Parmi les combats de jeunes écolos en herbe, les déchets font partie d’un très gros doss’. Et pour cause, en France chacun de nous produit en moyenne 590 kg de déchets chaque année. Sans compter que pour tous les produits qu’on achète, il existe ce qu’on appelle les « déchets gris », ce sont les déchets générés pour construire ce produit. Par exemple une simple brosse à dent génère 1.5 kg de déchets gris. Vous trouvez que c’est beaucoup ? Sachez qu’une alliance en or de 5g, c’est 2 tonnes de déchets gris. Moche.

Bref, si la meilleure solution pour produire moins de déchets c’est avant tout de moins acheter, on vous invite quand même à recycler vos déchets existants. Malheureusement, le tri peut parfois s’avérer un joli casse-tête et certains produits suscitent des sueurs froides tant on ne sait pas quoi en foutre. Eh bah maintenant vous saurez.

1. Les bouchons de liège

Boire du champ’ et du pinard c’est chouette mais le lendemain, en dehors de l’immonde gueule de bois que tu te payes à force d’avoir ingurgité une tonne de sulfite, tu dois te confronter au plus grand mal de l’humanité : le ménage post-soirée. Et dans la série des trucs relous à faire, il faut descendre les bouteilles en verre… Se pose alors la question de savoir ce que tu fous de ces putains de bouchons de liège ! On recycle ou on recycle pas ?

EH BAH OUAIS ON RECYCLE ! Toutefois, comme certains centres de tri ne le recyclent pas tu peux de préférence collecter tous tes bouchons et les donner à ton caviste. La plupart ont des points de collecte et s’occuperont bien du matos. Sinon tu peux aussi faire une sculpture très laide et l’offrir à ton prochain rencard #astuce.

Source photo : Giphy

2. Les capsules de bières

Le métal ça se recycle. Certes. Mais qu’en est-il du petit métal ? Techniquement on ne jette pas dans la poubelle de tri des objets plus petit que la paume de la main parce qu’il n’y a pas assez de matière à traiter. En revanche vous pouvez rassembler vos capsules par exemple en les mettant dans une canette et le tour est joué.

Plus d’infos sur cette page.

3. Les bouchons de bouteilles

On est confronté au même problème qu’avec les capsules de bière. Le bouchon tout seul est une trop petite quantité pour être recyclé. S’il reste vissé à sa bouteille, là ça marche. Sinon comme pour les bouchons de liège, tu peux rassembler les bouchons de bouteilles et les recycler dans des points de collecte ou des associations qui se chargent de livrer aux usines de recyclage cette unique matière ce qui permet d’optimiser leur recyclage.

4. Les cosmétiques

Entre les crèmes en pots, les tube de rouges à lèvre, les pinceaux, les mascaras, les bouteilles de shampoing ou de fond de teint… c’est un peu le bordel dans nos placards de salle de bain. Déjà avant toute chose, ne jette pas un contenant qui contient encore du produit. Vide-le dans l’évier ou les toilettes s’il ne contient pas lui-même du plastique (ou même… utilise-le, après tout tu l’as acheté, espèce de patate) et jette-le dans la poubelle de tri si son contenant est recyclable (plastique PET ou PEHD, c’est inscrit sur la bouteille, y’a pas de piège).

Plus d’infos sur cette page.

5. Les mégots de clopes

Comme tu t’en doutes, les mégots de clopes ne se recyclent pas vraiment donc n’espère pas sauver ton honneur en vidant ce saut de mégots écrasés le lendemain de ta soirée. Toutefois, tu peux quand même opter pour des solutions plus écoresponsables en refourguant tes mégots à des associations comme MéGomNet ou Mégo ou GreenMinded qui cherchent des solutions de recyclage. C’est pas encore ultra optimal mais au moins tu leurs apportes ton aide en leur fournissant la « matière première » de leurs recherches.

Source photo : Giphy

6. Les pots de yaourts

Si le tri a été simplifié et est censé pouvoir accueillir toutes sortes de plastique y compris les pots de yaourts, dans les faits c’est un peu plus compliqué que ça. Techniquement il est très difficile de recycler des plastiques fins comme l’opercule du pot. Par ailleurs les industriels utilisent un plastique polystyrène plus difficile à recycler… Bref le mieux c’est encore de ne plus consommer de pots de yaourts du tout comme ça au moins tu es sûr de ne pas faire de bourdes.

Plus d’infos sur cette page.

7. Les plaquettes de médicaments

Pour ça c’est simple y’a pas de chichis. S’il les plaquettes contiennent encore des médicaments mais qu’ils sont soient périmés soit que tu n’en as plus besoin, tu peux les ramener chez ton pharmacien qui est tenu de les récupérer. Si les plaquettes ou autre contenants médicamenteux sont bien vides, tu les jettes comme tout autre produit, soit dans la poubelle classique s’ils ne sont pas recyclables et sinon dans la poubelle de tri en suivant les règles de tri de ta commune (ouais je sais c’est horriblement chiant cette absence de règles communes partout en France).

8. Les parfums

Les flacons en verre sont recyclables. De plus, les chaînes de magasins comme Sephora ou Nocibé peuvent désormais récupérer tes flacons vides pour les recycler eux-mêmes donc à ce jour c’est un peu la seule solution qu’on t’encourage à prendre. Mais sinon le mieux c’est surtout de ne plus mettre de parfum parce que ça fouette mon gars.

Notons d’ailleurs que si le verre se recycle à l’infini, les verres de cuisine et les ampoules ne se trient pas comme les bouteilles. Bah ouais, sinon ça serait trop simple.

Plus d’infos sur cette page.

9. Des chaussette ou culottes trouées

En théorie tu peux les recycler dans des points de collecte de vêtement qui font aussi le tri entre les vêtements non dégradés et les textiles pourris, ceux qu’on ne peut plus porter mais dont on peut réutiliser la matière première. Toutefois dans les faits ça finit le plus souvent à la déchetterie, c’est pourquoi le mieux c’est encore de prendre contact avec des associations spécialisées comme Chaussettes orphelines qui donneront une seconde vie aux chaussettes orphelines ou trouées, au moins tu es sûr.e que le recyclage portera ses fruits.

Plus d’infos sur cette page.

10. Le cadavre de ton chat

Déjà tu chiales ta race. Et une fois que tu t’es bien noyé.e dans tes larmes tu passes à l’action. Si ton animal de compagnie fait moins de 40 kilos tu peux l’enterrer à 1m20 de profondeur minimum et recouvrir la malheureuse dépouille de chaux vive ou le faire enterrer dans un cimetière animalier. Sinon tu peux aussi le faire incinérer et dans ce cas remettre sa dépouille à ton véto (je t’en supplie ne fait pas ça tout seul).

Plus d’infos sur cette page.

Source photo : Giphy

Et si vous avez des doutes il existe tout plein de sites pour vous aider : tri des déchets, consigne de tri, Ckfd. Et on ne saurait que trop vous recommander ces deux ouvrages qui tombent à point nommé :

Prix : à partir de 14.9 chez Amazon.fr

Prix : à partir de 15 chez Amazon.fr