1 - Copie
Crédits photo (creative commons) : Wikimedia

Ça partait sans doute d'une bonne intention, votre prénom est très probablement une très belle référence littéraire ou cinématographique, un clin d’œil à l'un de vos ancêtres héroïques, ou simplement très courant dans une autre langue (essayez de vous appeler Margaux en Espagne, on vous re-regarde subitement en se disant "mais aurais-je mal regardé et serait-ce un garçon ?) mais toujours est-il que dans la vie de tous les jours, ça peut être légèrement pénible.

  1. On vous demande 10 fois de répéter votre prénom
    Et après ça, les gens se sentent obligés de vous donner leur avis "Ah ouais, c'est bizarre mais c'est pas moche !" comme si vous le leur aviez demandé, sauf qu'en fait non.
  2. En soirée les gens qui vous demandent votre prénom croient que vous vous foutez de leur gueule
    A l'exception d'un gros relou qui lui va le crier à chaque fois qu'il vous recroisera, plié en deux.
  3. Ou pire : on vous demande "Pourquoi". Comment ça "Pourquoi", Est-ce que vous demandez à ce jeune homme pourquoi ses parents l'ont appelé Clément ?
    Dois-je réponde qu'il étaient saouls ?
  4. Quand vous partez en vacances et que vous cherchez à chaque fois votre prénom sur les bracelets, marque-pages et autres souvenirs mais qu'il n'y est jamais. Jamais.
    Et vous êtes le seul au petit-dej en famille à ne pas avoir de bol breton dédicacé. Sur le vôtre, il y a marqué "Morbihan".
  5. Petit, vous avez connu la grande désillusion de l'autographe mal orthographié
    Et que vous voyiez déjà encadré au dessus de votre lit, sauf que non, du coup.

  6. Dans n'importe quelle démarche administrative qui implique que quelqu'un écrive votre prénom, on finit par vous tendre le stylo
    Vous vous consolez devant le sourire émerveillé du réceptionniste quand il découvre que l'orthographe est encore plus tiré par les cheveux que le prénom. Si vous n'étiez pas là, croyez-nous qu'il prendrait une photo.
  7. Ceci dit, c'est toujours mieux qu'au téléphone où votre interlocuteur associe chaque lettre de votre prénom à un prénom normal "X comme Xavier ? F comme Florent ?"
    Du genre que vos parents auraient pu vous donner à la place, ça aurait arrangé tout le monde.
  8. Votre prénom n'est pas inscrit sur le calendrier, vous n'avez pas de fête
    Et votre grand-mère vous le rappelle tous les ans quand elle offre un petit cadeau à votre frère. Fallait pas avoir un nom païen.
  9. Quand vous cherchez combien vous êtes en France à avoir ce prénom et que vous vous rendez compte que vous n'êtes pas plus de 50.
    Depuis 1945.
  10. La moitié des personnes de votre entourage ne prononce pas votre prénom correctement
    Big up à l'un de vos profs qui ne vous a jamais prêté attention quand vous tentiez timidement de le corriger, et qui par conséquent n'a jamais su qu'il se gourait.
  11. Quand vous apprenez que votre voisin a appelé son chat comme ça parce qu'il trouvait le prénom joli.
    Inimaginable avec Alain, Gérard ou Pierre, bien moins exotique aussi.
  12. Quand vous n'êtes plus censé vous présenter et qu'on vous dit "C'est quoi ton prénom déjà ?"
    Un peu vexant si ça s'arrête là, bien pire si le mec en question se retourne pour le dire à ses potes, histoire d'alimenter leur débat sur les prénoms improbables on suppose.
  13. Quand votre nouveau voisin de classe a ricané en entendant votre prénom pendant l'appel
    avant de se cacher la tête dans son sac eastpack quand vous avez levé la main.

Rassurez-vous, Emma a un prénom plutôt courant et elle vous dira que ce n'est pas facile non plus.

Un top signé Suckmypouce

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :