L’île de Pâques, au même titre que Stonehenge en Angleterre ou les Pyramides en Égypte, a toujours fasciné. Que représentent ces grandes statues ? Qui a pu les construire et que signifient-t-elles ? Pourquoi la végétation est-elle si rare ? Si la science a répondu à quelques-unes de ces questions, en affirmant notamment que l’homme était bel et bien à l’origine des statues, d’autres restent en suspens et alimentent les théories les plus folles…

1. L'intervention des extraterrestres (forcément)

Quand quelque chose défie la logique et ne trouve pas d’explication évidente, les extraterrestres sont souvent montrés du doigt. Normal qu’on les retrouve au centre de l’une des théories les plus répandues concernant la présence sur l’île de Pâques de ces gigantesques statues. Une théorie dans un premier temps avancée par l’ethnologue français Francis Mazières, qui affirmait que l’île était jadis un des hauts lieux du monde et en cela un point de contact avec d’autres univers. Les Aliens auraient ainsi, pour résumer, simplement posé les moaïs où ils se trouvent encore aujourd’hui, à l’endroit même où ils dominèrent il y a bien longtemps les populations humaines qui leur vouaient un culte. Et vu que les petits hommes verts ont aussi construit les pyramides, c’est parfaitement logique !

https://www.instagram.com/p/BPZEFeYBFXB/

2. Les statues ont marché

Tout simplement. Animés par le mana, cette force spirituelle héritée de puissants ancêtres, les gigantesques moaïs ont marché pour se positionner à divers endroits de l’île. C’est du moins de cela dont il est question dans le folklore Rapanui.

https://www.instagram.com/p/BPYaQSUAaOe/

3. Le lieu d'un terrible affrontement

La découverte sur l’île de cranes aux caractéristiques étranges a encouragé certains, dont l’auteur Rupert Ivan Murill, à échafauder des théories pour le moins étonnantes au sujet d’une extermination qui aurait eu lieu sur l’île aux alentours de 1675. Des cranes longs et étroits, qui indiquaient également que ces personnes étaient dotées de longues oreilles. Ainsi, selon Murill, ces restes indiquent que ce peuple aux longues oreilles (peut-être le peuple péruvien) aurait été massacré par les habitants de l’île (ceux dont les oreilles étaient normales donc), qui se seraient soulevés contre leurs envahisseurs. Les statues auraient alors été construites par les péruviens avant cette révolte.

https://www.instagram.com/p/BPXyjt0A818/

4. Les moaïs étaient utilisés dans le cadre de cérémonies funéraires

Il fut découvert assez récemment que les moaïs ne se limitaient pas à une tête. En réalité, le corps, qui est encore plus imposant, se trouve sous terre. Un peu à la manière d’un iceberg. Des corps sur lesquels se trouvent des inscriptions. De plus, du pigment rouge, qu’on s’accorde à relier aux peintures utilisées lors de cérémonies, fut aussi découvert dans les cavités accueillant les statues. Le fait qu’on ait aussi mis à jour des ossements indiquant que des personnes étaient enterrées autour des statues lors de cérémonies funéraires.

5. Une décroissance massive de la population

Les statues ne sont pas les seules à nourrir des théories un peu bizarres concernant l’île de Pâques. Il y a aussi cet accident démographique qui vit passer la population de 2500 personnes à seulement 111 en 1877. On avance alors comme raisons le massacre intervenu quelques années plus tôt, qui emporta des guerriers, des prêtres et le roi lui-même, mais aussi des épidémies. Cela dit, certains pensent que la population a causé elle-même sa perte en défrichant en masse afin d’augmenter les cultures et d’utiliser le bois des forêts pour construire et transporter les moaïs. Des théories affirment qu’à partir de là, en raison d’un trop-plein de nourriture, les rats ont envahi les lieux, endommageant l’écosystème encore davantage. Ce qui expliquerait également les caractéristiques du paysage, lui-même au centre de beaucoup de questionnements.

https://www.instagram.com/p/BPWY_SVj6Q2/

6. Le mythe des sept statues d'Ahu Akivi

Les sept moaïs qui se trouvent sur l’île d’Ahu Akivi sont les seules qui sont tournées vers la mer. Une version répandue les considèrent comme des monuments commémoratifs censés personnifier sept explorateurs envoyés de la Polynésie par le roi Hoto Mahu’a pour reconnaître les lieux. Une théorie affirme en revanche que ces statues représentent plutôt des dieux. Le nombre sept étant au centre de plusieurs croyances relatives à la création du monde. C’est aussi le cas dans Game Of Thrones d’ailleurs.

https://www.instagram.com/p/BM-KY-WDJbf/

7. L’œuf, le centre du monde

Situé dans la baie de Hanga Hoonu, au Nord-Est de l’île, l’œuf est une grosse pierre lisse qui serait, selon les habitants (les Pascuans), ni plus ni moins que le centre du monde. Le fait que les scientifiques ne soient pas parvenus à affirmer avec certitude sa provenance ou même si elle était due au travail de l’homme ou de la nature, contribue au mystère qui l’entoure. On sait simplement que l’œuf fut longtemps très important pour les insulaires.

8. Les moaïs comme remède

C’est une professeure de la Harvard Medical School qui a avancé cette théorie : selon elle, les statues auraient été érigées pour soigner les personnes atteintes de la lèpre, qui se répandait alors sur l’île. Ce qui expliquerait toujours selon elle, les traits déformés des statues, qui, par certains aspects, correspondent aux dommages que cause la maladie. Un « remède » qui aurait remplacé l’exil des malades vers d’autres îles.

9. Un lien avec l'Atlantide (toujours dans les bons coups)

Pour certaines personnes, l’île de Pâques est forcément le sommet du continent englouti de l’Atlantide, lui-même objet de tous les fantasmes, notamment évoqué par Platon.

10. Les statues endommagées

On trouve sur l’île de Pâques des moaïs renversés et d’autres sévèrement abîmés ou semble-t-il inachevés. Des historiens affirment qu’il s’agit du résultat d’une sorte de révolte des habitants qui construisirent les moaïs afin d’implorer leurs dieux de leur envoyer la pluie pour contrer la sécheresse provoquée par El Niño, avant d’en détruire certains en voyant que les conditions climatiques ne leur étaient toujours pas favorables.

https://www.instagram.com/p/BPaNpT2jT1m/

C’est bien beau tout ça, mais au fond, on sait tous que ce sont les Aliens qui sont responsables…