Les pagodes au Vietnam, c’est un peu comme les pigeons à Paris. Y’en a beaucoup. Mais c’est pas parce qu’il y en beaucoup qu’elles ne sont pas belles. Au contraire, elles constitueront les meilleures étapes pour vos parcours dans les différentes villes du pays.

1. La pagode Môt Côt (Hanoï)

Perchée au milieu d’un petit étang, on l’appelle aussi la pagode au pilier unique. Elle a été construite en l’an 1028, puis reconstruite au XIIIe siècle, puis détruite par les Français et à nouveau reconstruite au XXe siècle cette fois-ci avec du béton histoire de pas y revenir de ci-tôt.

Crédits photo (creative commons) : Thomas Schoch

2. Le temple de la littérature (Hanoï)

Cette académie confucéenne fondée en 1070 se constitue de 5 cours (54 mille mètres carrés au compteur) et dont 82 stèles sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est évidemment un lieu incontournable quand on est de visite à Hanoï. Et contrairement à ce qu’on peut imaginer, on n’est pas obliger d’y aller avec un livre. En revanche c’est très sympa pour chiller tranquillou et donc lire un bon bouquin.

Crédits photo (creative commons) : Chuoibk

3. La pagode des Parfums (Huong Son)

Si c’est un peu le parcours du combattant pour atteindre ses entrailles, la pagode des parfums gagne à être connue, elle se mérite ! Située à 70 bornes de Hanoï, il est plutôt conseillé de s’y rendre par ses propres moyens pour éviter les bus de touristes ultra organisés. On peut y aller en moto puis on prend une barque, puis on gravit les marches en pleurant pendant une bonne heure avant d’atteindre le lieu mystique peuplé de multiples pagodes bouddhistes. En revanche pas besoin de porter du Chanel n°5. MDR.

4. La pagode Tran Quoc (Hanoï)

Située sur le lac de l’Ouest et construite au VIIe siècle, elle fait partie du paysage de la ville quand on traverse à moto la digue de Than Niên.

Crédits photo (creative commons) : Thang Nguyen

5. Temple Cao Dai (Tây Ninh)

Ce lieu de culte situé à 100 km de Ho chi minh est le symbole du Caodaïsme, une religion fondée en 1921 qui regroupe à l’heure actuelle 5 millions d’adeptes. Autant dire que si la religion était une influenceuse Instragram, elle pourrait signer vachement de partenariats avec des marques.

6. La pagode Bai Dinh (Ninh Binh)

Au nord du pays, Bai Dinh (qui signifie le culte du ciel et de la terre) c’est un peu l’industrie : 700 hectares de pagodes, 500 statues, un Bouddha immense, tout ça perché sur un mont calcaire… Bref ça envoie du pâté. Et des nems.

7. La pagode de la dame céleste (Hué )

Trop chou ce p’tit nom (aussi appelée la pagode de Thien Mu). Elle est la plus haute pagode du Vietnam, situé à 3 kilomètres de la citadelle de Hué ce qui en constitue le symbole majeur.

8. La pagode de l'Empereur de Jade (Hô-Chi-Minh-Ville)

Cette pagode taoïste et bouddhiste a été fondée par la communauté cantonaise au début du XXe siècle et son charmant nom sino-vietnamien signifie « temple de la mer et de la chance ».

Crédits photo (creative commons) : Dhushara

9. Le temple Thê To Mieu (Hué)

On l’appelle aussi temple des Générations, il est ainsi destiné au culte des ancêtres et se niche au cœur de la cité impériale et est bien évidemment inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. La pagode Giac Lam (Hô-Chi-Minh-Ville)

Il est un des plus anciens temples de la ville. C’est pas pour rien qu’on l’a classé comme site historique. C’est pas la plus belle des pagodes mais elle fait partie de étapes à faire un tout petit peu obligatoires quand on découvre la ville.

Pagode miché.