Le mölkky, ou quilles finlandaises, c’est un jeu amusant qui s’apparente à la pétanque mais qui, contrairement à la pétanque, se joue quand on est mince et finlandais. Si vous avez cliqué ici, c’est probablement que vous en connaissez les règles, ce qui m’incite naturellement à ne pas vous les rappeler, d’autant plus qu’elles sont longues, super chiantes et que je déteste le mölkky. Bien à vous et meilleurs regards.

1. Ne pas hésiter à jouer la masse

Jouer les numéros, c’est carrément plus la classe, mais c’est aussi carrément plus casse gueule. Déglinguer 9 quilles, ça fait autant de points que de toucher le neuf. Il ne faut donc pas forcément chercher à briller à tout prix ; après tout, les tennismen français perdent systématiquement, avec panache, certes, mais sans victoire.

2. Jeter le bâton horizontalement

Ne jetez pas le bâton comme si vous vouliez que votre chien aille le chercher. Il faut que le bâton soit parallèle à la surface terrestre pour maximiser les chances de toucher de la quillasse. Après, si vous voulez lancer des trucs en perpendiculaire avec un maximum de tours et vous couvrir de ridicule, c’est à vous de voir.

Source photo : Giphy

3. Jouer bas

En visant le plus près possible du bas de la quille. Parce que comme ça vous éviterez de passer au dessus de la mêlée, mais vous éviterez aussi ce truc insupportable quand vous avez tout bien fait et que le bâton décide de rebondir juste devant votre quille pour l’éviter soigneusement et terminer dans les choux. Et par insupportable j’entends qui donne des envies de mort.

4. Se garder des possibilités vers la fin

Si vous vous retrouvez à 49 et qu’il faut absolument que vous fassier 1 vous avez toutes les chances de retomber à 25. Dès que vous approchez de la zone des 40, il faut commencer à réfléchir en fonction des quilles accessibles et/ou des quilles qui, collées, risqueraient bien de tomber ensemble. Histoire de boucler l’affaire en deux coups sûrs plutôt que de tout foirer en un seul.

5. Ne pas jouer à trop nombreux

Si vous jouez à 15, vous allez vous faire chier, surtout si vous êtes en équipe. C’est comme à la pétanque : on s’améliore à force de jouer et de sentir le terrain. Si vous jouez une fois toutes les 10 minutes, vous ne serez jamais chaud et concentré.

6. Ne pas jouer avec des myopes

Ou avec des aveugles, ou avec des manchots, ou des unijambistes, ou en skype c’est moins pratique.

7. Ne pas prendre la tête trop vite

Parce que les gens n’auront qu’une envie : t’égaliser pour que tu retombes à zéro. Et ils y arriveront, selon le fameux adage qui veut que plus on peut nuire à l’autre, meilleur on est. Donc piano piano. Laisse s’échapper ceux qui le souhaitent et reste concentré sur ton objectif, à savoir battre tout le monde en prenant ton temps.

Source photo : Giphy

8. Jouer du bas vers le haut pour les numéros, tendu pour les masses

Une courbe parabolique est idéale pour les numéros histoire de pas les frapper trop fort et d’éviter qu’ensuite le bâton n’aille gentiment continuer son oeuvre de destruction sur d’autres numéros, cassant ainsi tout votre effet. En revanche, si vous voulez déglinguer un maximum de quilles, le mieux est de jouer tendu et fort dans le tas pour maximiser les possibilités de rebond.

9. Ne pas jouer les yeux bandés, un bras attaché derrière le dos, en faisant trois tours sur soi-même

Sauf évidemment si tu es champion du monde de mölkky et que tu joues contre un enfant handicapé de 6 ans, auquel cas il y a toutes les chances que tu sois finlandais et que tu n’aies conséquemment jamais cliqué sur ce top.

10. Faire un bûcher avec les quilles et brûler tes adversaires

CA T’APPRENDRA A ENTENDRE DES VOIX, SORCIÈRE !!!!!!

La Finlande, soit le pays de la fin.