Ce trouble touche environ 8 % de la planète et suscite de nombreuses questions sur nous-mêmes aussi et notre perception des couleurs. Petit rappel de cours de bio. Dans notre œil il y a des récepteurs qui sont en forme de cône et perçoivent trois couleurs : rouge, vert et bleu. A partir de ces trois couleurs le cerveau va reconstituer toute la palette de couleurs possibles. On est daltonien quand une des catégories de cône est défectueuse et ne permet pas de distinguer certaines couleurs.

1. Est-ce que c'est une maladie ?

Non on peut pas parler vraiment de maladie mais plutôt d’un trouble, ou d’une anomalie. C’est tout au plus un handicap léger qui varie d’une personne à l’autre.

Source photo : Giphy

2. Est-ce que ça a quelque chose à voir avec les frères Dalton ?

ALORS NON MAIS MERCI DE DEMANDER. En fait le mot vient comme toujours de celui qui a découvert l’anomalie : John Dalton, en 1798. On parle donc de daltonisme sauf dans les pays anglophones qui préfèrent que les choses soient claires et précises avec « Colour blindness ».

3. Comment ça se détecte ?

Avec des tests ma bonne dame (ou mon bon monsieur). Généralement, ça se diagnostique assez tôt chez l’enfant et il suffit de lui faire passer ensuite quelques tests (test d’Ishihara, test de Holmgren, anomaloscope de Nagel etc.) qui lui permettront d’évaluer son type de daltonisme.

4. Est-ce qu'il y a différentes formes de daltonismes ?

Bah du coup oui. En fait on a trop tendance à croire que le daltonisme se limite à confondre le rouge et le vert, ou à tout voir en gris. Or il existe tout plein de daltonismes qu’on peut répartir en quelques grandes catégories mais dans l’absolu on a tous une vision unique dans notre perception des couleurs et donc en toute logique les daltonismes varient autant que les visions dites « normales ». Ainsi, on distingue la deutéranopie (qui elle se réfère à la confusion du vert et du rouge, c’est la plus courante et celle dont était atteint John Dalton), l’achromatopsie (absence totale de la vision des couleurs), la deutéranomalie qui rend moins perceptible la couleur verte, la protanopie (impossible de voir le rouge) et la tritanopie (impossible de voir le bleu).

5. Est-ce que le daltonisme, ça peut être cool aussi ?

Eh bien contre toute attente, OUI ! Les daltoniens sont certes en galère de perception de couleur, mais cette anomalie peut développer chez eux une meilleur vision. Ils sont plus à même de repérer un élément dans un environnement (les gars nous démontent tous sur « Où est Charlie ? »), ils ont une plus grande capacité à visualiser l’espace et ils sont plus sensibles à la lumière ce qui leur permet d’avoir une meilleure vision nocturne.

Source photo : Giphy

6. Pourquoi on est daltonien ?

La cause semble être le plus souvent d’ordre génétique. C’est une mutation du chromosome X associée à une déficience des cônes de la rétine (les trois types de cônes qui permettent de percevoir le vert, le rouge et le bleu). Toutefois, on peut aussi devenir daltonien (même si les cas sont rares) suite à la prise de drogues psychotropes ou à des lésions oculaires ou cérébrales.

7. Est-ce que ça se soigne ?

Aïe alors euh comment dire bon bah voilà je vais pas tourner autour du pot alors bon en fait bah bon allez j’y vais je vais vous le dire bon bah non. Y’a pas. Wallou. On peut à la rigueur utiliser des verres colorés dans certains cas. Désolée.

8. Est-ce qu'il y a des trucs qu'on peut pas faire parce qu'on est daltonien ?

En soi non rien de problématique. Mais c’est vrai qu’il existe quelques professions pour lesquelles il n’est pas possible d’être daltonien parce qu’il faut avoir une vision au delà de la perfection. Donc adieu la carrière de pilote de ligne ou d’électricien. En dehors de ces deux boulots, ça devrait à peu près bien se passer.

9. Est-ce que le daltonisme concerne autant les hommes que les femmes ?

Étrangement le daltonisme concerne davantage les hommes (8% contre 0.5% des femmes), en revanche il se transmet principalement par la mère.

10. Est-ce que les daltoniens sont plus enclins à acheter des vêtements Desigual ?

Héhé, attention ils ne sont pas les confondre avec des aveugles enfin.

Source photo : Giphy

Daltoniens, daltoniennes, un petit cornée de glace ? MDR.

Source : Passion santé, Podcast Science