undefined_231eee6b545888f85aeac6542a778309
Source photo : commeaucinema

Séries américaines par ci, séries américaines par là, c'est très bien, mais il faudrait pas non plus oublier le nombre de merdes que nos cousins outre-Atlantique nous servent à l'année. Du coup on a fait l'effort, on s'est tenu le menton en se grattant le crâne et on a fini par trouver : 10 séries françaises qui valent le détour. Petite précision toutefois : on n'a pas mis Bref ni Un Gars une Fille à cause de leur format un peu bâtard, mais toute la rédac est d'accord pour dire que c'est aussi très bien. Les brigades du tigres non plus mais c'est ça c'est parce qu'on a tous moins de 50 ans.

  1. Engrenages - 2005
    Ou comment suivre les rouages de la justice française, sans strass ni paillettes, du juge d'instruction au simple flic. Alors certes, parfois on a un peu l'impression de regarder une série France 2 repeinte vite fait à la peinture HBO, mais sur la longueur cette série tient la route et la quatrième saison rencontre un franc succès. A voir.
  2. Les Revenants - 2012
    Ou comment réinterpréter le mythe du zombie à la sauce française, un peu plus contemplative certes, mais tout aussi passionnante. La série les Revenants nous a surpris avec son esthétisme froid et soigné, son scénario intriguant et plein d'idées de réalisation ingénieuses. Malgré une fin de saison décevante, elle reste l'une des meilleures séries françaises et on a hâte de voir la suite.

  3. Fais pas ci, fais pas ça - 2007
    Elle avait tout pour qu'on la déteste cette série et pourtant, elle a réussi un pari difficile : réunir toute la famille derrière un programme. Fin octobre commencera la 6ème saison déjà et on retrouvera avec plaisir les Bouley et les Lepic dans leurs petits tracas du quotidien. A TAAAAAAAABLE

  4. Kaamelott - 2005
    On a hésité à la mettre vu le format court des premières saisons mais on est tellement fan de ce qu'Astier et sa bande ont fait de Kaameloot qu'on ne pouvait pas ne pas le mettre. Partie sur un format court (3'30"), la série a évolué au fil du temps pour atteindre des formats de 40 ou 50 minutes. Fins et extrêmement bien écrits, chaque personnage de Kaamelott mérite qu'on s'y attarde et si vous ne connaissez pas, rendez-vous donc ici pour rattraper vos lacunes.

  5. Platane - 2011
    C'est sûr qu'il faut parfois s'accrocher pour saisir tout l'absurde du comique de Platane mais on vous assure que ça vaut le coup. Eric Judor nous pond lentement mais sûrement un petit Curb Your Enthusiasm à la française avec pas mal de recul sur sa carrière et sur le monde de la TV. C'est bête, c'est intelligent, c'est un joyeux bordel.
  6. Hero Corp - 2008
    On continue avec la famille Astier qui est décidément pleine de talent. Cette fois c'est le petit frère Simon qui a décidé de mettre en scène un village français uniquement composé de super-héros. Si le début de série est plus que faiblard, on prend vite son pied à suivre les aventures de ces héros en carton. Jetez-y un oeil, vous pourriez être surpris.
  7. Maison Close - 2010
    Le quotidien d'une maison close dans un Paris tout juste sorti de la Commune, le pari était risqué même si on sait qu'un peu de fesse attire toujours le chaland. A travers le regard de trois femmes, on explore la décadence de l'époque, les intrigues politiques, leur combat pour échapper à l'enfermement et à leur condition.
  8. Braquo - 2009
    Une série bien poilue avec des grosses couilles poilues tu m'entends putain de merde Caplan enfoiré. T'as du culot de te pointer là enfoiré chibre gourdin grosses noix. Braquo, quand les français se la joue The Shield tricolore, avec Olivier Marchal aux manettes. Pas très finaud la première saison fut quand même une belle baffe, la seconde en revanche pousse un peu trop loin la surenchère, dommage.
  9. Un village français - 2009
    Une série franchouillarde qui passe sur France 3, c'était pas gagné, et pourtant Un Village Français rencontre un vrai succès depuis maintenant 5 saisons. On y suit la vie d'un village français sous l'Occupation allemande avec un sens du réalisme louable. Sans tomber dans le manichéisme "résistants VS collabos", la série nous présente au contraire une zone grise de l'Occupation. Intéressant.
  10. Hard - 2008
    Avant de s'attaquer aux maisons closes, Canal avait déjà tenté l'expérience du sulfureux avec Hard, une série dans laquelle une veuve découvre que son mari tenait une boite de prod de film porno, décidant alors de reprendre le flambeau. Une base amusante et prometteuse même si le jeu des acteurs et une écriture parfois un peu lourde plombe la série.

Désolé pour Joséphine Ange Gardien, on manquait de place :(

Source : SensCritique