Salut les nazes. Aujourd’hui on embarque au Vietnam. Vous savez ce petit pays en forme de vieux monsieur. Eh bien pour une fois, je peux vous certifier que je sais un peu de quoi je parle parce que j’ai vécu 6 ans là bas. Alors certes c’était de 1999 à 2005 donc ça date un peu, je ne garantis pas que mes bons plans soient encore d’actualité mais le mix de mon expérience et des conseils que j’ai pu dénicher de-ci, de-là devrait vous offrir un panel de bons plans à suivre pour votre prochain voyage.

1. La vadrouille en moto à Sapa

Un coup de train au départ de Hanoï pour arriver à Lao Cai, et de là tu loues une moto ou tu demande sà un Xé om ( = taxi moto) de t’emmener jusqu’à Sapa où tu pourras crécher dans un petite ville toute mignonnette qui surplombe les rizières, et je peux te dire que les balades sont pas dégueu. Les ethnies locales sont l’essence de la région, même si elles sont souvent exploitées à des fins touristiques il est encore possible d’en rencontrer en se baladant et de se poser avec elles.

2. Faire un tour en moto à Mai Châu

Bon vous l’aurez compris, au Vietnam pour découvrir du pays il vaut mieux s’armer d’une moto. Pas de galère, ça se loue en 2 minutes dans n’importe quelle ville. Après il faut juste avoir une carte routière sous la main. Même s’il y a peu de routes au Vietnam (de routes utilisables, j’entends) on arrive parfois à se paumer donc c’est mieux d’avoir de quoi se repérer. Mai Châu c’est une petite ville du nord aussi dans les rizières où l’on peut dormir chez l’habitant pour quelques dollars. Bon faut s’attendre à se coucher pas très tard parce qu’on n’est pas sur une base de lumière de table de nuit donc une fois que le soleil s’est couché, on est un peu ké-blo. Mais le kiff c’est de se faire réveiller par les poules, les chiens et les cochons. Boire parfois un buffle qui traînait par là.

Village life! # smartphone #maichau #vietnam #riksjatravel

A post shared by Kerstin Jauk (@kerstinjauk) on

3. Se poser sur l'île de Cát bà ou louer un bateau deux jours pour faire une balade en baie d'Ha Long

Okay, okay, okay on n’est pas vraiment sur un spot moins connu je vous le concède. Mais quoi qu’il en soit, on ne peut pas ne pas aller en baie d’Ha long quand on va au Vietnam. Ce serait du moins assez débile. Alors l’île de Cát bà a certes évolué et pas que pour le mieux, on y trouve désormais une quantité déprimante d’hôtels tout cheum sur le front de mer. Mais en s’éloignant des grands axes on retrouve l’aspect sauvage de cette île magnifique et idéale pour vadrouiller. Vadrouiller en quoi ? En moto, bien sûr.

4. La baie d'Ha Long terrestre

Autrement appelée Ninh Binh, cette ville proche de Hanoï (moins de trois heures de routes ça veut dire que c’est plutôt pas très loin) est certes ultra grave touristique de ouf. Mais tant pis, tu as choisi un pays touristique il faut en assumer les conséquences, si tu veux être peinard choisis tes billets en hors saison mais n’oublie pas cette étape parce que les paysages sont à dégueuler de beauté. Et pour le coup, les balades en vélo sont de mise.

the most peaceful river ride, rowing into caves and out into beauty like this ?

A post shared by Nat ? (@nat.dunnnnn) on

5. Le lac de Ba be

Destination moins courue par les touristes, le lac de Ba Be est toutefois une escale conseillée pour les voyageurs en quête de lieux pas dégueulasses. A 250 bornes de Hanoï (soit environ 6 à 7 heures de route, si, si) tu peux ainsi plonger ton boule dans ce lac d’eau douce et crécher peinard dans des maisons sur pilotis qui sont plutôt de l’ordre du paradisiaque.

My homestay in #babenationalpark

A post shared by Alex Roache (@alex.roache) on

6. Hoi An, la ville des lampions

Cette ville chargée d’histoire est aussi agréable pour ceux qui veulent se baigner en mer (avec des bonnes grosses vagues des familles) et se balader le soir dans ce petit coin plein de charme où les lanternes règnent. La ville est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999 ce qui signifie que c’est pas trop de la daube a priori. Et si tu as le temps tu peux même faire un saut à Da Nang, autre ville sympathique située à 30 kilomètres de là.

???? ?? ? ?? ????? #??? #????? #??????? #????? #?????? #???????? #??????

A post shared by Seohee? (@seohee_v) on

7. Le delta du Mékong

C’est bien simple dans ce coin-là tu ne marches pas, tu navigues. Les marchés flottants constituent l’âme de la ville et il te suffit de louer un petit bateau pour te balader dans les villages flottants aux alentours (plus sympa que de se coltiner un voyage organisé un peu relou).

#deltadumekong #mekong #vietnam #vietnam??

A post shared by Ley (@leylefung) on

8. Le Parc national de Phong Nha-Ke Bang

Ce parc niché au centre du pays est lui aussi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et c’est de toute évidence un des plus beaux parcs nationaux du monde mondial. Ouais je suis un peu excessive, mais je parle avec mon cœur et surtout avec mon sang.

9. Le sanctuaire de My Son

Pas très loin de Hoi An, donc tu peux englober cette destination dans ton périple en plein centre du Vietnam. Tu trouveras là un ensemble de temples chams, et ça change un peu des traditionnelles pagodes que tu ne peux plus encadrer après avoir crapahuté plusieurs semaines dans le pays.

Vietnamazing #oneforthecompany

A post shared by Justine (@justineverhamme) on

10. Les hauts plateaux dans la province de Kon Tum

Destination incontournable pour regarder la télé. Parce que les hauts plateaux télé quoi. Vous l’avez ? VOUS L’AVEZ ? Allez salut je pars en vacances renouveler mon humour.

Throwback to this gorg country (that's my dad in the center) #tropicalvibes #vietnam #vacaygetaway

A post shared by Katie Ho (@kahty_o) on

Bon et il va sans dire qu’en plus de tout ça il faut évidemment passer quelques jours à Hanoï, éventuellement Nha trang, et Hô-Chi-Minh-Ville. Bref gère bien ton calendrier parce que tu as pas mal de choses à voir pendant ton périple.