Si vous ne le saviez pas encore, Georgie, c’est le papa de Game of Thrones. On lui doit tous ces fabuleux livres qui ont permis de donner naissance à l’une des meilleures séries de tous les temps (je dis ça si jamais tu n’as pas encore eu l’occasion de t’y mettre). Ce monsieur est donc un génie, et comme tout génie qui se respecte, il en a gros sur la patate, et pour un paquet de petites choses.

1. La saison 8 de Game of Thrones

L’auteur aurait confié à Entertainment Weekly : « Il y a beaucoup d’arcs secondaires qui concernent d’autres personnages qui m’échappent. Et, bien sûr, la série m’a dépassé il y a de ça plusieurs années maintenant. Forcément, cela crée des divergences« . Une manière polie de nous dire qu’il a pas du particulièrement apprécier regarder la série dernièrement.

2. Les fan fiction

Si l’auteur comprend pas bien l’intérêt de maquer des gens ensemble et créer des romances de toutes pièces avec un univers tel que celui là, George RR Martin a surtout du mal avec les fans qui se réapproprient ses histoires sans permission, d’après son interview à l’Université de Brown. Un point pour Jojo.

3. L'internet

Selon une interview, l’auteur a dû faire face à pas mal de haters des livres. Et comme il le souligne, beaucoup de ses haters n’ont pas pris le temps de lui dire à lui par courrier, mail ou vol de corbeau, ce pourquoi il qualifie tout simplement l’internet de « toxique ». Deux points pour Jojo.

4. Les comics

Quand un journaliste demande au papa de Game of Thrones s’il aime les comics modernes, ce dernier n’y va pas par quatre chemins en expliquant tout simplement qu’il ne comprends pas pourquoi on produit autant de reboots et d’histoires venant gâcher la continuité et la suite logique des choses.

5. Lire les théories sur Game of Thrones

Puisqu’il adore semer des indices un peu partout, nous, fans, nous mettons à imaginer un peu tout et n’importe quoi qui pourrait expliquer le pourquoi du comment de l’histoire. L’auteur lui, ne préfère même pas les lire en sachant qu’elles pourraient considérablement biaiser son jugement et sa façon de construire l’intrigue. Et c’est si bien dit qu’on ne peut pas lui en vouloir, bien au contraire.

6. Ce que la série a fait de Littlefinger

L’auteur semble regretter ce que la série a fait de Petyr Baelish, soit disant l’homme le plus dangereux de Westeros, ce dont tout le monde est au courant dès la saison 1. Dans les livres, Martin a su développer une complexité au personnage, si intelligent dans ses techniques de manipulation que tout le monde semble apprécier sa sympathie. Amertume partagée, George.

7. Que la série se finisse

C’est avec tristesse qu’il a déclaré qu’il aurait souhaité quelques saisons supplémentaires, mais à priori il n’en serait pas fâché pour autant. Parce que c’est un type bien George R.R Martin.

8. Quand il n'a plus de couvre chef

Je dis pas ça parce qu’il en porte tout le temps, je dis juste qu’on a jamais vu George R.R Martin et son crâne à découvert dans la même pièce.

… Et les gens qui restent en vie.