Notre corps nous appartient. A moins que nous appartenions à notre corps ? Allez avoir, tout ça est quand même super compliqué. Ce qui est sûr et simple, en revanche, c’est que nos corps sont capables de faire des trucs ultra puissants sans jamais venir nous voir pour demander une validation ce qui, dans une entreprise, mettrait tout le monde mal à l’aise, mais qui dans le cas de la vie est plutôt pratique.

1. Le foie peut se régénérer

Notre foie n’est ni un homard ni une queue de lézard, mais ça ne l’empêche pas d’être capable de se régénérer en cas de besoin. Pour tout dire, c’est même le seul organe qui a cette capacité-là : le foie peut se régénérer entièrement. Les scientifiques ne parviennent pas à avancer d’explication définitive quant à cette exception du corps humain mais pensent que le foie est capable de reproduire ses états antérieurs en cas de dommage, un peu comme une version précédente d’un document sur Google Drive.

2. La peau peut détecter les odeurs

Une étude récente a mis en évidence la présence de capteurs olfactifs au sein de la peau et non pas simplement dans notre nez. Des récepteurs similaires ont aussi été identifiés au sein du coeur, des poumons ou encore du sang. Ces récepteurs auraient pour but de nous alerter en cas de présence de microbes néfastes dans notre environnement. Des recherches en laboratoires semblent montrer qu’en présence de ces odeurs, notre peau entre en processus de cicatrisation automatiquement, comme pour prévenir un problème qui va évidemment se présenter.

3. Les muscles de l'oeil peuvent bouger jusqu'à 100.0000 fois par jour

Ce sont de fait les muscles les plus actifs de la journée. Si nous marchions 80 km par jour, les muscles de nos jambes suivraient un rythme similaire. On en est loin.

4. Le nez a une mémoire propre

Littérature et recherche font parfois bon ménage. L’odeur d’une madeleine, ça vous dit quelque chose ? Il est vrai que le souvenir des odeurs est l’un des plus fort qui puisse frapper les esprits. C’est que le cerveau peut stocker jusqu’à 50.000 senteurs différentes sur commande des récepteurs olfactifs nasaux. Ca fait une sacrée base de données.

5. Les muscles ont une sorte de garde-fou anti-blessure

Les muscles fonctionnent naturellement avec une sorte de limite induite qui les empêche de dépasser leur limite de fonctionnement possible et donc d’engendrer des blessures. Mais les poussées d’adrénaline permettent d’outrepasser cette limite et c’est là que les blessures se déclenchent. Cela explique pourquoi l’on peut se sentir exceptionnellement puissant dans certaines circonstances d’effort physique, notamment lorsque l’on fait du sport ou que l’on fait l’amour.

6. Nos yeux ont un sens du goût

Si l’apparence d’un plat a presque autant d’importance que sa qualité réelle dans les assiettes des grands chefs, c’est que nos yeux n’envoient pas simplement un signal de qualité visuelle à nos papilles mais un signal de qualité gustative. Les yeux sont en effet capables d’identifier des saveurs et d’en donner une sorte d’avant-goût ou d’amuse-bouche à nos papilles qui ensuite seront naturellement alléchées ou rebutées. Ce qui est étonnant, c’est la capacité de ce goût visuel à influence notre perception du goût réel par la suite. Une expérience a ainsi mis aux prises des oenologues à deux verres d’un même vin sortant de deux bouteilles différentes : ils ont trouvé l’un meilleur que l’autre.

7. Le sang peut se concentrer dans les parties les plus vitales en cas de besoin

Dans des conditions extrêmes (apnée, altitude très élevée, manque de nourriture ou d’eau), notre corps est capable de concentrer l’afflux sangui dans des parties déterminées du corps qui ont besoin prioritairement d’un apport en protéines. Comme quoi c’est bien fait, la vie (ça marche aussi quand on va faire l’amour, mais c’est moins critique).

8. Le cerveau peut manipuler la notion de temps

Le cerveau joue un rôle déterminant dans notre perception du temps. Selon les besoins, il peut dilater ou contracter notre notion du temps en fonction de nos impératifs vitaux. Notre horloge interne n’a rien à voir avec une horloge objective. Certains scientifiques sont d’ailleurs persuadés que notre notion du temps est directement liée à notre temps vécu déjà ; un an pour un enfant d’un an sera aussi long qu’une moitié de vie alors qu’une année pour une personne de cinquante ans correspondra à un cinquantième de sa vie, soit un infime moment.

9. Notre cerveau est capable de traiter 38.000 billions d'opérations à la seconde

Les scientifiques sont globalement d’accord sur ce chiffre. C’est 50.000 fois plus que le plus puissant des ordinateurs jamais inventé jusqu’alors. Vous pouvez raisonnablement insulter votre Dell ou votre Mac sans que personne ne vous juge pour ça.

10. Notre système immunitaire tue des cellules cancéreuses tous les jours

Un cancer, ce n’est rien d’autre que des cellules qui ont décidé de proliférer d’une manière anormale. Mais des cellules qui prolifèrent de manière anormale, il y en a dans les corps de tout de le monde tous les jours que le bon dieu fait : simplement, la plupart du temps, notre système immunitaire les repère et envoie des tueurs à gage en costume noir les flinguer. Et parfois… Bah ça foire. Et alors c’est le début des ennuis.

Mon corps est mon meilleur ami car personne ne veut être mon ami.

Sources : Listverse, Sciences et Vie, Seeker.com