On est trop content parce que la série Handmaid’s Tales qu’on adore arrive enfin dans la vraie vie ! Plus besoin de mater la fiction qui se rapproche petit à petit de la réalité ! Eh oui, vous n’êtes pas sans savoir que l’état d’Alabama aux Etats-Unis a voté une loi interdisant purement et simplement l’avortement (même en cas de viol ou d’inceste) sauf si le fœtus met en danger la survie de la mère (sympa). SUPER NOUVELLE, on est sur la route du progrès et ça, ça fait vraiment plaisir parce que l’avortement entre nous c’est vraiment un truc scandaleux.

NDRL : Pour faciliter la compréhension de ce top, chaque fois que l’ironie sera employée nous y ajouterons une étoile (*) de manière à ce que vous perceviez clairement les zones de second degré.

1. Parce que les meufs enceintes l'ont bien cherché quand même

Bah ouais parce que si on utilise des moyens de contraception c’est IMPOSSIBLE à 100 % d’avoir des enfants enfin ! Quand on est enceinte c’est qu’on l’a voulu alors après faut pas pleurer. (*)

(*) Vous la sentez ma bonne grosse ironie ?

2. On est déjà pour la peine de mort alors si en plus on tue des embryons on s'en sort pas, y'a un moment faut choisir

En effet, on remarque que la plupart des états qui interdisent l’avortement n’ont pas aboli la peine de mort. C’est du moins le cas en Alabama où les condamnés à mort ont la chance inestimable de choisir entre la chaise électrique et l’asphyxie par hydrogène depuis février 2018. En revanche pour l’avortement on s’expose désormais à une peine allant de 10 à 99 ans de prison…

3. Parce qu'après ça va se bousculer au portillon les femmes vont se faire avorter tous les jours

Eh oui, c’est bien connu, la plupart des avortements sont des « avortements de confort » (*) calés entre deux sessions de shopping(**). Et puis on les connait les zoulettes, elles font ça juste parce qu’elles veulent pas prendre de contraception (***). Faut pas nous prendre pour des jambons.

(***) L’ironie m’a brûlé au troisième degré.

4. Si l'avortement n'avait jamais existé on aurait peut-être plus de copains si ça se trouve

Et comme on aurait plus de copains on serait vachement plus heureux et épanouis et ouverts d’esprit et donc certainement favorables à l’avortement. Et voilà. POF. La boucle est bouclée.

5. Parce que désolée mais si tout le monde avorte sur terre euh bah OK ça veut dire qu'après y'aura plus d'humains sur la planète, BRAVO MERCI BONJOUR AU REVOIR

C’est hyper graaaaave en fait !!!!!! Parce que pour que l’humanité se perpétue bah il faut qu’on ait une descendance sinon au bout d’un moment ça veut dire qu’on mourra seul et vieux !!!! ANDIRÉ c’est pas une bounidé. (****)

(****) Bombe nucléaire d’ironie.

6. EUUUUH ET VOUS VOUS RENDEZ COMPTE SI ON AVORTE UN MOZART OU UN KYLIAN MBAPPÉ ???????

Un grand risque en effet. D’ailleurs selon une étude de Bullshit University, 95 % des enfants avortés (oui parce que ce ne sont pas des embryons mais bien des enfants de taille adulte) seraient des génies destinés à devenir très riches et à réussir leur vie et surtout à offrir de beaux colliers de pâtes à leur maman pour la fête des mamans. (*****)

(*****) L’ironie est devenu quantique.

7. Parce les femmes ne sont pas des esclaves

Vous ne comprenez rien à cet argument ? Il a pourtant été avancé par Adélaïde Pouchol, égérie anti-IVG chouchoute des cathos d’extrême droite dont Street Press nous livre un portrait délicieux dans lequel on apprend notamment que la « survivante » qui se considère comme une libératrice des femmes considère que l’avortement et l’esclavage c’est kif-kif : « Quand l’esclavage était légal, complètement admis et intégré en Occident, pensez-vous que les premiers à le remettre en cause ont été acclamés, compris, respectés ? » ou encore « J’ai conscience qu’une femme qui avorte le fait avec les meilleures intentions du monde. Je ne sais pas si les esclavagistes sont aussi purs dans leurs intentions. ». CHAMPIONNE.

8. La vie trouve toujours un chemin

C’est Ian Malcolm qui l’a dit dans Jurassic Park alors si vous ça vous suffit pas bah je pense qu’on risque pas de bien se comprendre.

Dans le mot « avortement » il y a « ment ». Si ça c’est pas une preuve qu’on nous ment je sais pas ce qu’il vous faut.