Tout près de Toulouse et de son agitation se trouve un département qui réunit quasiment toutes les conditions au bonheur. Ce département, c'est le Tarn, et on vous explique pourquoi il faut y aller. Pour un jour, une semaine, un mois ou la vie ! Non, tout bien réfléchi, ne vous incrustez pas trop longtemps non plus...

  1. On a de la bonne bouffe.
    Le Tarn regorge de spécialités culinaires assez démentes. Une conséquence directe des produits d'exception que le département abrite. On peut ainsi trouver de l’ail (à Lautrec), des truffes, du safran, mais surtout de la charcuterie à tomber à la renverse (à Lacaune) et du fromage que les américains nous envient (le Roquefort, à cheval entre le Tarn et l'Aveyron, le cabecou...). Et comme on fait bien les choses, le pain est aussi plutôt pas mal. Sans oublier le chocolat d'Yves Thuriès ! C'est important le chocolat.
  2. On a aussi du pinard (et il n'est pas dégueulasse).
    Le vin c'est important pour faire passer la bonne nourriture. À Gaillac, et aux alentours, il est ainsi possible de tomber sur quelques crus pas piqués des vers. Du pinard avec lequel on fabrique aussi des cocktails parfaits pour accompagner les plateaux de charcuterie. Et en plus, le vignoble a de la gueule !

    Vins de Gaillac
  3. On a de beaux punks.
    Patrie du punk sudiste, le Tarn abrite la ville de Carmaux, qui est certes l'ancien bastion de Jean Jaurès, mais surtout la cité par laquelle sont passés (et son nés pour certains) quelques groupes remarquables. Le regretté Summer Festival a par exemple vu jouer Noir Désir et Muse. Aujourd'hui, à Albi, la patrie de Nemless et Do You Wanna Marry Me ?, on peut écouter et voir des groupes comme Dirty Fonzy, Opium du Peuple (avec l'ancien chanteur de Condkoi) ou encore Motmaïna Family. L'été, le festival Xtreme Fest se charge de rassasier les appétits de musique extrême, tandis que Pause Guitare s'impose comme l'un des plus incontournables rassemblements de France.

  4. On sait jouer au ballon.
    Terre de rugby, le Tarn a vu l'US Carmaux devenir champion de France en 1951, tout en encourageant la montée en puissance du Castres Olympique, qui a finalement gagné le titre à quatre reprises, en 1949, 1950, 1993 et 2013. Sans compter les très bons scores d'autres clubs comme le Sporting Club de Graulhet, le Sporting Club d'Albi ou encore l'Union Athlétique de Gaillac. En football, le Tarn n'est pas en reste, avec l'ASPTT féminines, le Castres Football Club ou encore Union sportive d'Albi. Et on ne parle pas du vélo (Laurent Jalabert est un enfant du pays)...

    Finale du TOP 14 -  Castres vs Toulon (19-14) - Stade de France - 1er juin 2013

    Finale du TOP 14 - Castres vs Toulon (19-14) - Stade de France - 1er juin 2013


  5. On est pas loin de la mer et de la montagne.
    Le tarnais n'a pas besoin de prévoir ses vacances 6 mois à l'avance. Tout ce qu'il a à faire, c'est de prendre sa voiture ou le train, et il peut se retrouver très vite les pieds dans l'eau de la Méditerranée, ou sur les pistes de ski des Pyrénées tout aussi rapidement. Pratique non ?
  6. On a de bons coins à champignons.
    Même les aveyronnais, qui viennent chasser le cèpe et la girolle dans nos forêts pourraient vous le confirmer. À moins que ce ne soit le contraire... Vaste sujet prétexte à des disputes ancestrales.
  7. On a Cordes-sur-Ciel, le plus beau village de la planète.
    Keith Richards raconte dans Life, son autobiographie, son périple dans le sud de la France, avec Brian Jones et Anita Pallenberg, en s'attardant sur leur étape à Cordes-sur-Ciel, ce magnifique village médiéval niché sur sa colline. C'est là queJones fit un malaise avant d'être conduit à l'hôpital d'Albi. C'est aussi là, raconte-t-on, que Ben Harper a composé son album Diamonds On The Inside, séduit par la beauté et la quiétude du lieu. Cordes qui a d'ailleurs été élu village préféré des français en 2014.

    Cordes_sur_ciel
  8. On a aussi Albi, que l'UNESCO a classé.
    C'est en 2010 que la Cité Épiscopale et sa cathédrale de briques foraines s'attire les faveurs de l'UNESCO, qui classe le lieu au Patrimoine Mondial de l'Humanité. Berceau historique majeur, abritant notamment le Musée Toulouse-Lautrec, Albi est sans aucun doute l'une des plus belles villes du département. Non, plutôt de France. Voire du monde tant qu'on y est.

    Albi

    Crédits photo (creative commons) : Marion Schneider & Christoph Aistleitner
  9. On sait faire la fête.
    C'est presque logique. Quand on a de la bonne nourriture, du bon vin, de la musique qui assure et des gens sympas, on fait la fête non ? Les nombreux événements, souvent gratuits, comme le Carnaval d'Albi, le festival Re'al Croche à Réalmont, le Rock & Cars à Lavaur, ou bien la St Privat à Carmaux, fin août, apportant des preuves indéniables que le tarnais est accueillant, sait recevoir et n'a pas son pareil pour festoyer.
  10. C'est quand même vachement beau.
    Une année ne suffirait pas pour tout voir. Bon, c'est un peu exagéré mais à peine, tant les monuments historiques, les sentiers de randonnée parcourant la luxuriante campagne, les musées et autres parcs remarquables offrent largement de quoi s'émerveiller, tout en sirotant un bon verre de Gaillac. Comment ça on ne pense qu'à picoler ?

Allez viens, on est bien !

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :