Un prénom, c’est pour la vie. Prenez par exemple un type de 25 ans qui s’appelle Jean-Michel : il va encore souffrir pendant un petit moment, à moins bien sûr qu’il ne parvienne à convaincre l’Etat civil que le prénom lui porte préjudice au quotidien dans la conduite de sa vie (par exemple parce que tout le monde rit dès qu’il se présente). Car oui, on peut en réalité changer de prénom, mais c’est une jolie petite galère. Mais service-public.fr est là pour toi et Topito aussi.

1. Peut-on appeler son enfant comme on veut ?

En théorie, oui, mais en pratique, non. En gros, tout ça va se jouer à l’appréciation de l’Officier de l’Etat civil. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la France, contrairement à certains pays, ne dispose pas de liste de prénoms autorisés ou interdits ; néanmoins, la loi précise que le prénom doit être choisi de façon à ne pas pouvoir nuire à l’intérêt de l’enfant ou à lui permettre plus tard de réaliser des usurpations d’identité. Si la deuxième condition est non seulement rare mais surtout évidente, la première, elle, est discrétionnaire. En cas de désaccord de l’Officier d’Etat civil, celui-ci est en charge d’avertir le procureur qui, selon les cas, saisira le juge aux affaires familiales. En attendant la comparution, le prénom choisi par les parents fera foi.

2. Que se passe-t-il si le juge rejette le prénom ?

Dans ce cas, les parents sont invités à en proposer un deuxième. S’ils s’y refusent, ce sera directement à l’Officier de l’Etat civil de choisir le prénom. En espérant qu’il ait bon goût.

3. Combien peut-on donner de prénoms au maximum ?

On peut choisir autant de prénoms que l’on veut. Dans le cas où ce serait vraiment ridicule, genre 55 prénoms, il reviendrait encore à l’Officier de l’Etat civil d’en informer le procureur qui lui-même saisirait le juge aux affaires familiales pour étudier l’intérêt de supprimer certains prénoms.

4. C'est quoi le nombre de lettres maximum dans un prénom ?

Encore une fois, y’a pas de règle. Mais si vous choisissez d’appeler votre fille Daenerys-de-typhon-de-la-Maison-Targaryen-première-du-nom-Reine-de-Meereen-Reine-des-Andals-de-Rhoynar-et-des-Premiers-Hommes-Suzeraine-des-Sept-Couronnes-et-Protectrice-du-Royaume-Khaleesi-de-la-Grande-Mer-Herbeuse-Mère-des-Dragons, attendez vous quand même à ce que ça fasse des histoires.

5. Que se passe-t-il si le mec de l'Etat civil se plante de prénom ?

Il est heureusement possible de rectifier l’acte de naissance lorsque l’officier de l’Etat civil s’est planté de prénom ou a fait une faute d’orthographe. Il suffit pour cela d’en effectuer la demande auprès de l’Officier en question, à l’endroit précis où l’acte a été réalisé.

6. Peut-on changer de prénom ?

Oui, et il y a deux manières à cela. La première, c’est de choisir comme prénom usuel un autre de ses prénoms – pour ça, tout prénom inscrit dans l’acte de naissance peut être choisi comme prénom usuel. Dans ce cas, il suffit, lors de la demande d’obtention de papiers d’identité, de préciser le prénom usuel que l’on veut utiliser : il sera indiqué dessus.

La deuxième, si l’on veut changer radicalement de prénom, c’est de se rendre à la mairie de son lieu de résidence ou de naissance. Mais le changement de prénom ne pourra être effectué qu’en cas de ridicule évident du prénom. Il est en revanche beaucoup plus facile de modifier l’ordre de ses prénoms. Ces procédures sont carrément plus simples que pour le nom de famille.

A noter aussi qu’il existe une procédure légale pour franciser ses noms et prénoms lorsque l’on acquiert la nationalité française. C’est Zemmour et ses Corinne qui vont être contents.

7. Est-il possible de donner le nom de famille d'un des parents comme prénom ?

Prenons Monsieur Aurange et Madame Thomas. Ils ont un fils, qui va prendre le nom de son père. Dès lors, il ne pourra pas s’appeler Thomas. Parce que Thomas Aurange ce serait très compliqué à comprendre pour l’administration.

8. Que se passe-t-il si on n'arrive pas à se mettre d'accord sur un prénom ?

Et bah dans ce cas, il faut saisir le juge aux affaires familiales, qui sera compétent et tranchera le litige. Autant dire que ce sont des cas très très très rares : quand on a réussi à se mettre d’accord pour faire un gosse, on est généralement capable de s’accorder sur un putain de prénom.

9. Est-ce qu'on peut mettre des symboles et des chiffres dans un prénom genre @75# ?

Non. Seuls les caractères de l’alphabet latin servant à l’écriture du français sont autorisés. On ne pourra donc pas mettre de caractères numériques, ni de symboles, ni de signes de ponctuation. On ne pourra même pas mettre de n tilde, c’est dire.

10. Est-ce que les femmes accouchant sous X peuvent choisir les prénoms de leur gosse ?

Oui, et le nom de famille de l’enfant sera le troisième (ou suivant) prénom choisi par la mère. Si la mère renonce à ce droit, c’est l’Officier de l’Etat civil qui choisit le prénom ; en cas d’adoption, le nom de famille de l’enfant changera et ses prénoms pourront aussi être modifiés (sous conditions).

Prénom de nom.

Source : Service-public.fr