La vie est injuste. Certains naissent beaux, d’autres moches. Et puis certains naissent riches parce que leurs parents étaient riches, d’autres pauvres parce que leurs parents étaient pauvres. Les boules, les glandes. Mais une chose est sûre, c’est que l’injustice se poursuit tout au long de la vie et les gens qui n’ont pas de tunes payent plus que les autres. Logique après tout.

1. L'eau

Quand on achète notre bouteille d’eau en supermarché, on se prend à trouver la San Pé un peu cherros. Mais déjà, de une, c’est totalement con d’acheter de l’eau en bouteille alors qu’on a l’eau du robinet quasi gratuitement (à ce sujet on vous a déjà pondu un top avec des arguments finement étayés); d’autant plus que 2.1 milliards de personnes sur terre n’ont pas accès à l’eau potable et que c’est un peu leur chier dessus que de ne pas profiter de ce service de base. Et le pire dans tout ça c’est que ceux qui n’ont pas ou peu d’accès à l’eau potable la payent bien trop cher. Le rédacteur d’un rapport de l’Unesco Rick Connor a ainsi déclaré que les gens qui n’ont pas accès à l’eau potable sont le plus souvent obligés d’acheter de l’eau en bouteille ou en bidon ce qui représente un coût 10 à 20 fois supérieur…

Source photo : Giphy

2. Le logement

Vous avez déjà du remarquer que dans les villes où les propriétaires ont signé un pacte avec le diable comme Paris, plus un appartement est petit, plus il coûte cher au mètre carré. Le prix devient dégressif avec la taille et on peut plus facilement trouver un appart de 50 à 60 m² pour 1500 balles (ouaaaaaaaaaaah comment c’est pas cheeeeeeeer) et tout aussi facilement une piaule de 10 m² pour 600 euros minimum. Comme quoi l’enculette est de mise. Et pour cause : les personnes qui habitent dans de petits logements ont plus tendance à bénéficier d’aides au logement et les propriétaires (qui ont signé un pacte avec le diable, on l’a bien dit) du coup, en profitent pour se goinfrer un peu plus sur les loyers. C’est un beau cercle vicieux comme on les aime.

3. L'électricité

Eh oui. Même si les gens riches ont plus tendance à vivre dans un espace plus grand et donc plus coûteux en énergie, c’est encore une fois les revenus modestes qui galèrent. Tout d’abord parce que leurs logements sont le plus souvent assez mal isolés. Ensuite, parce qu’avec les abonnements, le prix au kilowatt devient plus élevé pour ceux qui consomment moins. C’est absurde mais c’est bien ce qui se passe.

4. L'argent

Il y a un truc cool avec les banques c’est qu’elles sont toujours innovantes en matière de cynisme. En moyenne chaque mois 15 millions de Français se retrouvent à découvert et découvrent ainsi les joies des agios. Le concept est quand même génial : tu n’as plus d’argent donc tu es à découvert donc la banque te taxe donc tu n’as plus d’argent donc tu es à découvert donc la banque te taxe. En dehors de ce constat déjà ubuesque, même les emprunts auprès des banques sont moins coûteux pour les riches. En effet, on peut plus facilement négocier un taux d’intérêt quand on menace son banquier d’aller voir ailleurs et de refiler toute sa thune à un concurrent.

Source photo : Giphy

5. La bouffe

Là encore, on ne vit pas avec les mêmes impératifs quand on a des tutunes. Même pas forcément beaucoup de tutunes. A partir du moment où on n’est pas dans le besoin on peut se permettre de faire des courses plus intelligemment. Le problème c’est qu’avec un revenu modeste on va par exemple acheter en plus petites quantités ce qui revient plus cher au bout du compte. Le problème c’est qu’on n’a pas toujours les tunes pour acheter en grande quantité d’un coup. Eh ouais, c’est ballot.

6. La santé

Là encore, le bon sens est parti en congé maladie pour dépression. Parce que plus on est riche plus on a de quoi préserver sa petite santé et cela grâce au miraculeux pouvoir des mutuelles. Si on n’a pas une bonne mutuelle, on est moins couvert, si on est moins couvert, on consulte moins, si on consulte moins, il y a plus de risques qu’on soit malades et pas traités à temps. Alors qu’avec une mutuelle qui te rembourse le champagne, tu te mets déjà mieux.

7. L'assurance auto

C’est un exemple un peu spécifique mais qui ressort selon une étude menée par la revue Auto Plus montrant que les tarifs des assurances auto sont majoritairement plus élevés (33 % en moyenne) pour les personnes au chômage que pour les personnes salariées. YAY !

8. La téléphonie

Là encore c’est un exemple assez spécifique mais qui montre bien une nouvelle fois que plus on est dans une situation précaire (rien à voir avec des vacances proche de la ville au mille minarets), plus on se fait sucrer notre maigre larcin. Dans ce cas précis, les gens qui ne peuvent pas se payer un abonnement téléphonique et doivent acheter des cartes prépayées payent beauuuuucoup plus cher leur minute de forfait, et ceci particulièrement en France alors que la plupart des autres pays proposent des cartes abordables.

9. Le dérèglement climatique

ET OUAIS LES P’TITS PÈRES ! C’est bien là la plus grande injustice, et elle se constate au niveau planétaire tout comme au niveau local. Les pays riches polluent le plus mais souffrent le moins des conséquences de leurs actes. Résultat des courses, ce sont les zones les plus exposées aux changements climatiques qui se prennent de plein fouet des inondations, des ouragans toussa toussa. L’ouragan Katrina qui a ravagé la Nouvelle Orléans en est un exemple parfait. Le traitement des populations a clairement prouvé qu’il y avait une justice à deux vitesses et que le gouvernement américain s’en cognait pas mal que 200 000 personnes aient perdu leurs logements.