La coloc c’est sympa. Mais la coloc dure un temps. Si elle est source de joie et de bonheur intense, de beuveries mémorables et d’amitiés éternelles, la coloc est aussi idyllique parce qu’on sait qu’un jour elle prendra fin. Et parfois plus tôt qu’on ne le croit. Au cas où tu n’aurais pas compris, il y a des signes du destin très clairs qui cherchent à te dire qu’il faut te casser maintenant. Des signes qui ne trompent pas.

1. Il y a de quoi reconstituer la pilosité d'un grizzli avec les poils contenus dans la baignoire

C’était marrant au début le mélange de poils perdus dans les salles d’eaux communes mais là il y a comme un laisser aller. Comme si quelque chose te disait que plus personne n’en avait rien à taper. Serait-ce le début de la fin ?

2. Le frigo est devenu apocalyptique, c'est le chaos à tous les étages

Or comme tout bon colocataire tyrannique et dictatorial tu sais bien qu’une colocation où l’ordre ne règne plus est une colocation sur le déclin. Soit tu bannis les responsables d’une telle zizanie diplomatique soit tu te condamnes à ton propre exil dans une chambre de bonne.

Source photo : Giphy

3. Il y a un gars chelou qui dort sur le canap depuis deux semaines mais personne ne sait qui c'est

Et même s’il fait super bien les pâtes au pesto ça commence à être un peu gênant de lui demander de se pousser quand tu veux regarder confortablement. Je crois que c’est Yves son nom, mais pas sûr.

4. Quatre coloc sur cinq ne payent plus le loyer

Et comme il se trouve que tu es la cinquième roue du carrosse assez bonne poire pour payer le loyer dignement, il serait temps que tu fuis cette zone de conflit.

5. Il y a tellement de monde qui squatte tous les soirs chez vous que tu ne sais plus qui vit là et qui ne vit pas là

C’est bien simple ce n’est plus une coloc ton appart c’est un squat. Les voisins vous envoient les flics tous les jours, quant à vous, vous ne laissez plus de mots amicaux dans l’ascenseur pour vous « excuser d’avance sur le bruit » mais des tags de teub bien sales dans la cage d’escalier avec des tête de mort sur les portes d’entrée des voisins calomniateurs.

Source photo : Giphy

6. Tous les jours, tu retrouves les affaires de ta chambre un peu plus près de la porte

Comme si elles mêmes avaient compris par où était la sortie. Où alors… mais non impossible… vous voulez dire que..? ce serait..? Une autre personne de l’appartement ? Aïe.

7. Ton nom sur la boîte aux lettre a été gribouillé

Mh. Ça doit être une blague bien entendu. Forcément. Obligé.

8. Régulièrement, le proprio arrive avec des gens pour leur faire visiter les lieux

Mais en même temps y’a pas de raison de s’inquiéter. C’est juste une façon conviviale de maintenir des bons rapports avec ses locataires voilà tout. Gênant quand même ce proprio qui est tellement en kiff sur nous qu’il veut à tout prix nous présenter à tous ses potes. Pot de colle un peu le gars quand même.

9. Les huissiers sont tellement tes potes que maintenant ils apportent des bières

Bon c’est vrai qu’ils te les font raquer 20 % plus cher mais franchement t’es prêt à payer beaucoup pour un service aussi loyal qu’une bière à domicile.

10. Ça fait plusieurs fois que tu rentres chez toi et que la clé ne rentre plus dans la serrure

Allez on perd pas espoir, c’est pas parce que ça fonctionne pas qu’il faut pas continuer d’essayer. On force avec un peu d’huile de coude et le problème devrait être réglé. Au pire tu peux toujours envisager le paillasson molletonné qui a l’air tout à fait accueillant.

Source photo : Giphy

Allez petit oiseau, il te faut maintenant voler de tes propres ailes.