le_symbole_perdu

Chez Topito, on l'a lu. En avant-première mondiale, voire galactique. Faut dire qu'on connait bien quelqu'un qui connait bien quelqu'un qui sait où Dan Brown joue au Tiercé, donc c'est du sur. Accrochez-vous, "le symbole perdu", c'est du lourd. Ou pas. Et après ce top, vous saurez tout sur la franc-maçonnerie, Robert Langdon, Peter Solomon, Mal'akh et tutti quanti... Vous allez vous la péter en soirée.

  1. Il devait s'appeler "Le Einstein Code": mais on lui a dit que ça ferait un peu trop au Dan.
  2. L'expression "ahhhhh, je meurs" n'est prononcé qu'une fois vers la fin: mais ça ne veut rien dire...
  3. Il fera 403 pages en version française: hum... un indice ?
  4. Dan Brown n'a officiellement aucun lien de parenté avec James Brown, grand franc-maçon devant l'éternel au jeu de jambe unique: mais nous on nous la fait pas.
  5. L'interjection "donc" est présente 403 fois dans le livre-pavé: ce qui veut quand même dire que c'est un livre super bien expliqué.
  6. L'action se déroule en France, et le personnage principal s'appelle Daniel Marron: un peu mégalo le Dan ?
  7. Le livre mesure 29 cm sur 16cm et pèse 403 grammes: coincidence ? (cf point 3)
  8. Une suite est déjà prévue et écrite. Elle s'appelerait "Je vous ai bien niqué": on ne sait pas exactement ce qu'il veut dire par là...
  9. La traduction française devait être confiée à Sim (RIP), avec le titre "Il est chouette, mon maçon": dû aux circonstances tragiques et à un doute de dernière minute de l'éditeur, c'est Marc Levy qui s'y colle avec un "Et si c'était un secret" bien mystérieux.
  10. Finalement, à la fin, le héros Robert retrouve son symbole perdu. Il était dans la petite assiette près de l'entrée où il l'avait mis avec ses clefs, quelques pièces et un bouton de chemise: des fois c'est vrai on cherche mal, on s'énerve, alors qu'on l'a sous les yeux.
  11. Et vous, vous en connaissez d'autres des secrets que personne ne connait sur ce bouquin ?