Dans les quatre coins de l'Hexagone, quelques expressions ont le vent en poupe et ne connaissent pas la crise. Elles caracolent en tête des articles de nombreux journalistes. Est-ce la preuve qu'ils ne revoient pas souvent leurs copies? En publiant ce top, nous jetons un pavé dans la mare. Ces journalistes seront probablement dorénavant attendus au tournant. Et encore, ceci n'est que la partie émergée de l'iceberg... Ironie de l'histoire, écrivains et autres gribouilleurs usent et abusent de ces expressions. Ainsi, la langue française et sa richesse s'enfonceraient dans la crise. Cerise sur le gâteau, même les têtes de l'État, dans la cour des grands, sont pris en flagrant délit. Pourtant, la balle est dans leur camp. Alors une question se pose : à qui profite le crime? Affaire à suivre...

  1. "la cerise sur le gâteau"
  2. "dans la cour des grands"
  3. "le vent en poupe"
  4. "un pavé dans la mare"
  5. "caracoler en tête"
  6. "attendu au tournant"
  7. "revoir sa copie"
  8. "l'ironie de l'histoire"
  9. "la balle est dans leur camp"
  10. "il ne connaît pas la crise"
  11. "la partie émergée de l'iceberg"
  12. "à qui profite le crime?"
  13. "les quatre coins de l'Hexagone"
  14. "s'enfoncer dans la crise"
  15. "une affaire à suivre"

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Source de l'étude: Rue 89

Crédits photo (creative commons) : Stitch