On savait le finnois riche en virelangues, mais on ne se doutait pas forcément de la poésie dans les expressions propres à cette langue dès lors qu’on les traduit littéralement. En fouillant un peu, on a trouvé quelques formules qu’on adopterait bien volontiers en français

1. "Être comme un ours qui s'est fait tirer dans le cul"

« Kuin perseeseen ammuttu karhu » Être de mauvaise humeur, « de mauvais poil » comme on dit. Si vous avez un doute sur la pertinence de cette expression, essayer de réveiller un ours avec une volée de plomb tirés à la carabine dans le derrière, et on verra si il vous paie le café.

2. "Être comme un bonhomme de neige dans le jardin"

« olla pihalla kuin lumiukko » n’avoir aucune idée de ce qui se passe, être, comme on dit chez nous, « au fond du car ».

3. "Disparaître comme un pet dans le Sahara"

« Kadota kuin pieru Saharaan » Didparaitre sans laisser de trace, comme ça, pouf, il est plus là. C’est vrai qu’on n’a pas souvenir de quelqu’un dans la Sahara disant « c’est moi ou quelqu’un a pété ? »

4. "Je vais t'emmener derrière le sauna"

« Viedä saunan taakse » Je vais te tuer. Apparemment, les saunas étaient construits loin des zones habitées, l’arrière cour de ces lieux était donc tout à fait indiquée pour abattre un animal blessé ou malade. Ou donc pour régler ses comptes.

allez

5. "Ça a été pissé en courant"

« Juosten kustu » Ça a été fait à l’arrache (et donc foiré). En Finlande comme partout ailleurs, quand on pisse en pleine course, on en fout partout. Ne confondons pas vitesse et précipitation pour ne pas faire n’importe quoi (notamment sentir le pipi).

6. "C'est de la neige de l'hiver dernier"

« menneen talven lumia », OLD! Ce n’est plus pertinent, de l’eau a coulé sous les ponts depuis. Par exemple, Gangnam Style, c’est de la neige du Pléistocène.

Source photo : Giphy

7. "Comme un pou dans le goudron"

« kuin täi tervassa » Très lent. Sachez que si vous mettez du goudron dans les cheveux de vos gamins quand ils ont des poux, ça ne réglera pas le problème, mais les bestioles devraient allez beaucoup moins vite.

8. "Je pisse du miel"

« kusta hunajaa » Je suis extrêmement heureux, je suis aux anges. Ceci dit, on n’est pas médecin, mais on n’est pas absolument sûr que c’est agréable à pisser le miel. T’es peut-être super content, mais il va falloir s’occuper sérieusement de ce diabète.

9. "Peser comme le péché"

« Painaa kuin synti » Être très lourd. Parce que vous, quand vous trimballez un frigo dans l’escalier ou que vous déplacez un ami bourré, vous dîtes « ça pèse le poids d’un âne mort ». Mais là, on parle de trucs tellement lourds que même Dieu ne peut pas vous aider.

10. "Il y a un chien enterré"

« koira haudattuna » Il y a anguille sous roche, y’a un truc caché. D’une manière générale, les gens qui enterrent régulièrement des chiens ne sont pas clairs.

Source : Matadornetwork, peda.net, Wikitionnary

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.