Solidays, Hellfest, Rock en Seine : on est d’accord, l’été c’est la période des festoches. Tiens-toi bien, on a deux scoops pour toi : d’une part, y a pas que la musique dans la vie (je sais c’est dur, mais c’est comme ça), et deuxièmement, certains festivals sont là depuis un bon bout de temps. On estime leur apparition aux alentours de longtemps avant Jésus Christ. Bon peut-être pas exactement. Mais c’est pour dire qu’ils sont vieux quoi. Et pas chiants. Et c’est surtout ça l’important.

1. Holi (Inde et Népal)

Déjà présente dans l’antiquité, la fête des couleurs est pratiquée au printemps sur tout le territoire indien et népalais, et symbolise la victoire du bien sur le mal. Le principe : tout le monde s’habille en blanc, et se promène avec dans les mains des poudres pigmentées qu’on doit se balancer les uns sur les autres. Et en général, on y va pas vraiment de main morte.

2. Carnaval d'Oruro (Bolivie)

Mélange de rituels andins et de traditions catholiques, l’origine de ce carnaval remonterait au XVIIe siècle. L’attraction majeure : les danses tradi, pratiquées par des groupes en costumes ultra-colorés, sur un parcours de 4 km, pendant vingt heures, sans s’arrêter. Mieux vaut reprendre l’entraînement de zumba avant d’y aller.

3. Cooper's Hill Cheese Rolling and Wake (Royaume-Uni)

Le principe : on fait rouler une meule de fromage depuis le sommet d’une colline, et les mecs doivent lui courir après. Celui qui attrape le fromdu gagne la course et la meule. Ça fait au moins 200 ans que ça existe, et ça serait même beaucoup plus ancien : soit ça date de l’époque romaine, soit il s’agit d’un rituel de guérison païen. La guérison par du claquos, ça semble tout à fait plausible.

4. Carnaval de Venise (Italie)

Le carnaval tel qu’on le connaît, avec les masques et tout le tintouin, est présent depuis le XIIIe siècle. Le port des masques permet d’ailleurs de transgresser les règles et d’effacer les différences sociales, bref de faire la grosse chouille en tout anonymat, faisant le succès du carnaval. Une fête du slip à l’italienne, quoi.

5. Noche de rabaños (Mexique)

Qu’est-ce qu’on fait quand on a plein de radis à Noël et qu’on arrive pas à les vendre ? On en fait des sculptures pour appâter le chaland. C’est ce que font les Mexicains depuis le XVIIe siècle, et il existe même une compétition officielle depuis 1897. Donc si tu vas passer Noël à Oaxaca, tu verras des crèches en radis. Ça change des santons.

6. Fiesta de Cascamorras (Espagne)

Depuis 500 ans, un gars déguisé en bouffon, le Cascamorras, va de Guadix à Baza pour récupérer une statue de la Vierge. Les mecs de Baza l’attendent avec de la peinture noire à base d’huile d’olive, ceux de Guadix aussi, résultat tout le monde se court après et finit couleur tapenade. Comme quoi des fois, les querelles de clocher, ça a du bon.

7. Saidai-Ji Eyo Hadaka Matsuri (Japon)

Le Japon est probablement le champions des festivals antiques mais celui-ci est sans doute le plus WTF. Depuis 500 ans, des milliers de types quasi à poil (en pagne quoi) se bousculent pour rattraper des baguettes sacrées jetées par des prêtres. Celui qui les rattrape gagne une année de chance. Kamoulox.

8. Mardi Gras de la Nouvelle-Orléans (États-Unis)

La date de la première édition de ce carnaval hyper réputé est inconnue, mais on retrouve des témoignages écrits dès 1730. Déguisements, fanfares, parades de chars bariolés, et surtout les fameux lancers de colliers de perles (souvent récupérés par des jeunes filles peu vêtues), toutes les excentricités sont permises. Et ça dure pendant un mois !

9. Oktoberfest (Allemagne)

Depuis 1810, la sainte biniouze est célébrée comme il se doit par plus de 6 millions de visiteurs par an. Ici, la bière se boit dans des chopes d’un litre. Une petite faim ? Tu trouveras de quoi te rassasier dans les quatorze tentes prévues pour ne jamais manquer de boire ou de manger. Mais surtout, ça reste l’occasion de porter un costume bavarois.

10. Songkran Water Festival (Thaïlande)

Tout simplement la plus grande bataille d’eau du monde. Célébrée depuis des siècles et des siècles, la fête de l’eau, symbole de purification, correspond au nouvel an thaïlandais. Tous les coups sont permis : pistolets à eau, bassines, bidons, et pour les mieux équipés, éléphants. Pas besoin d’en dire plus.

Si avec tout ça t’as pas envie de faire la fête avec le monde entier, on peut plus rien pour toi.


Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :