Il y a eu une époque, depuis l'Antiquité et jusqu'à la fin du Moyen-Âge où le "mass-media" était incarné par un type bien sapé qui s'invitait sur le places de marché et assurait la communication royale auprès d'une foule de badaud pour la plupart illettrés. Et à une époque où les frondes et les jacqueries étaient courantes, il s'agissait de ne pas merder cette communication et envoyer au front un crieur compétent. Le journalisme était né et reposait sur les frêles épaules de communicants parfaitement formés. Oyez Oyez Oyez, les crieurs publics recrutent :

  1. Savoir lire
    Déjà, ça éliminait pas mal de candidats.
  2. Avoir une cloche, ou un truc qui fait du bruit
    Une corne de brume, un tambour, n'importe quoi. Si on est capable de mobiliser un petit orchestre pour faire un générique de "Journal Crié" qui pète, c'est encore mieux.
  3. Multiplier les supports
    (Ici, un crieur public annonçant un top des peintures de chats trop mignons.)

    croquignolet-600
    Montage photo : Topito/Natália Tricô
  4. Résister aux critiques de l'auditoire
    Quand on est crieur et qu'on annonce des sales nouvelles, on connait la propension des gens à s'en prendre au messager, "Ferme-la ordure", "Valet du pouvoir", "de toute façon, tous les crieurs sont des bobos de gauche!"...
  5. Faire des annonces "catchy", voire racoleuses
    Ce n'est pas toujours très funky d'annoncer une ordonnance royale, mais avec une intro du genre " "Oyez, Oyez, Oyez! Vous n'allez pas croire ces nouvelles dispositions fiscales (la 8ème est incroyable!)" ou "Les gens qui ne paient pas la gabelle sont-il plus touchés par la peste? La réponse dans les cris à venir"
  6. Se faire aider par des crieurs spécialisés
    Avoir un crieur météo, un crieur des sports et un crieur sur "les pépites des crieurs étrangers", c'est ça aussi l'infotainment médiéval.

    Cannonballs_-_geograph.org.uk_-_1659769
    Crédits photo (creative commons) : Anthony Volante. - geograph.org.uk
  7. Eviter les duplex avec un correspondant à l'autre bout du marché
    "On retrouve Théodran à la porte nord de la ville... THEODRAN?... QUELLE EST LA SITUATION SUR PLACE?... THEODRAN? VOUS ETES EN DIRECT... apparemment on a un souci de liaison, sans transition, un nouvel édit royal..."
  8. Être intègre et incorruptible
    Vous faites déjà la propagande du roi, ne vous amusez pas à faire du placement de produits dans vos news, ce serait mal perçu : "Le cri suivant vous est offert par la cervoise Aganon. La Cervoise Aganon, la boisson des champions!". Vous avez une déontologie de crieur, ne l'oubliez pas.
  9. Savoir user des marronniers
    Votre auditoire est majoritairement paysan, donc très attaché à la saisonnalité. N'hésitez donc pas à finir votre intervention par des sujets plus légers (surtout lors du cri de 13h), "c'est la saison des navets", "les giboulées reviennent", "c'est un mal qui touche de plus en plus les habitants du royaume : la gangrène...", "avec les beaux jours débarquent les premiers cas de lèpre..." N'hésitez pas à ressortir vos vieux rouleaux, les gens oublient d'une année sur l'autre.
  10. Prioriser l'information
    Ok, crier, pour vous, c'est une vocation, vous êtes au service de l'information... mais les révoltes réprimées par la dynastie Ming dans l'empire chinois ou la victoire des Turc Ottoman sur le prince de Moldavie, tout le monde s'en fout. Les gens font leur marché, ils veulent que vous leur parliez des exécutions publiques prévues dans la semaine ou des dates de levée d'impôt.

Et vous, vous rêviez de devenir crieur vedette quand vous étiez petit ?