Si on aime tant traîner devant l’étalage de médicaments aux mille vertus dans les pharmacies, on reste parfois coi devant leur noms mystérieux. Mais qui sont-ils…? Qui sont ces gens bizarres payés pour choisir ces noms totalement pourris ? Y-a-t-il une stratégie ? Un sens caché ? Un complot ? Levons le voile sur ce sujet qui semble intéresser trop peu les médias (sûrement parce qu’ils sont totalement gouvernés par les lobbies pharmaceutiques et les franc-maçons).

1. Optimizette

Je le connais bien celui-là car pour tout vous dire, c’est le nom de ma pilule contraceptive (ouais parce que des fois j’ai des rapports sexuels, genre ça m’est déjà arrivé quoi, mais bon juste une fois et j’étais toute seule mais juste au cas où quoi). C’est pratique comme nom, je ne risque pas de le confondre avec « Efferalgan » par exemple notamment grâce à la rime « Optimizette » / zézette. Connexion linguistique. Logique pure. Poésie. Action/réaction.

Source photo : Giphy

2. Antigone

C’est le nom de la version générique de l’Optimizette. C’est con, ils auraient pu opter plutôt pour “Médée”, c’est vrai qu’une mère responsable d’infanticide pour un nom de pilule ça aurait carrément tout claqué.

3. Benefix

Ou encore Clarix, Pandemrix, Clinimix, Viskaldix, Telebrix… ils sont nombreux à être passés par le filtre Goscinny, sûrement pour donner l’impression qu’on va boire de la potion magique, magix pardon.

Source photo : Giphy

4. Gardenal

La légende raconte que les discussions sur le choix du nom étaient interminables (oui parce qu’il y a vraiment des discussions sur le sujet, c’est pas un enfant de 4 ans tout seul qui choisit au pif, ou feu Paul le poulpe). Le seul point qui mettait tout le monde d’accord était que ça finisse en “-nal”. Du coup, on s’est pas compliqué la vie, ça a donné “garder -nal”. Véridique.

5. Propofol

L’anesthésique qui aurait tué Michael Jackson et que si on prononce vite on entend “propos de folle”, ce qui laisse peser un sérieux doute sur les conditions du décès de l’idole des enfants.

Source photo : Giphy

6. Teoula

Bah chuis là. ÉNORME.

7. Allergocomode

Mais dis donc… Est-ce que ce serait pas pompé sur une réplique de Gladiator ? “Allez, go, Commode !”. Vous l’avez ? VOUS L’AVEZ ?? Allez, je retourne me coucher.

Source photo : Giphy

8. Atropine

Médicament vraisemblablement destiné à calmer les ardeurs des trop gros consommateurs de pines, une addiction qui fait des ravages encore aujourd’hui.

9. Shoum

Non ce n’est pas une blague, ce nom existe vraiment c’est un médicament à base de plantes contre les problèmes de digestion. Bref, si t’arrives pas à iech, paye ton Shoum baybay.

10. Ondansetron

C’est pas faux. C’est même vrai bordel. On danse tron quoi.

Source photo : Giphy

Je remercie mon médecin traitant pour m’avoir donné cette judicieuse idée, je remercie ma mère aussi pour m’avoir donné naissance et sans qui je ne serai pas là aujourd’hui, et je remercie surtout mes proches, mon conjoint et mes amis qui me soutiennent jour après jour dans ma quête de la vérité.