Alors, certes, dans la vie de tous jours on utilise pas mal de mots tout ce qui a de plus anglais, que l'on prononce en dépit du bon sens histoire de faire les choses bien. Mais bonne nouvelle : parmi ces très nombreux anglicismes, il y a aussi des mots d'origine française qui ont fait un petit aller-retour par le Royaume-Uni avant de nous revenir.

  1. Denim
    Eh oui si les jeans sont bel et bien un gros truc de ricains, le terme "denim" est un dérivé du français "serge de Nîmes". Et c'est tout simplement avec le temps que "de Nîmes" est devenu "denim" et que tout le monde a oublié l'origine du mot.
  2. Zapper
    Si l'étymologie la plus courante est celle qui fait de zapper un dérivé de l'anglais "zap", il est important de rappeler que le terme "zaper" existe depuis longtemps en Normandie où il désigne le mouvement rapide des animaux énervés par les mouches. Mouvement rapide qui n'a pas rien à voir avec le fait de zapper comme un maboul quand on a rien à faire le vendredi soir. Il se pourrait bien que le verbe soit tout ce qu'il y a de plus normand.
  3. Bacon
    Outre le fait que c'est la meilleure chose du monde, sachez que "bacon" est un emprunt de l'anglais au vieux français "bacon" (oui aussi) qui voulait dire "flèche de lard salé". Le mot français a également donné naissance à "bak" en néerlandais et "bache" en allemand, cette langue si mélodieuse.
  4. Tennis
    Alors oui, le mot "tennis" est bien anglais, sauf que le mot anglais il vient d'où mes petits potes (je vous le donne en mille) ? Du français, eh oui. Et plus précisément du jeu de paume, souvenez-vous le serment tout ça. Pour la petite histoire, les joueurs de jeu de paume criaient "tenez" au moment du service et les anglais ne sachant pas le prononcer correctement ont transformé ça en "tennis".
  5. Stress
    Nous avons ici affaire à un mot issu de la contraction de deux mots d'ancien français : "destresse", qui voulait dire contrainte, affliction, détresse, et "estrece", étroitesse, oppression. Globalement, on comprend que le stress n'est pas un truc hyper agréable et que les anglais nous ont tout volé. Et on ne les félicite pas.
  6. Challenge
    En ancien français, un "chalonge" était une contestation en justice ou par les armes, une dispute, une bagarre, bref vous avez compris le concept. Face à un mot aussi chouette, les rosbifs se sont dit "tient si on le piquait aux français, et qu'on disait "challenge" à la place". Nous ne sommes pas dupes de cette vilaine usurpation les mecs.
  7. Flirter
    Si plus personne ne l'utilise depuis belle lurette, le verbe "fleureter" est celui qui a donné naissance à l'anglais "flirter". Et il provient lui-même de l'expression "conter fleurette" qui est la version vieux français de "chiner" (que l'on trouve au passage autrement plus chic).
  8. Hobby
    "Hobby" est une abréviation de "hobby-horse", qui est un terme tout ce qu'il y a de plus anglais, sauf que "hobby-horse" vient
    de l’ancien français hobin qui voulait dire trotteur, petit cheval. On en déduit donc assez logiquement que "hobby" est un mot tout ce qu'il y a de plus de chez nous.
  9. Interview
    Encore un mot que l'on doit à nos copains normands, puisqu'"interview" viendrait de "entreveue", oui tout simplement. Quand on vous dit que les normands ont tout inventé.
  10. Toast
    Il y a bien bien longtemps, dans notre beau pays qu'est la France "toster" voulait dire "rôtir", "griller", de là les anglais ont créé toast. Mais ceux qui aiment la langue et les tartines se souviennent que tout vient de chez nous.

Et figurez-vous que les Anglais nous ont chouré pas mal d'autres mots.

Ce chouette top nous a été envoyé par un utilisateur de Topito. Si toi aussi tu veux être publié, tu peux tenter ta chance par ici

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :