or comme Velasquez et Varela. Un sanctuaire de paix dédié à l’art, également situé dans le barrio Santa Cruz. Vu et approuvé par la Reine Sofia.

9. Les vestiges de l'Exposition Universelle de 92

Une grosse centaine de pays participa à l’Exposition Universelle de 1992 à Séville, qui s’articula autour de la thématique « L’Ère des découvertes ». Un événement qui a laissé des traces vu qu’il reste encore aujourd’hui des structures à l’abandon. Cela dit, d’autres bâtiments furent recyclés. Une idée de visite atypique.

10. Déambuler dans le quartier de Triana

Le berceau du flamenco ! Un quartier populaire et festif, où les artisans sont nombreux. Un coin qui permet de découvrir un Séville plus confidentiel et moins touristique. Peut-être plus chaleureux et typique aussi. Marcher dans les rues, à la recherche d’un bon petit restaurant à tapas, ou simplement pour s’imprégner de l’atmosphère qui y règne, est une attraction en soi.

Parce qu’il n’y a pas que Barcelone en Espagne…