D’après une étude de l’Université de Stanford, notre prénom pourrait influencer à la fois notre vie sociale et notre développement cognitif. Les chercheurs se sont basés sur l’étude empirique de 70.000 personnes venues de tous les pays, à qui elles ont fait passer des tests de QI avant de créer des corrélations entre les résultats et leur prénom : patatras, il semblerait que certains prénoms prédisposent leur porteur à avoir un QI très faible.

Pour rappel, un QI dit « moyen » se situe entre 90 et 110.

1. Jonathan - QI moyen de 80

C’est donc prouvé, les Jonathan sont totalement débiles. Avec un QI moyen de 81, on peut dire qu’ils ne sont pas des flèches. Les chercheurs, s’ils n’en tirent pas de conclusion hâtive, estiment que le prénom Jonathan ne possède pas suffisamment de phonèmes pour que le processus de développement cognitif précoce de l’enfant se déroule correctement.

2. Aline - QI moyen de 82

Là encore, les Aline présentent un QI moyen très inférieur à la moyenne. Pour les chercheurs, l’origine de ce retard serait à rapprocher de l’exposition répétée à la chanson Aline de Christophe dès le plus jeune âge qui pousserait les enfants à se « refermer sur eux-mêmes. »

Source photo : Giphy

3. Sarah - QI moyen de 82

C’est le différentiel cognitif entre la réalité et la projection dans le dessin animé Princesse Sarah qui aurait ainsi empêché les petites Sarah d’acquérir les fonctions cérébrales normales. D’où un retard à l’allumage, pour faire simple.

4. Hervé - QI moyen de 83

Les Hervé subissent un traumatisme à la naissance dès qu’ils prennent conscience de leur prénom. Ce trauma intégré, l’enfant est bien incapable de le gérer et il compense par une fermeture émotionnelle qui le rend imperméable au monde.

5. Manuel - QI moyen de 84

Une étude précédente, réalisée en 1991, n’avait pas donné de tels résultats. C’est sans doute l’exposition médiatique de Manuel Valls qui a contribué au déclassement cérébral des Manuel dont le score n’atteint désormais pas la moyenne. Mais n’essayons pas d’expliquer, cela reviendrait à excuser.

6. Louise - QI moyen de 85

Les Louise non plus ne sont pas aidées par la nature. Avec un QI moyen de 85, elles sont incapables d’effectuer des actions complexes, comme coordonner leurs mains. Un phénomène imputable, d’après la littérature scientifique, à l’abondance de voyelles présentes dans le prénom Louise, lesquelles inciteraient l’enfant à s’exprimer comme un gros débile.

7. Emma - QI moyen de 86 aussi

En diminuant le prénom Emmanuelle, on diminue aussi l’intelligence de celle qui le porte. C’est la conclusion avancée par les chercheurs qui estiment que l’usage de diminutifs en guise de prénom est à même d’inciter les enfants à stagner au niveau CM2 toute leur vie.

Source photo : Giphy

8. Olivier - QI moyen de 86,5

Si les Olivier ont un QI aussi faible, c’est qu’ils sont pris en tenaille entre le modèle d’Olivier Minne et celui de l’arbre, l’olivier, deux projections d’eux-mêmes qui ne les incite pas à essayer de réfléchir bien fort.

9. Caroline - QI moyen de 86,5

Les Caroline, contrairement aux Carole, auraient tendance à demeurer coincées à l’adolescence en raison du caractère profondément infantile de leur prénom. D’où un retard de développement qui fait que la plupart des Caroline n’atteignent leur maturité affective et intellectuelle que vers 75 ans quand elles ne sont pas mortes.

10. Timothée - QI moyen de 87

Le même raisonnement prévaut pour les Timothée. Cantonnés par leur prénom à un rôle d’enfant, ils continuent, passé l’âge de 20 ans, à penser que les personnes à la télévision et les peluches sont de vraies personnes avec qui ils peuvent nouer des liens et nourrir des conversations.

11. Julien - QI moyen de 87

Comme pour Jonathan, la pauvreté lexicale du prénom Julien est à l’origine de la difficulté, pour les enfants ainsi prénommés, à apprendre par coeur la table de 7.

12. Chloé - QI moyen de 88

Si le QI des Chloé se rapproche de la moyenne, elles n’en demeurent pas moins, d’après les chercheurs, de grosses débiles.

13. Gabriel - QI moyen de 89

Le QI des Gabriel est à mettre directement en corrélation avec leur propension à avoir les cheveux blonds bouclés. D’après une étude très sérieuse de la prestigieuse université d’Ottawa, 79% des Gabriel porteraient ainsi des boucles d’ange qui feraient d’eux les proies faciles de toutes les tantes qui piquent. Dès lors, effrayés par le monde extérieur, les Gabriel se réfugieraient dans leur monde intérieur dont ils ne s’extrairaient plus que pour manger leur caca.

14. Anthony - QI moyen de 90

Si Anthony a un QI limité, il réussit toutefois à atteindre la moyenne basse et on l’en félicite, parce que ça va pas bien vite là-dedans. Les Anthony ont en effet une tendance naturelle à manger leurs crottes de nez qui engendre une malnutrition infantile, laquelle entraîne un retard à l’allumage bien connu.

15. Joséphine - QI moyen de 90

Les Joséphine n’ont pas d’ange gardien et peinent à réaliser des actions simples, comme étaler du beurre sur du pain. Un problème psychomoteur à rapprocher, sans doute, de la difficulté à accepter une vie simple quand on porte un prénom d’impératrice.

Source photo : Giphy

Déso mais pas déso.