Les québecois inventent eux aussi des mots pour sauver la langue française alors pourquoi pas nous ? C’était bien le but de Francomot, la commission réunie pour inventer de nouveaux mots français et remplacer ainsi de méchants mots anglais. Le ramdam fait le buzz, les amateurs de Tuning se réveillent en fan de de bolidage et passer du temps à « chater » devient eblablater. Pourquoi pas. Mais si c’est ça ne nous arrêtons pas là.

  1. On ne tapera plus « www» sur son navigateur web : mais plutôt « ltmemqlm» (La Toile Mondiale Encore Mieux Que Le Minitel)
  2. On ne dira plus « Facebook » : mais plutôt « l’annuaire des visages qu'on ne connaît pas tant que ça »
  3. On ne dira plus « no Zob in Job » : mais « pas vu pas pris »
  4. On ne dira plus « surfer » : mais plutôt « glissenvaguer »
  5. On ne dira plus « twitter » : mais plutôt « procrastiner »
  6. On ne dira plus « burqua » : mais plutôt « gros bandana »
  7. On ne dira plus « meeting » : mais plutôt "petite sieste de l'après-midi à plusieurs"
  8. On ne dira plus « c’est cool » : mais plutôt « c’est top »
  9. On ne dira plus « La Champion’s league » : mais plutôt « La ligue des trop fort pour nous »
  10. On ne dira plus « Celine Dion » : non plus jamais.

Et vous, d’autres idées de nouveaux mots ?

Crédits photo (creative commons) : Javier Volcan