Le tarot est un jeu estival. Jeu de vacances. Jeu des amis. Jeu du plaisir. Oui enfin ça c’est sur le papier. Dans les faits, le tarot est un jeu qui détruit des amitiés, qui crée un vortex temporel (parce qu’au bout de 27 parties tu as oublié en quelle année on était), en un mot c’est un jeu qui te victimise.

1. Quand on part à la chasse au petit

Et que le petit en l’occurrence, c’est toi qui l’a. Sauf que tu n’as que deux ou trois autres atout assez faibles et que les autres joueurs ont bien compris comment te faire la nique sur ce bout.

Source photo : Giphy

2. Quand on te vole tous les rois parce que les autres joueurs coupent à tout

Une tactique acceptable sur le plan scientifique mais détestable sur le plan moral.

3. Quand on te pécho toutes les têtes dans les derniers plis parce que tes adversaires ont bien compté les tous atouts et savent qu'ils leur en reste assez pour te niquer bien profond

On avait dit pas les mamans. Mais on avait dit aussi pas les têtes putain !

4. Faire tomber le 21 dans un pli tout naze

C’est pas tant un coup de pute c’est surtout une frustration pour tout le monde. Alors que toi tu es là super fier d’arborer le carte la plus puissante du jeu qui plus est un bout, et elle te sert même pas à péter une tête aux autres joueurs mais un pauvre as de pique, un 8 de cœur, et un trois de carreau. L’ENFER.

Source photo : Giphy

5. Quand tu perds comme une grosse merde pendant toute la partie et qu'à deux plis de la fin tu sors cette phrase expiatoire : "Oups j’ai oublié de faire mon chien, on recommence ?"

Allez, allez, on sait qui est le chien maintenant. Et le pire c’est qu’on peut même pas dire non à ce genre de joueurs insoutenables parce que de toute façon la partie est pétée. Ce genre de techniques de sabotage mérite tout simplement la mort par inoculation du typhus.

6. Faire des gardes sans, alors que t'as pas de bouts et que tu comptes sur ton partenaire

Avec un jeu aussi pourri, compter sur le partenaire que tu vas appeler avec ton roi, c’est assumer de l’entraîner dans ta chute infernale. Et ça c’est vraiment dégueulasse. On peut pas faire de garde sans à tout bout de champs. C’est juste pas humain. Le bluff a ses limites que la raison ignore.

Source photo : Giphy

7. Quand tu te fais niquer le petit en fin de partie

Alors que toi tu pensais le mener au dernier pli et péter tous les scores et que les joueurs se mettent à genoux devant toi et t’élisent comme leur ambassadeur de réussite sociale.

8. Quand ton adversaire fait une coupe franche dès le départ

Bon là je t’avouerai que c’est un peu la base dans les tactiques de base mon vieux. Si t’es pas au courant de cette tactique va falloir te roder un peu plus au jeu.

9. Quand un joueur distribue les cartes et que tu as un jeu DE MALADE mais que tout le monde n'a pas le même nombre de cartes et qu'il faut tout redistribuer à nouveau

C’est pas que le jeu te victimise c’est tout simplement que la vie dans l’intégralité de son karma te victimise. Les dieux t’ont décidément érigé comme un martyr céleste.

Source photo : Giphy

10. Quand tu appelles un roi et que le roi est dans le chien

POURQUOI LA VIE EST-ELLE AINSI FAITE ? POURQUOI JE SUIS CETTE PERSONNE À QUI RIEN DE RÉUSSIT ?

Source photo : Giphy

11. Quand tu pensais gagner et celui qui a pris une garde fait pile poil le compte

Avoir pile poil le compte ça devrait pas compter comme une partie gagnée. C’est pas correct pour les autres qui se sont donnés beaucoup de mal.

12. Quand ton adversaire te bute avec une arme blanche parce que tu as gagné la partie

Les boules, les glandes, les crottes de nez qui pendent.

Source photo : Giphy

La tarot c’est un jeu de FDP.

Si les coups de pute ça vous met en joie, on vous a condensé les coups de pute aussi au Uno, au Trouduc‘, au Monopoly