Crédits photo (creative commons) : Bleuchoi

Pour croquer la Grosse Pomme, il ne va pas falloir traîner. La ville appartient à ceux qui se lèvent tôt… et qui sont près à marcher. Avec ses huit millions d’habitants et ses quelques 789,4 km2 de superficie terrestre (oui ok, on l’a checkée sur Wikipédia celle-là), New York regorge de choses à voir, dans chaque rue. À emporter impérativement dans ses valises : des chaussures avec des bonnes semelles, des pansements pour les ampoules et un masseur si vous avez ça sous la main. Parce qu’on ne s’arrête jamais, émerveillés comme des gamins, et même en arpentant furieusement la ville pendant une semaine vous n’en aurez pas fait le tour. Mais si vous êtes pressés, on vous a fait un top 10 des incontournables.

  1. Flâner dans Central Park : aussi appelé Interminable-Park ou Paye tes 3 heures de marche du Nord au Sud-Park. Mais c’est vert, c’est beau, on n’entend pas les voitures et il y a plus de stands de hot dog que de bancs au mètre carré.
  2. Monter en haut (sic) du Rockefeller Center : parce que d’une, monter en haut de l’Empire State Building, c’est cliché. Et de deux, on a une meilleure vue sur l’Empire State Building en question depuis le Rockefeller Center.
  3. Faire du shopping sur Broadway : … et n’importe où ailleurs en fait, y compris évidemment la 5th Avenue. Le cours actuel de l’euro, plus tous les déstockages de marques, ça fait sérieusement du pied à nos pulsions acheteuses. Une suggestion : si vous n’aimez pas le shopping et que vous souhaitez voir un bout de New York, ligotez vos compagnons.
  4. Écumer les musées : Le MoMA, le Met, le Guggenheim… Les musées de New York débordent d’œuvres d’artistes mondialement célèbres (Warhol, Pollock, Kandinsky, Picasso…)… et surtout de peintres français. Oui, mais si on va par là, il faut rendre le Louvre aux Grecs et aux Égyptiens.
  5. Se rendre à Times Square : et se frotter les yeux devant les centaines de publicités et de panneaux clignotants, tel un lapin devant la lumière des phares.
  6. Prendre le ferry pour aller saluer la Statue de la Liberté : celui pour Staten Island est gratuit, et offre la fameuse vue sur Manhattan ainsi que sur la statue. Enfin, fameuse… La statue en elle-même, avec ses 46 mètres de hauteur, paraît beaucoup moins impressionnante qu’à la télé, ou sur les photos. Un peu comme Tom Cruise. Pour ne citer que lui.
  7. Visiter Saint Patrick’s cathedral : et admirer la cohérence architecturale de la ville de New York, qui mixe sans soucis style néogothique et gratte-ciels.
  8. Traverser le pont de Brooklyn : et se dépêcher avant qu’un banc de japonais vous demande un par un de les prendre en photos.
  9. Aller voir une comédie musicale à Broadway : parce que Mamma Mia ou le Roi Lion c’est quand même autre chose que "Dracula, l’amour plus fort que la mort", le nouveau spectacle de Kamel Ouali.
  10. Visiter le siège de l’ONU : pour ceux qui n’auraient jamais pris l’avion (quoique, vous êtes peut-être pas allés à New York à la nage. Bon, on a des lecteurs canadiens aussi.), c’est un peu pareil : vêtements dans des bacs et scan intégral. Tout ça pour aller admirer les boutiques de l’UNICEF et les portraits des directeurs généraux, gracieusement offerts aux Nations Unies par la République d’Iran. Si vous voulez vous aventurer plus loin, il faudra monnayer. Démocratique, on a dit. Mais voir le coeur du monde politique, ça n'a pas de prix si ?.

Et aussi, Ground Zéro/World Trade Center, Wall Street, le Carnegie Hall, Greenwich village et Soho... Et vous, vous en voyez d'autres des choses à ne pas rater à New York ?