Crédits photo (creative commons) : Cristian V.

Il y a des sons qui nous font rêver. Et d'autres qui nous gâchent la vie quotidiennement. On ne leur a rien demandé, mais ils sont là. Et là où ça devient gênant, c'est lorsqu'on se rend compte que nos plus beaux petits moments justement peuvent être ruinés par une tripotée de sons/bruits dégueulasses du quotidien. Top 15 des sons qui donnent envie de mourir, ou pas loin. (Maj mars 2014)

  1. Le grincement d'une craie ou d'un ongle lentement sur un tableau noir
    irk irk irk irk. Un prof n'est pas invulnérable, et s'il doit utiliser cette solution pour survivre, il le fera sans retenue. Pour réussir dans ce milieu, il faut un esprit pervers et ppleinde ressources. Celui qui détient la craie, détient aussi le pouvoir.
  2. Un animateur de supermarché en pleine forme
    Il rêvait d'avoir la carrière d'Arthur, mais se retrouve à vanter les mérites, micro en main, de "ce bon p'tit Muscadet là, oui madame, ah ça donne envie" au rayon Vin de chez Auchan. Ajoutez à cela l'angoisse de tomber sur lui à chaque rayon.
  3. Le frottement de deux morceaux de polystyrène
    En plus d'être complètement inutile. Déjà, une matière qui compte deux "y" dans son nom, ça a quelque chose de diabolique.
  4. Un enfant qui pleure (enfin celui d'un autre)
    Selon une étude publiée dans le Journal of Social, Evolutionary and Cultural Psychology, les gémissements d'un enfant serait LE son le plus désagréable à l'ouïe. Une sombre histoire d'émotion et d'affectivité qui nous ferait perdre nos moyens.
  5. Quelqu'un en train de manger
    On a tous déjà pesté en silence à côté d'une personne qui mange bruyamment. En silence oui, parce qu'il s'agit en général, d'un proche. Pour ne pas l'humilier, vous préférez prendre sur vous. Mais après avoir passé les "cronch cronch" des biscuits apéritifs, les claquements de langues, le combo "glou-slurp" du petit vin de table, vous vous surprenez à attendre patiemment qu'il finisse son poulet pour mieux le noyer dans sa sauce.
  6. La roulette du dentiste sur une pré-molaire
    Ou sur toute autre dent en fait.
  7. Un(e) adolescent(e) qui parle
    Parce qu'une fois qu'on a dépassé la puberté, on ne peut décemment plus supporter ces orgies verbales faites de "trop pas", de "seum" et de "LOL". Ou alors on est trop vieux pour comprendre et ça, on ne le digère pas. De toute façon, un ado, c'est con.
  8. Un camion-benne le jour de ramassage des verres
    Une réjouissance qui a souvent lieu a une heure indécente et qui constitue un viol de sommeil, ni plus ni moins.
  9. Le craquement d'un os
    Rare, mais traumatisant. Marche aussi avec un raclement de dents sur un trottoir, façon American History X.
  10. Le bourdonnement d'un moustique dans l'oreille en pleine nuit
    Ce sera lui ou moi. Pas de prisonnier.
  11. Le raclement du fond d’une casserole avec une fourchette
    La fameuse nouille qui colle.
  12. La mobylette/le scooter sans pot d'échappement qui passe. Et repasse
    Quisonne comme une dédicace personnelle pour te faire chier.
  13. Le fumier qui passe la tondeuse à l'heure de la sieste
    Marche aussi avec la perceuse en appartement. Forcément un complot planétaire.
  14. Le bruit de la sirène à midi le premier samedi mercredi du mois
    A quoi sert encore ce truc ?
  15. Le générique de Derrick
    Pas vous ?

Un autre son avec la faculté de vous mettre en rogne pour la journée/semaine ?