Tout est bon dans le cochon ! Certes, mais ce n’est pas une raison pour se contenter d’un bout de couenne quand on peut s’en payer une bonne tranche. Voici donc les pays où l’on mange les meilleurs jambons du monde. Ah et si vous vous demandiez : oui, ça fait prendre du cul.

1. La Belgique et son jambon d'Ardenne

Nos voisins belges n’ont pas que la saucisse frites à la bouche, ils ont aussi un délicieux jambon d’Ardenne préparé vers Namus, Liège et dans la province de Luxembourg. Le porc est salé puis on le laisse maturer dans un endroit sec et froid pendant 16 longs mois, le temps de s’affiner et de choper (la crève) son goût tellement unique, qu’on le considère en Belgique comme un produit quasi de luxe. Le jambon d’Ardenne se déguste cru ou cuit sur l’os, accompagné de pain, de melon ou pour les amateurs de traditions locales, en omelette de jambon d’Ardenne.

Crédits photo (creative commons) : Henri Docquin

2. L'Angleterre et son jambon de Bradenham

Contrairement à ce que laisse penser la caricature populaire, la bouffe anglaise n’est pas que dégueulasse. Par exemple, dans le comté de Wiltshire au sud-ouest de la Terre de l’Angle, on prépare un jambon traditionnel qui renvoie le bacon à ce qu’il est, un bout de gras qui baigne dans son jus. Le jambon de Bradenham est salé puis placé pendant 1 mois dans une cuve avec de la coriandre, des baies de genièvre et de la mélasse (texture provenant du raffinage du sucre de betterave). Il est ensuite vieilli pendant 6 mois avant d’être fumé (derrière les cyprès dixit iam) au bois de pommier et de chêne qui lui donne sa couleur noire, avec une petite touche sucrée, aussi délicate qu’un After Eight derrière une bonne raclette.

3. Le Québec et son jambon au sirop d’érable

Quand on parle de sirop d’érable, le Canada est rarement bien loin. Notamment à Pâques où les familles ont l’habitude de cuisiner un jambon, plutôt que le traditionnel agneau comme en France. Et histoire de rendre le plat un peu plus festif, ils ont eu la riche idée de badigeonner leur jambon avec P.S : on prédit le jackpot au premier vendeur de kebab qui reprendra l’idée.

Crédits photo : Tumblr

4. La Chine et son jambon de Xuanwei

Les Chinois sont dingues de charcuterie au point que les producteurs européens se tirent aujourd’hui la bourre pour leur refourguer leur meilleure production à prix d’or. Comme quoi, il n’y a pas que chez nous qu’on préfère aller chercher ailleurs des produits, alors qu’on a les mêmes en mieux juste sous notre nez. Par exemple, le comté de Xuanwei au sud-ouest de la chine produit depuis plus de 250 ans, un délicieux jambon non gras (la chair reste généreuse et légèrement humide), doté d’une viande rouge vif et de saveurs légèrement sucrées et – attention vocabulaire – umami, un terme qui désigne en Asie la 5e saveur que l’on peut traduire approximativement par « un après-goût durable et doux » . Pour rappel en Occident, nous n’avons que 4 saveurs : le sucré, le salé, l’amer et l’acide (on oublie volontaire le métallique ou l’astringent, trop prise de tête).

It's a ham, ham, ham, ham world. #xuanweiham #yunnan #yunnanfood #?? #??? #ham #??

A post shared by Georgia Freedman (@georgiafreedman) on

5. La Suède et son jambon Julskinka

Le Julskinka aurait pu n’être que le nom d’un meuble Ikea de plus (même s’il lui manque quand même un accent tréma), mais il est plus que ça. Le Julskinka fait partie des mets traditionnels du repas de Noël suédois, au même titre que les harengs, les choux rouges et les boulettes de viande. Ce jambon est servi chaud après avoir cuit accompagné de poivre, de feuilles de laurier, de carottes émincées et de quelques brins de persil. Une fois cuit, on le grille au four en y ajoutant un jaune d’œuf et ce qu’il faut de chapelure. Généralement le Julskinka est tellement copieux qu’il en reste toujours après le repas. De quoi tenir jusqu’au jour de l’An en dégustant les restes sous forme de sandwiches appelés en Suède des smögas.

6. L'Espagne et son jambon Serrano

Que serait la gastronomie espagnole sans son célèbre jambon Serrano, dont le terme désigne au passage, les porcs élevés dans les montagnes andalouses, là où il caille sa mère l’hiver et où on transpire comme un cochon en plein été. Ça tombe bien, c’est ce climat (avec l’alimentation) qui fait que ce jambon des montagnes a si bon goût. Le jambon Serrano réalisé à base de porc blanc ne doit pas être confondu avec le jambon iberico ou pata negra obtenu lui, à base de cochons noirs, et nettement plus onéreux.

The only way to christen the new #blueaprontestkitchen #serranoham ??

A post shared by theflyingquiche (@theflyingquiche) on

7. L'Italie et son jambon de San Daniele

Produit uniquement dans la province d’Udine au nord-est de l’Italie, le jambon de San Daniele est reconnaissable à sa forme de guitare (ça saute évidemment moins aux yeux servi en tranches dans l’assiette). Sa viande est rouge rosée striée finement de gras blanc et vous laissera en bouche un goût intense de noisettes, de châtaignes et de fruits rouges et noirs… un peu comme le Beaujolais nouveau quoi.

#sandanieleprosciutto #sandanieleham #sandani #italianfood #italianfoodporn

A post shared by Alessandro (@alessandroireto) on

8. La République Tchèque et son Prager Schinken

Plus connu sous le nom de jambon de Prague, Wikipedia voudrait nous faire croire que le Prager Schinken « ist ein berühmter Kochschinken der böhmischen Küche… » ce qui ne veut évidemment strictement rien dire (à moins d’avoir été dans la team premier de la classe et avoir choisi Allemand en LV2). Pour faire simple, le jambon de Prague est cuit au feu de bois, légèrement fumé avec des touches sucrées (oui un peu comme quand tu fumes une menthol) et souvent servi avec de la crème fouettée (bande de tarés).

#ham #pragerschinken #holzkohle #foodporn #kulinarisch #handmade #mega

A post shared by Stephan Plüss (@71skorpion) on

9. L'Espagne encore et son jambon Pata Negra

Il paraît que Black is beautiful… En fait, c’est surtout vachement bon quand il s’agit de cochons. Comme son nom l’indique, le jambon Pata Negra est réalisé à partir de cochons noirs élevés dans la Dehesa, un écosystème du centre ouest de l’Espagne où les porcs ibériques se gavent de glands de chênes verts et de liège. C’est ce régime particulier qui leur donne leur goût après 24 à 48 mois d’affinage quand même. Faut pas être pressé. Et avoir les moyens de s’en payer une tranche, surtout si vous choisissez la Bellota, censée être la meilleure qualité de Pata Negra.

10. La France et le meilleur jambon du monde élu en 2015

Et Montcuq c’est du poulet ? Une apostrophe populaire qui ne devrait plus avoir droit de cité depuis qu’en 2015, le jambon de Patrick Duler, producteur installé entre Montcuq et Cahors dans le Quercy blanc, a été désigné meilleur jambon du monde. Vous le saurez dorénavant, Montcuq c’est d’abord du cochon ! Par contre, inutile d’aller au Super U pour en acheter, ses produits ne se trouvent que dans certains restaurants et à sa propre table dans sa ferme auberge située dans le domaine de Saint-Géry.

Vous aussi ce top vous a filé grave la dalle ?

Source : Guide-resto.info