Quand un humain pond un autre humain, le résultat n’est pas toujours ce qu’il y a de plus esthétique. Plein de grumeaux de sang et de peau, le rôti qui nous sert de rejeton n’est en rien gratifiant pour la malheureuse mère qui vient de le mettre au monde. Mais qu’on se rassure, parce que dans le monde animal c’est pas les œufs moches ou du moins extrêmement chelous qui manquent.

1. Feu la grenouille de Darwin

RIP parce que la pauvre grenouille s’est éteinte en 2014 suite à une maladie qui a décimé sa race (une sorte de mauvais rhume). C’est triste. Surtout quand on connait la tronche de leurs œufs. C’est pas tant qu’ils avaient une forme insolite, mais le fait qu’ils soit conservés dans la gueule du mâle jusqu’à ce qu’ils soient assez grands pour en sortir, c’est quand même trop chou. Et dégueulasse.

Source photo : Giphy

2. L'encornet volant

Matez-moi ce truc ultra méga chelou de la mort. Des plongeurs ont découvert cette espèce de poche à 22 mètres de profondeur, une sorte de sphère géante et transparente et douce. En fait c’est une boule remplie d’oeufs de mini calamars. Chelou, mais poétique. Mais chelou.

3. La pieuvre géante du pacifique

Dans une autre genre cette pieuvre nous fabrique ni plus ni moins des grappes de raisins d’œufs comme on le voit sur cette vidéo. C’est pas vraiment ragoûtant mais on juge pas une pieuvre qui peut aller jusqu’à 9 mètres de long d’envergure.

4. Le belostomatidae

Avec cette sorte de cafard de mer, il y a tout un rituel de séduction et de reproduction qui est d’une beauté désarmante. D’abord parce que le mâle fait des petites ondulations à la surface de l’eau pour séduire la zoulette. Généralement la technique marche (Tinder approuve) et ça part en porno. Les œufs sont alors pondus sur le dos du mâle qui va régulièrement à la surface pour qu’ils puissent s’oxygéner correctement, sinon il crée un courant d’eau sur eux. Je fonds devant tant de tendresse paternelle.

Crédits photo (creative commons) : Marshal Hedin

5. Le papillon glauque

Le gars déjà il porte bien son blase. Dans sa catégorie on va tout particulièrement s’intéresser au Papillon tigré du Canada, une sous-espèce étonnante concernant ses œufs qui ressemblent ni plus ni moins à des gouttes d’eau déposées délicatement sur les feuilles des arbres. Je vois pas ce qu’il y a de glauque là dedans. Je réclame justice !

Crédits photo (creative commons) : TheAlphaWolf

6. La Punaise soldat

Trop mignon ces petits œufs épineux. En fait ce sont des poils blancs dont la couleur varie en fonction de leur positionnement dans la « grappe » et sert à les protéger des rayons solaires. C’est un peu comme une crème anti-UV.

Crédits photo (creative commons) : Rsbernard

7. La Chrysopidae

La Chrysopidae est une famille de névroptères. Attention ça ne veut pas dire qu’ils sont en pleine névrose (Freud a assez mal exploré le concept de névrose dans le mon des insectes). Son petit truc à lui c’est de faire ce qu’on appelle des œufs pétiolés, c’est à dire qu’ils sont pondus sur une feuille et pendouillent bêtement dans le vide en attendant d’éclore.

Crédits photo (creative commons) : Fritz Geller-Grimm

8. Le tinamou solitaire

Le tinamou, autrement appelé « poule des montagnes » (pouaaaaah la teu-hon) a le bon goût de faire des œufs tout bleus. C’est chic non ? En revanche sur le plan scientifique, on a un peu de mal à savoir quelle drogue il a pris pour faire ses conneries.

Crédits photo (creative commons) : CC BY 1.0

9. Le requin dormeur cornu

Et la palme revient à l’œuf de ce requin qui ressemble ni plus ni moins à une perceuse. On n’a rien compris à ce qu’il s’est passé sur terre pour obtenir ce truc excessivement bizarre.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Voilà des œufs que je bouffe même pas en rêve à la coque.

Source