Il n’y a pas que les maisons qui soient hantées dans le monde. Il existe aussi des lieux naturels quasiment inexplorés, ou alors explorés par des gens qui ne sont jamais revenus et ne peuvent donc pas témoigner de comment que c’était les vacances. Et si même les gens du coin décident de ne pas y aller, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison.

1. Le berceau de l'humanité, en Afrique du Sud

Egalement appelé « Site des hominidés d’Afrique du Sud », ce lieu est visité par des touristes pour y découvrir des fossiles d’australopithèques. Et au fond de la grotte, on trouve une sorte de lac intérieur dont l’exploration est absolument interdite par le gouvernement sud-africain. La raison en est simple : un groupe de plongeurs y a été coincé il y a quelques années et est évidemment mort. Bref, plus personne n’ose explorer ce lac dont personne n’est jamais revenu pour décrire ce qu’il y avait à l’intérieur. Brr.

2. Le lac Télé, au Congo

Près de la ville très isolée d’Impfondo se trouve le lac Télé, quasiment inaccessible et alimenté par les eaux du fleuve Congo. Ce lac est connu des villageois pour abriter un monstre, le Mokélé-mbembé, et les locaux ne vont jamais naviguer sur ses eaux. L’animal serait un genre de dinosaure réputé pour tuer des gens dès qu’il en a l’occas’. Des témoignages étayent ce récit, ainsi que l’extrêmement faible proportions d’hippopotames qui vivent à proximité des berges du lac. Bref, celui-ci est quasiment inexploré.

Crédits photo (creative commons) : Amcaja

3. L'intérieur de la montagne noire australienne

Dans le parc national du même nom, on trouve des grottes sacrées pour les aborigènes où les chauves-souris pullulent. Ce caractère sacré rend l’exploration impossible et il est impossible de tracer une carte du réseau de grottes. Certaines personnes qui s’y seraient aventuré n’en étant jamais revenu, la plupart des gens gardent leurs distances.

4. La salle B du temple de Sree Padmanabhaswamy, en Inde

Ce temple dédié à Vishnou qui date du XVI° siècle abrite des trésors absolument dingues. En 2011, on a trouvé des pierres précieuses pour une quinzaine de milliards d’euros dans une chambre souterraine. Mais une deuxième chambre n’a toujours pas été ouverte et ne le sera probablement jamais, car elle est ornée d’un motif de cobra, un serpent pas très sympa dans la vie mais dont la symbolique est encore pire. Personne n’a osé tenter le coup. Que fait Indiana Jones ?

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Les tunnels de Maidstone, en Angleterre

Ces tunnels sont longs, sombres et leur réseau n’est pas documenté. On ne sait pas vraiment à quoi ils servent mais reliaient a priori autrefois des lieux importants dont un ancien hôpital psychiatrique (je me sens pas bien rien qu’à le dire). Personne n’y va plus de deux minutes.

6. Le fond de la grotte des cristaux, au Mexique

Cette grotte abrite des cristaux naturels magnifiques, mais la température ne permet pas d’y rester plus de 10 minutes : il peut faire jusqu’à 60 degrés à l’intérieur. On ne peut donc pas l’explorer entièrement, parce qu’il faudrait plus de 10 minutes pour aller au bout du bout du bout. On ne sait donc pas ce qu’il y a. Dommage.

Crédits photo (creative commons) : Alexander Van Driessche

7. La porte d'Hades ou porte de l'enfer, en Turquie

Cette porte a été découverte en 2013 dans des ruines turques. On estime que la quantité de CO2 qui émane de ces anciennes ruines serait à même de tuer quiconque s’en approche en deux deux. Du coup, personne n’y va. Le dioxyde de carbone émane d’une faille dans la croûte terrestre sur laquelle l’ancien temple est construit. Personne ne sait ce qu’il y a là-dedans.

8. Les gorges du Yarlung Tsangpo au Tibet

Dans ce canyon géant, on raconte qu’il existe une cascade cachée que seuls les bouddhistes ayant atteint le nirvana peuvent apercevoir. Comme les autorités chinoises ont restreint l’accès au site, il est quasiment impossible de savoir si c’est vrai ou non. Pour autant, un aventurier anglo-saxon, Ian Baker, a fait deux expéditions documentées dans la gorge sans pour autant découvrir ladite cascade. Une affaire de nirvana, sans doute.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Le laboratoire nucléaire de la forêt de Dawsonville

Situé en Géorgie (l’Etat américain, pas européen), le laboratoire a été abandonné dans les années 60. Dans les années 50, des tests nucléaires étaient pratiqués régulièrement sans les protections adaptées pour l’environnement. Les radiations résiduelles y sont donc encore très fortes et les locaux ont tendance à éviter la zone parce qu’ils n’ont pas nécessairement l’envie ni le besoin d’avoir un troisième bras. On raconte que le laboratoire est resté en l’état depuis le temps. J’irai pas vérifier.

10. Le Nahanni National Park au Canada

Egalement appelée « La vallée sans homme » ou « la vallée des hommes sans tête », le parc n’est accessible que par bateau ou par avion. Les Amérindiens évitaient cette zone qu’ils jugeaient hantée par les mauvais esprits. L’histoire de la vallée est émaillée de disparitions inquiétantes, comme celle des chercheurs d’or William et Frank McLeod dont on a retrouvé les cadavres décapités. On a également retrouvé le cadavre d’un trappeur congelé en 1945. Au total, une quarantaine de personnes se sont aventurées dans la vallée sans jamais en revenir. Aujourd’hui, plus personne n’y va.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Ca vous dit on organise une rando ?

Via : Reddit