maxresdefault

On est déjà à l'heure du bilan pour François Hollande. Et si on cherche à lister les réformes que l'histoire de la Vème République retiendra de ce mandat agité, il y aura certes le mariage pour tous, mais également une mesure qui ne sera effective qu'en 2018, le prélèvemet à la source. Difficile de ne pas y voir qu'une foule d'avantages,c'est simple, ça répond à la réalité des revenus au moment où on s'acquitte de cette contribution, à tel point qu'on se demande même pourquoi ça n'est pas déjà en vigueur depuis 60 ans. Mais en bon citoyen français, nous devons également trouver des raisons de gueuler contre cette réforme, on a une réputation à entretenir, merde.

  1. Parce qu'on n'aura plus du tout idée de ce qu'on paie comme impôts
    Puisqu'on ne se souciera que de notre salaire net, on ne verrait même pas si nos impôts doublaient. Si ça se trouve, vous coûterez à votre boite deux ou trois fois plus que ce que vous touchez en réalité, et vous n'en saurez rien.
  2. Et du coup, on aurait l'impression de ne pas en payer
    Heureusement qu'aujourd'hui on a quelques douloureuses échéances pour nous maintenir en éveil et nous scandaliser un peu quand on apprend par exemple que le coiffeur de l'Élysée était payé 8000 euros par mois. Avec le prélèvement à la source, on ne regarderait que le chiffre net de notre fiche de paie et on laisserait nos élus faire n'importe quoi (notamment des ronds-points).
  3. Parce que votre entreprise sera au courant de votre situation fiscale
    En tout cas du taux auquel vous êtes soumis. Ce qui en dit long sur votre situation familiale et les revenus de votre conjoint. Ce sera peut-être plus délicat de demander une augmentation si vous êtes déja soumis à un taux de malade.
  4. Parce que vous serez quand même obligé de déposer une déclaration
    Vous espériez une simplification ? Perdu. Vous serez juste mensualisé d'autorité.
  5. Parce qu'il va falloir avoir une confiance aveugle dans les entreprises
    Oui, même celles qui fraudent la TVA à tour de bras. Ça va être sympa.
  6. Parce que si vous avez une galère, vous pouvez toujours essayer de ne pas payer et de négocier
    Après un "accident de la vie", vous pouvez espérer expliquer votre situation aux impôts avant d'être prélevé. Avec une ponction à la source, vous serez taxé immédiatement, ensuite on discute.
  7. Parce que l'impôt, ça demande un peu de bonne volonté
    Ça s'appelle le "consentement à l'impôt", et c'est ce que vous acceptez, même en gueulant un peu, quand vous faites votre virement. Là, on vous prend d'autorité ce qu'on estime que vous devez. Ça revient au même, c'est juste beaucoup plus brutal, et vous vous sentirez davantage comme un mouton qu'on tond plutôt qu'un contribuable volontaire. c
  8. Parce que ça va être un beau bordel
    Une année blanche, mais pas tout à fait pour ne pas laisser libre-cours à l'optimisation fiscale, un transfert de compétences à effectuer, le tout pour une économie toute relative puisque les effectifs de Bercy ne baisseront pas, on est en droit de se demander si ça vaut bien le coup.
  9. Parce que dans 5 ou 6 ans, le MEDEF aura oublié que ce sont VOS impôts
    Et appellera ces versements des "cotisations patronales". Et d'ici quelques années, Pierre Gattaz obtiendra la réduction de ces prélèvements sans que vous n'obteniez un centime de salaire en plus. Et ça, ça vous mettra bien les nerfs.
  10. Parce qu'il y avait plein d'autres engagements de campagne à tenir avant celui-là
    Si François Hollande met cette fausse réforme en avant pour justifier son bilan, on sera obligé de lui dire que c'est un peu léger.

Alors, prêt pour cette "année blanche" ?

Un top écrit par Yves, contribuable consentant

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :